Sylvain Bourmeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sylvain Bourmeau est un journaliste français né le 21 avril 1965 à Nantes (Loire-Atlantique).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir été très longtemps directeur adjoint des Inrockuptibles, il a démissionné de l'hebdomadaire culturel pour participer en mars 2008 au lancement de Mediapart, un journal d'information généraliste en ligne. Il a été directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste du quotidien Libération. Confronté à l'opposition des journalistes de Libé[1], il démissionne en mars 2014. Il est aussi producteur à la radio de l'émission d'actualité des sciences humaines et sociales La Suite dans les Idées sur France Culture. Il a également participé à Esprits libres l'émission culturelle de Guillaume Durand sur France 2.

En avril 2013, il condamne vivement les manifestants opposés au projet de loi concernant le mariage homosexuel[2][3].

Il est appelé par dérision « Bourmov, commissaire politique aux affaires culturelles » par l'écrivain et critique littéraire Pierre Jourde[4], vexé par les critiques adressées régulièrement, notamment dans Les Inrockuptibles, par Sylvain Bourmeau à propos de son essai co-signé avec Éric Naulleau et de sa contribution au livre de Péan et Cohen sur Le Monde[réf. nécessaire]. Il est également considéré par Alain Zannini, c'est-à-dire Marc-Edouard Nabe, comme « l'un des journalistes les plus pourris de Paris »[5], pour avoir pointé, dans les Inrockuptibles, les relents antisémites de l'œuvre de ce même Nabe.

Par décret du président de la République du 15 décembre 2014, il est nommé Professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales pour une période de 3 ans, avec commez spécialité "Médias et sciences sociales".

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Lemieux, Pouvoir intellectuel : les nouveaux réseaux, Denoël, 2003. Un chapitre important est consacré à l'influence de Sylvain Bourmeau dans le paysage médiatique français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Libération : six jours de crise et une démission, lemonde.fr, 13 février 2014
  2. Sylvain Bourmeau, « Peurs », Liberation,‎ 21 avril 2013 (lire en ligne)
  3. Pour en finir avec Sylvain Bourmeau, Patrick Besson, Le Point, 2 mai 2013
  4. Libé, toujours plus haut, Pierre Jourde, nouvelobs.com, 24 mai 2013
  5. http://alainzannini.com/index.php?option=com_content&view=article&catid=41:breves&id=1418:bourmeau-le-pourri

Liens externes[modifier | modifier le code]