Suva Reka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Suharekë
Сува Река, Suva Reka
Une mosquée à Theranda/Suva Reka
Une mosquée à Theranda/Suva Reka
Administration
Pays Kosovo Kosovo - Serbie Serbie
District Prizren/Prizren
Commune Suharekë/Suva Reka
Code postal 23 000
Géographie
Coordonnées 42° 21′ 30″ N 20° 49′ 31″ E / 42.3583, 20.82528 ()42° 21′ 30″ Nord 20° 49′ 31″ Est / 42.3583, 20.82528 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir sur la carte Serbie administrative
City locator 14.svg
Suharekë

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

Voir sur la carte Kosovo administrative
City locator 14.svg
Suharekë
Commune de Suharekë/Suva Reka
Administration
Maire
Mandat
Sali Asllanaj (LDK)
2008-2012
Démographie
Population 59 702 hab. (2011)
Densité 170 hab./km2
Géographie
Superficie 35 100 ha = 351 km2
Liens
Site web Site de Suharekë/Suva Reka

Suharekë en albanais et Suva Reka en serbe latin {en serbe cyrillique : Сува Река ; autre nom albanais : Theranda) est une ville et une commune/municipalité du Kosovo. Elles font partie du district de Prizren/Prizren. En 1991, la commune/municipalité comptait 73 229 habitants, dont une majorité d'Albanais[1]. En 2009, la population de la commune/municipalité était estimée par l'OSCE à 80 000 habitants[2]. Selon le recensement kosovar de 2011, la commune compte 59 702 habitants[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue générale de Suharekë/Suva Reka

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Massacre de Suva Reka.

En mars 1999, un groupe de policiers serbes massacrent 48 Albanais. Cette tuerie est considérée comme le pire massacre de la guerre du Kosovo. Parmi les victimes figurent 14 enfants, deux nourrissons, une femme enceinte et une centenaire. Plusieurs hommes sont abattus à la mitraillette et d'autres sont tués à la grenade après avoir été enfermés dans un restaurant. Les blessés sont ensuite achevés d'une balle dans la tête puis enterrés dans une fosse commune[réf. nécessaire].

Le jeudi 23 avril 2009, le tribunal serbe chargé de juger les crimes de guerre condamne, au terme d'un procès qui a duré trois ans, 4 anciens policiers serbes à des peines allant de 20, 15 et 13 ans de prison pour leur implication dans le massacre de Suva Reka en mars 1999. 3 autres accusés ont été déclarés non coupables[réf. nécessaire].

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune/municipalité de Suharekë/Suva Reka au Kosovo

La commune/municipalité de Suharekë/Suva Reka compte les localités suivantes :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ethnic Composition, Including IDPs
Année/Population Albanais  % Serbes  % Roms  % Total
Janvier 1999 80 000 95,5 3 000 3,75 700App 0,75 ?
Janvier 2001 72 000 99,3 58 0,01 660 App 0,57 ?
Réf. : OSCE

Politique[modifier | modifier le code]

L'assemblée de Suharekë/Suva Reka compte 41 membres, qui, en 2007, se répartissaient de la manière suivante[2] :

Parti Sièges
Ligue démocratique du Kosovo (LDK) 18
Parti démocratique du Kosovo (PDK) 14
Ligue démocratique de Dardanie (LDD) 4
Alliance pour un nouveau Kosovo (AKR) 2
Alliance pour le futur du Kosovo (AAK) 2
Parti de la justice (PD) 1

Sali Asllanaj, membre du LDK, a réélu maire de la commune/municipalité[2].

Religions[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune/municipalité de Suharekë/Suva Reka est une région industrielle, disposant d'importantes ressources naturelles. Parmi les entreprises de la la commune, on peut citer la société Ballkan, qui travaille dans le secteur du caoutchouc et de l'industrie chimique, la société Nerezina, qui fabrique des vêtements, ou, dans le secteur agroalimentaire les sociétés OBI Suharekë, qui produit du vin et des boissons alcoolisées, et ESD, qui fabrique des sodas. En 2005, Balkan a été privatisée et est devenue NewkoBalkan[4] et, en 2006, OBI Suharekë, privatisée, a été rachetée par une société italienne[2]. Ben-af produit différents produits à base de viande[2],[5] et l'usine laitière Lakto-Theranda est une coentreprise regroupant 160 fermiers de la commune/municipalité, dont elle conditionne la production[2].

Sur le plan agricole, en plus de la viticulture, Suharekë/Suva Reka produit des fruits et du blé ; on y pratique également l'apiculture et l'élevage des volailles[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'église orthodoxe de la Mère-de-Dieu à Mushitishtë/Mušutište, fondée en 1315 et ornée de fresques entre 1316 et 1320, avait été inscrite en 1990 sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[6] ; elle a détruite par des explosifs au début du mois de juin 1999, après l'arrivée des troupes allemandes de la KFOR[7].

Sites archéologiques
Monuments culturels à Theranda/Suva Reka
Autres monuments culturels

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « Suharekë/Suva Reka », sur http://www.osce.org, Site de l'OSCE,‎ septembre 2009 (consulté en 19 août 2011)
  3. (en) « Table 1 -Dwellings, Households and Population by Municipality », sur http://esk.rks-gov.net, Site de l'Office de statistiques du Kosovo (consulté en 19 août 2011)
  4. (fr) « Site de NewkoBalkan » (consulté le 21 avril 2011)
  5. (sq) « Site de Ben af » (consulté le 21 avril 2011)
  6. (sr) « Crkva Sv. Bogorodice Odigitrije, Mušutište », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  7. (en) « 2000 Years of Christianity », sur http://www.balkanpeace.org, The Center for Peace in the Balkans (consulté le 21 avril 2011)
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l [PDF] (sq) « Lista e trashëgimisë për mbrojtje të përkohsheme », sur http://www.mei-ks.net, Site du ministère kosovar de l'Intégration européenne (consulté le 8 avril 2014)
  9. (sr) « Arheološki lokalitet Ilirske gradine, Suva Reka », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  10. (sr) « Rusenica, srednjovekovna isposnica, Mušutište », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  11. (sr) « Srednjovekovna pećina-isposnica na brdu Matos, Mušutište », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  12. (sr) « Manastir Sv. Trojica, Mušutište », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  13. (sr) « Crkva Sv. Đorđa, Rečane », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  14. (sr) « Crkva Sv. Vavedenja, Pećane », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)
  15. (sr) « Crkva Sv. Nikole, Popovljane », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 8 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]