Survival (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Survival.

Survival

Album de Bob Marley and the Wailers
Sortie 2 octobre 1979
Enregistré au Tuff Gong Studio en janvier et février 1979
Durée 38:02
Genre Reggae
Producteur Bob Marley and the Wailers, Alex Sadkin
Label Island/Tuff Gong
Critique

Albums de Bob Marley and the Wailers

Survival le septième album de Bob Marley and the Wailers (cinquième album studio), sorti en 1979.

À la fin de l'année 1978, Bob accomplit son rêve. Il partit en Éthiopie, grâce à son ami Alan Cole, qui était devenu entraîneur de l'équipe de football d'Ethiopian Airline. Ce voyage le bouleversa. À son retour en Jamaïque, il avait décidé de réaliser un album entièrement tourné vers l'Afrique, qui s'intitulerait Black Survival. Plus tard, il préféra changer ce nom en Survival, de peur d'être mal compris par son public blanc.

L'album fut enregistré et mixé au tout nouveau Tuff Gong Studio, à Kingston. C'était un véritable retour aux sources après Exodus et Kaya, enregistrés à Londres. C'était aussi le premier album qui ne contenait que des chansons nouvelles (les précédents possédaient tous au moins une nouvelle version d'un vieux morceau des Wailers). Pour Bob, Survival était la première partie d'une trilogie encore plus militante que jamais.

Durant l'enregistrement, Bob était fatigué et déprimé. Cela le rendait irritable et l'ambiance fut tendue. Un nouveau producteur, Alex Sadkin, fut engagé par Chris Blackwell. Celui-ci souhaitait un son plus précis et travaillé. La seule demande de Bob fut que l'album sonne comme du Stevie Wonder.

Le Survival Tour fut la plus longue tournée des Wailers. Pour la première fois, ils donnèrent des concerts au Japon et en Océanie. Mais pour la première fois aussi, aucun concert n'eut lieu en Europe. La tournée fut majoritairement américaine.

Survival est souvent considéré comme l'album le plus abouti de Bob Marley, mais aussi le plus engagé[1]. Il montre la vision panafricaine et solidaire de Bob. La chanson Zimbabwe devint l'hymne des rebelles de Rhodésie du Sud. Par la suite, les Wailers furent invités à se produire lors de la cérémonie d'indépendance du Zimbabwe les 18 et 19 avril 1980. En Afrique du Sud, l'album fut censuré officieusement, puisqu'il fut mis en vente mais le disque était partiellement rayé au couteau.


Titres[modifier | modifier le code]

Face A

  1. So Much Trouble In The World (Marley)
  2. Zimbabwe (Marley)
  3. Top Rankin (Marley)
  4. Babylon System (Marley)
  5. Survival (Marley)

Face B

  1. Africa Unite (Marley)
  2. One Drop (Marley)
  3. Ride Natty Ride (Marley)
  4. Ambush In The Night (Marley)
  5. Wake Up And Live (Bob Marley/Anthony Davis)


Un morceau instrumental, enregistré pendant les sessions de Survival et intitulé tout simplement Instrumental, ne figure pas dans l'album.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Pochette[modifier | modifier le code]

Sur la pochette, le nom de l'album apparaît en blanc par dessus le plan d'un négrier. Il est entouré de 49 drapeaux, dont voici la liste (tirée de l'article en anglais) :

Parmi tous ces drapeaux, un seul n'est pas africain : celui de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le Zimbabwe est représenté par deux drapeaux, celui des deux partis du front patriotique. De plus, cinq pays africains sont omis : le Sahara occidental, le Cap-Vert, les Comores, la Libye et l'Afrique du Sud (la Namibie était à l'époque colonisée par l'Afrique du Sud et ne possédait pas de drapeau).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lindsay Planer, « Survival: Overview », Allmusic (consulté le 11/09/2009).
  2. Robert Christgau, « Robert Christgau: CG: Bob Marley and the Wailers » (consulté le 11/09/2009).