Sylva Kapoutikian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sylva Kapoutikian

Activités Poètesse
Naissance 20 janvier 1919
Erevan (Arménie)
Décès 25 août 2006 (à 87 ans)
Erevan (Arménie)
Langue d'écriture Arménien

Sylva Kapoutikian (en arménien Սիլվա Կապուտիկյան, née le 20 janvier 1919 à Erevan et morte le 25 août 2006 dans la même ville), est une poètesse arménienne. Elle fut l'épouse du poète Hovhannès Chiraz (1915-1984).

La femme-écrivain et son œuvre[modifier | modifier le code]

Elle étudie à Moscou à l'Institut de littérature Maxime Gorki. Son premier recueil Avec les jours paraît en 1945. Elle publie ensuite Au bord du Zangou (nom d'un fleuve d'Arménie, nom donné aussi par Missak Manouchian à son Journal littéraire et politique) en 1947. Puis elle publie Mes intimes (1951), ce qui lui valut une grande notoriété. Conversation à cœur ouvert (1955) est paru avant Bon voyage (1957) et Méditation à mi-chemin (1961).

Elle s'est distinguée par son militantisme engagé pour la défense des intellectuels, des écrivains et des victimes présumées du soviétisme. Elle s'est également battue pour le rattachement du Haut-Karabagh à l'Arménie et a fermement dénoncé les actions des Azéris qu'elle qualifiait de criminelles, particulièrement à Sumqayıt et à Bakou. Elle était une personnalité écoutée dans son pays et s'est fermement engagée en faveur de la reconnaissance du génocide arménien.

Le 21 janvier 2009, un musée a été inauguré dans sa maison d'Erevan[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Inauguration du musée Silva Kaputikyan », sur Nouvelles d'Arménie Magazine,‎ 25 janvier 2009 (consulté le 25 janvier 2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Trois poèmes dans La poésie arménienne, Anthologie, Les Éditeurs français réunis, 1973

Liens externes[modifier | modifier le code]