Sylvain Freiholz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sylvain Freiholz
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Présentation
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (39 ans) au Brassus
Taille 1,85 m (6 1)
Poids 66 kg (145 lb)
Club Skiclub Le Brassus
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats du monde 0 0 1
Coupe du monde (épreuves) 0 1 1

Sylvain Freiholz, né le 23 novembre 1974 au Brassus, est un sauteur à ski suisse. Comptant un podium en individuel et un podium par équipe en Coupe du monde, il est médaillé de bronze sur grand tremplin aux Championnats du monde de 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sylvain Freiholz naît le 23 novembre 1974 au Brassus, dans le canton de Vaud. Il participe à sa première épreuve de Coupe du monde le 2 décembre 1990, à 16 ans, avec un 27e rang à Lake Placid[1]. Une semaine plus tard, il atteint la cinquième place sur grand tremplin à Thunder Bay (Canada), devenant le plus jeune Suisse à marquer des points en Coupe du monde[2]. Il est huitième du classement général de la tournée des quatre tremplins 1990-1991, avec notamment une sixième place à Oberstdorf et une septième place à Bischofshofen[1]. Une chute aux Championnats de Suisse l'empêche de participer aux Championnats du monde 1991[3]. En janvier 1992, il est troisième de l'épreuve de Coupe du monde du grand tremplin de Predazzo (Italie) avec l'équipe suisse. Il est aussi quatre fois dans le top 10 en individuel pendant la saison 1991-1992. Il participe à ses premiers Jeux olympiques en 1992 à Albertville (France) à l'âge de 17 ans ; il se classe 24e sur le petit tremplin et 14e sur le grand tremplin. À la fin de la saison, il est médaillé d'argent aux Championnats du monde juniors de Vuokatti (Finlande) derrière le Finlandais Toni Nieminen.

Freiholz participe pour la première fois aux Championnats du monde à Falun (Suède) en 1993, où il est 43e sur petit tremplin et 30e sur grand tremplin. Le 19 décembre 1993, il monte sur le podium pour la seule fois de sa carrière dans une épreuve individuelle de Coupe du monde : il termine deuxième sur le grand tremplin d'Engelberg, en Suisse, derrière le Finlandais Janne Ahonen. Il est 25e sur petit tremplin et 36e sur grand tremplin lors des Jeux olympiques d'hiver de 1994, à Lillehammer (Norvège)[1].

Les années suivantes, il est rarement dans les meilleurs en Coupe du monde mais il obtient des bons résultats aux Championnats du monde. En 1994-1995, il n'entre pas dans le top 8 en Coupe du monde mais il est quatrième sur le petit tremplin individuel et cinquième par équipes aux Championnats du monde de Thunder Bay (Canada). Il ne fait pas mieux que neuvième pendant la saison de Coupe du monde 1996-1997[1]. Il est septième sur le petit tremplin des Championnats du monde de Trondheim, en Norvège. Neuvième après la première manche, il remporte ensuite la médaille de bronze sur le grand tremplin[4].

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1998 à Nagano (Japon), Sylvain Freihlz termine sixième de l'épreuve par équipes, 29e sur petit tremplin et 41e sur grand tremplin. Son meilleur résultat de la saison de Coupe du monde est une cinquième place sur le grand tremplin de Falun. En 1999, il est 33e sur petit tremplin et 16e sur grand tremplin des Championnats du monde. Deux ans plus tard, il est neuvième des épreuves par équipes et n'entre pas dans le top 20 en individuel. Il termine septième par équipe ainsi que 25e et 27e en individuel lors des Jeux olympiques d'hiver de 2002 à Salt Lake City, aux États-Unis[1]. Il gagne sept titres nationaux pendant sa carrière[2].

En 2003, Freiholz annonce la fin de sa carrière à l'âge de 28 ans, après treize saisons au plus haut niveau. Diplômé en microélectronique, il devient ingénieur pour l'entreprise horlogère Audemars Piguet qui a été son sponsor pendant plusieurs années[2],[5]. Depuis 2003, il est consultant pour la Télévision suisse romande puis la Radio télévision suisse[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : France Albertville 1992 Drapeau : Norvège Lillehammer 1994 Drapeau : Japon Nagano 1998 Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002
Petit Tremplin 24e 25e 29e 25e
Grand Tremplin 14e 36e 41e 27e
Par Equipes 6e 7e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Suède Falun 1993 Drapeau : Canada Thunder Bay 1995 Drapeau : Norvège Trondheim 1997 Drapeau : Autriche Ramsau 1999 Drapeau : Finlande Lahti 2001 Drapeau : Italie Val di Fiemme 2003
Petit Tremplin 43e 4e 7e 33e 29e 41e
Grand Tremplin 30e 18e médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 16e 22e 41e
Par Equipes PT 9e
GT 5e 9e 9e

Championnats du monde de vol à ski[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Slovénie Planica 1994 Drapeau : Autriche Kulm 1996 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 1998 Drapeau : République tchèque Harrachov 2002
Individuel 15e 30e 27e 25e

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent en 1992 à Vuokatti (Finlande)

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement final: 23e en 1992 et 1996.
  • Meilleur résultat: 2e.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison Rang Points
1990-1991 27e 31
1991-1992 23e 36
1993-1994 27e 144
1994-1995 39e 69
1995-1996 23e 292
1996-1997 27e 173
1997-1998 25e 232
1998-1999 42e 78
1999-2000 53e 35
2000-2001 42e 89
2001-2002 74e 6
2002-2003 66e 15

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Sylvain Freiholz dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. a, b et c sportinformation, « Le dernier envol », L'Express,‎ 22 mars 2003, p. 27 (lire en ligne)
  3. « Un Suisse, quinze ans après ? », Gazette de Lausanne,‎ 3 janvier 1992, p. 11 (lire en ligne)
  4. « Ski nordique : Sylvain Freiholz rentre bronzé de Trondheim », L'Impartial,‎ 3 mars 1997, p. 25 (lire en ligne)
  5. a et b Pierre-Alain Schlosser, « Sylvain Freiholz, l’homme qui voulait devenir oiseau », 24 heures,‎ 26 février 2009 (consulté le 9 mars 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]