Sylvandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hipparchia fagi

Le Sylvandre ou Grand sylvandre (Hipparchia fagi) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Hipparchia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Il a été nommé Hipparchia fagi par Giovanni Antonio Scopoli en 1763.

Synonymes : Papilio fagi Scopoli, 1763; Hipparchia hermione Linnaeus, 1764; Papilio hermione Linnaeus, 1764[1],[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Sylvandre ou Grand sylvandre se nomme Woodland Grayling en anglais, Großer Waldportier en allemand et Banda curva en espagnol[2].

Sous-espèce[modifier | modifier le code]

Hipparchia fagi tetrica, Fruhstorfer, 1907.

Description[modifier | modifier le code]

Le Sylvandre est de couleur marron foncé avec une bande submarginale banche plus marquée chez la femelle, avec en bordure une frange entrecoupée et deux ocelles noirs aux antérieures et un très petit aux postérieures, très discrètement pupillé ou aveugle.

Le revers des antérieures est semblable: marron avec une bande submarginale banche et l'ocelle noir pupillé de blanc à l'apex alors que les postérieures sont marbrées de marron et de blanc avec une large bande blanche.

Il est plus grand que le Petit sylvandre (Hipparchia alcyone)

Sylvandre

Chenille[modifier | modifier le code]

La chenille possède une tête marron clair ornée de quatre stries foncées et un corps marron clair à extrémité postérieure bifide orné d'une bande dorsale marron foncé et de bandes latérales brunâtres[3].

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Sylvandre vole en une génération entre juin et septembre[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont diverses poacées (graminées): Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Festuca rubra, Holcus lanatus et Holcus mollis[2],[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Le Sylvandre est présent à partir du nord de l'Espagne dans tout le sud et le centre de l'Europe en France, Suisse, Italie, et du sud de l'Allemagne et de la Pologne jusqu'aux côtes méditerranéennes (Albanie, Macédoine, Roumanie, Bulgarie et Grèce) puis jusque dans le sud de la Russie[4].

Le Sylvandre est présent dans les départements de la France métropolitaine excepté ceux qui bordent la Manche et la Mer du Nord, jusqu'en Île-de-France et Sarthe. Il est aussi absent de Haute-Vienne, Meurthe-et-Moselle, Haute-Saône et de Corse[5].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside en bordure des bois clairs, dans les clairières.

Protection[modifier | modifier le code]

Le Sylvandre est protégé en Île-de-France[6]

Sylvandre de Haute Savoie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INPN taxonomie
  2. a, b et c funet
  3. D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Delachaux et Niestlé, 2001, ISBN 2-603-00639-8
  4. a, b et c Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-01649-7
  5. lepinet
  6. INPN protection

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman, Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, ISBN 978-2-603-01649-7.
  • Lionel G. Higgins et Norman D. Riley, Guide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, 1988, (Lausanne).