Swan Hunter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

54° 59′ 12″ N 1° 31′ 43″ O / 54.98675, -1.52856

Swan Hunter

alt=Description de l'image Swan hunter.png.
Création 1880
Dates clés 2006 : fin de la construction navale
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Newcastle upon Tyne (Royaume-Uni)
Activité conception et ingénierie maritime
Effectif 200 (2008)
Site web http://www.swanhunter.com/index.html
HMS Ark Royal basé à Greenwich, Londres

Swan Hunter, autrefois connu sous le nom de Swan Hunter et Wigham Richardson, est l'une des compagnies de construction navale les plus connues du Royaume-Uni. Basée à Wallsend, Tyne et Wear dans le nord-est de l'Angleterre, la compagnie construisit les plus grands navires du début du XXe siècle

Le plus célèbre est le RMS Mauretania qui a été le plus gros liner croisant sur l'océan Atlantique. Autre navire célèbre, le RMS Carpathia, le paquebot qui se porta au secours des naufragés du RMS Titanic.

Le nom de la compagnie est la combinaison des noms de trois familles puissantes de la construction navale  : Swan, Hunter et Wigham Richardson.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie Swan & Hunter est fondée en 1880. En 1903, elle fusionne avec Wigham Richardson (fondée par John Wigham Richardson en 1860), pour signer un prestigieux contrat avec la Cunard Line, la grande compagnie britannique de paquebots pour la construction du Mauretania qui est lancé à Wallsend le 20 septembre 1906. Il restera en service jusqu'en 1935. La compagnie Cunard Line, suffisamment satisfaite de cette commande commandera d'autres navires.

Swan Hunter a possédé Wallsend Slipway & Engineering Company, un constructeur de moteurs à turbine utilisés pour les gros paquebots. La société fut l'un des premières constructeurs à avoir une licence pour construire des turbines Parsons qui équipèrent entre autres le Mauretania, lui permettant une vitesse importante pour l'époque.

Le porte-aéronefs HMS Illustrious fut lancé en 1981 puis le navire amiral de la Royal Navy, HMS Ark Royal en 1985.

Le chantier naval Swan Hunter and Wigham Richardson Ltd fut racheté par Jaap Kroese, qui négociait alors pour l’entreprise, alors qu'elle venait d'être mise sous séquestre après que le gouvernement britannique ait confié la construction du HMS Ocean aux chantiers Kværner de Govan en 1993. Le chantier obtint par la suite plusieurs contrats pour des réparations ou des transformations de navires du secteur privé.

En 2000, cependant, Swan Hunter réussit à obtenir le contrat pour la conception et la construction de deux Landing Ship Docks pour la Royal Navy, deux autres étant construits par BAE Systems Naval Ships. Cela représentait un contrat de 210 millions de livres pour une livraison prévue en 2004. Mais en juillet 2006, un seul bateau avait été livré pour un coût qui avait grimpé à 309 millions de livres. En conséquence, le second navire, le futur (en) RFA Lyme Bay fut confié à la compagnie BAE Govan pour l’achèvement des travaux.

En novembre 2006, après l'échec d'achever le Lyme dans les temps et le budget et avec pour conséquence d'être exclu des futurs projets de construction de la Royal Navy, Jaap Kroese annonça que c'était la fin et mis en vente les grues emblématiques du chantier naval et rechercha un acheteur pour le terrain. En avril 2007, les grues, le dock flottant et d'autres équipements furent revendus aux chantiers navals Bharati, second plus grand chantier naval indien privé. L'ensemble fut démonté, expédié et remonté en Inde en 6 mois. L'entreprise s'est recentré dans le domaine de la conception et de l'ingénierie maritime.

Navires construits[modifier | modifier le code]

Navires de guerre[modifier | modifier le code]

Navires de croisière[modifier | modifier le code]

Cable ships[modifier | modifier le code]

  • Alert
  • All America
  • Ariel
  • Bullfinch
  • Bullfrog
  • Bullhead
  • Cambria
  • Colonia
  • Dominia
  • Edward Wilshaw
  • Emile Baudot
  • Guardian
  • Iris
  • John W. Mackay
  • Lord Kelvin
  • Marie Louise Mackay
  • Monarch
  • Patrol
  • Recorder
  • St. Margarets
  • Stanley Angwin
  • Telconia

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]