Supersolide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'état supersolide, ou supersolidité, est un état quantique de la matière prédit en 1969 par les théoriciens russes Alexander Andreev et Ilya Liftshitz. À très basse température, les lacunes du réseau cristallin d'un solide pourraient s’écouler comme dans un superfluide.
Récemment (cf. ci-dessous), a été observé sur l'hélium solide un phénomène qui peut s'identifier comme la manifestation de cet état. Mais l'existence réelle de cette phase supersolide est controversée.

Historique[modifier | modifier le code]

  • En 2004, des chercheurs annoncent avoir créé et observé une phase supersolide dans un solide constitué d’hélium 4 refroidi en dessous de 175 mK (millikelvins).
    L'expérience fut reproduite mais présenta des anomalies, ce qui jeta le doute sur l'existence réelle de cette phase supersolide.
  • En 2007, des mesures basées sur la diffusion de neutrons dans de l’hélium solide refroidi à une centaine de mK, afin d'étudier la transition de phase semblent confirmer que l'état obtenu n'est pas celui prévu par la théorie[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Actualité → Les supersolides : réalité ou fiction ?