Susan Jolliffe Napier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Susan Jolliffe Napier

Description de cette image, également commentée ci-après

Susan Jolliffe Napier

Naissance 11 octobre 1955 (58 ans)
Langue d'écriture anglais américain

Susan Jolliffe Napier, née 11 octobre 1955[1], est professeur en langue et littérature asiatique à l’université Tufts aux États-Unis[2]. Avant cela, elle était en poste à l’Université du Texas à Austin, au département langues et civilisations de l’Asie de l’Est de l’université Harvard (où elle a obtenu son doctorat)[3], à Princeton et enfin à l’université de Londres[4]. Elle est principalement connue pour ses ouvrages académiques sur les mangas et l’animation japonaise.

En 1991, elle publie son premier ouvrage Escape from the Wasteland: Romanticism and Realism in the Fiction of Mishima Yukio and Oe Kenzaburo, suivi par The Fantastic in Modern Japanese Literature: The Subversion of Modernity en 1996[2].

Susan Napier commence à s’intéresser au monde des mangas après qu’un étudiant lui ait fait découvrir Akira[5]. Elle regarde alors le film qui en est tiré, ce qui constitue le début d’une longue immertion dans l’animation japonaise aboutissant en 2001 sur la publication de l’ouvrage de référence Anime from Akira to Princess Mononoke: Experiencing Contemporary Japanese Animation (révisé et complété en 2005)[3],[6]. En 2007, son dernier livre From Impressionism To Anime: Japan As Fantasy And Fan Cult In The Western Imagination se veut une analyse du monde des otakus et des produits dérivés[7],[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Liste exhaustive en 2010 :

  • Susan J. Napier, TEscape from the wasteland : romanticism and realism in the fiction of Mishima Yukio and Oe Kenzaburo, Harvard Univ. Asia Center,‎ 1995, 258 p. (ISBN 9780674261815, lire en ligne)
  • Susan J. Napier, The Fantastic in Modern Japanese Literature: The Subversion of Modernity, Routledge,‎ 1996, 272 p. (ISBN 978-0415124584, lire en ligne)
  • Susan J Napier, The Worlds of Japanese Popular Culture : Gender, Shifting Boundaries and Global Culture (chapitre 5), Cambridge University Press,‎ 1998 (ISBN 0521631289)
  • Susan J. Napier, Anime from Akira to Howl’s Moving Castle: Experiencing Japanese Animation, Palgrave Macmillan,‎ 2001 (réimpr. 2005), 384 p. (ISBN 978-1-4039-7052-7, lire en ligne)
  • Susan J. Napier, From Impressionism to Anime: Japan as Fantasy and Fan Cult in the Mind of the West, Palgrave Macmillan,‎ 2007, 272 p. (ISBN 978-1-4039-6214-0)

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Napier, Susan Jolliffe » sur authorities.loc.gov/ (Library of Congress Authorities)
  2. a et b (en) « Susan J. Napier », université Tufts (consulté le 16-09-2010)
  3. a et b (en) « Anime Lecture at MIT », Anime News Network (consulté le 16-09-2010)
  4. « Anime Panel Discussion », Fondation du Japon,‎ 2005 (consulté le 16-09-2010)
  5. Napier 2001, p. VII
  6. Robin Gerrow, « An Anime Explosion », université du Texas,‎ 2004 (consulté le 16-09-2010)
  7. (en) « Susan Napier presents new book on American anime fans », Anime News Network,‎ 2007 (consulté le 16-09-2010)
  8. Rayna Denison, « Review: From Impressionism to Anime: Japan as Fantasy and Fan Cult in the Mind of the West », Participations: Journal of Audience & Reception Studies, vol. 6, no 2,‎ novembre 2009 (ISSN 1749-8716, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]