Susie Arioli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Susie Arioli

Nom Susie Arioli
Naissance (50 ans)
Toronto, Ontario
Drapeau du Canada Canada
Activité principale Chanteuse
Genre musical Jazz, smooth jazz, western swing
Instruments Voix, caisse-claire
Années actives 1996 - présent
Labels Justin Time Records (2000- 2007)
World Village /harmonia mundi (2008-2011)
Spectra (2007-présent)
Jazz Village / harmonia mundi (2012—présent),
Site officiel Site officiel

Susie Arioli, née le 19 décembre 1963 à Toronto en Ontario au Canada, est une chanteuse de jazz montréalaise. Elle est la fille de Don Arioli.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Née à Toronto, Susie Arioli passe la majeure partie de son enfance à Montréal. Au milieu des années 90, elle fait la rencontre de Jordan Officer lors d'un "jam" du bassiste Stephen Barry. Ensemble ils ont fondé le Susie Arioli Swing Band, renommé ultérieurement Susie Arioli Band. Leur premier grand spectacle a eu lieu au Festival international de jazz de Montréal en 1998 où, après un spectacle en plein air à grand succès, ils ont été invités à faire la première partie pour Ray Charles à la Place des Arts. Leur performance attire l'attention des médias et du public, le concert qui lancera leur carrière[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Susie Arioli a sept albums studio à son actif, dont trois ont été nommés pour un Juno et trois pour des prix Félix. Tous ont été inscrits aux palmarès du jazz au Canada. Le deuxième album, Pennies From Heaven, est aussi le dernier enregistrement du pianiste de jazz légendaire Ralph Sutton. Son troisième album, That's For Me, a pour réalisateur John Snyder qui est connu pour son travail avec Chet Baker, Charlie Haden, Ornette Coleman, entre autres. Quant à l'album, Learn To Smile Again, il est dans la lignée du western swing, et contient des versions de six morceaux de l'auteur country Roger Miller. L'album suivant, Night Lights marquera un retour aux standards du jazz[2]. Quelque mois après la sortie de cet album, elle se voit décerner le Prix Oscar Peterson du Festival international de Jazz de Montréal et succède ainsi à d'autres artistes canadiens de renom tels que François Bourassa, Yannick Rieu, Diana Krall et Paul Bley[3]. En 2010, Susie Arioli sort Christmas Dreaming qui se voit remettre un disque d'or un an plus tard (plus de 40 000 copies vendues)[4]. Son dernier album All The Way est paru le 27 mars au Canada et le 12 juin aux États-Unis.

Tous les albums mettent en vedette Jordan Officer à la guitare et aux arrangements.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • It's Wonderful (Justin Time) 2000
  • Pennies From Heaven (Justin Time) 2002
  • That's For Me (Justin Time) 2004
  • Beau D'Hommage: Hommage A Beau Dommage (Spectra) 2005
  • Learn To Smile Again (Justin Time) 2005
  • Night Lights (Spectra) 2008
  • Christmas Dreaming (Spectra) 2010
  • All The way (Spectra, Jazzheads) 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le rêve Swing de Susie Arioli » - Entrevue avec Susie Arioli sur Canoë
  2. Alain Brunet, « Susie Arioli retourne aux standards du jazz », sur La Presse
  3. « Un prix pour Susie Arioli », sur La Devoir
  4. Julie Ledoux, « Susie Arioli reçoit un disque d'or », sur Showbizz.net

Liens externes[modifier | modifier le code]