Sven de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sven.

Sven le Sacrificateur (en suédois Blot-Sven) fut le dernier roi païen de Suède et le dernier à sacrifier à Gamla Uppsala (en fr. Vieil Upsal) aux divinités de l'ancienne religion des Scandinaves (la religion des Asar).

Sources[modifier | modifier le code]

Le règne de Sven le Sacrificateur nommé « Blot-Svein  » [1] est aussi évoqué dans la Saga de Hervor et du roi Heidrekr dans le chapitre consacré au roi « Ingi Steinkelsson » [2] et dans la Saga des Orcadiens[3]

Règne[modifier | modifier le code]

Sven règne trois ans vers 1084/1087[4] et est précédé — et suivi — sur le trône par Inge Ier l'Ancien, roi « très chrétien » qui refusait de sacrifier (« sacrifier » en vieux suédois : blota) et qui, pour cette raison, ne fut accepté par le Thing (la diète) des Suédois à Vieil Upsal.

Après la fin du règne de Sven (tué par Inge Ier en 1087), le vieux temple d'Upsal aurait été brûlé. Cet événement marque la fin du statut officiel de la religion des Asar en Suède.

La christianisation de la Suède fut en effet plus lente et plus tardive que dans les pays scandinaves voisins, le Danemark et la Norvège. Même si les premiers missionnaires (le plus connu étant Anschaire) étaient arrivés dès le IXe siècle et que le premier roi chrétien, Olof Skötkonung, avait été baptisé en 1008, la religion des anciens Scandinaves a probablement persisté par endroits jusqu'à la fin du XIIe siècle.

Postérité[modifier | modifier le code]

Après l'usurpation de Blot Sven, son fils (?) Kol, connu également sous le nom royal d'Erik et qui fut surnommé Årsäll [5] du fait de l'abondance des récoltes pendant son règne, semble avoir également contrôlé sans doute partiellement le pays quelques années à la fin du siècle (vers 1095-1098). Il fut le dernier dirigeant officiellement païen de Suède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Scriptores rerum Svecicarum Vol 1 liste n° 1 p. 6, « Sveno Ydolatra » liste n° 2 p. 16-17 et liste n° 3 p. 21
  2. Saga de Hervor et du roi Heidrekr, traduite et présentée par Régis Boyer. Berg International, Paris 1988. (ISBN 978-2-9002-6953-4) 90 p. Chapitre XVI
  3. Saga des Orcadiens, traduite et présentée par Jean Renaud, Aubier, Paris 1990. (ISBN 2 70071642 6) chapitre XXXV .
  4. « trois hivers » selon la Saga de Hervor et du roi Heidrekr
  5. Scriptores rerum Svecicarum « Colr Eirek Arsaela »

Lien externe[modifier | modifier le code]