Supermotard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Supermotard à Milan, Italie, en 2007
En glisse sur la partie asphaltée

Le Supermotard désigne un type de compétition motocycliste, et les motocyclettes servant à le pratiquer. Les épreuves se déroulent sur des circuits mêlant zones bitumées et piste en terre.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1979, la première course de Supermotard, appelée « Superbikers », est organisée aux États-Unis par le promoteur Gavin Trippe (en) pour la chaîne de télévision ABC à Carlsbad Raceway (Carlsbad, Californie)[1],[2]. Il s'agit de mettre en compétition des pilotes vedettes venant de différentes disciplines (vitesse, cross, speedway). Le jeune Eddie Lawson, alors âgé de 17 ans, servira de pilote d'essai pour mettre la piste mixte au point[1]. Cette épreuve fera l'objet d'un programme d'ABC jusqu'en 1985, avec l'émission Wide World of Sports. Le concept donnera ensuite naissance aux séries américaines Supermoto.

Après l'arrêt de la diffusion sur ABC, l'épreuve décline aux États-Unis mais le genre va se développer en Europe, grâce aux pilotes européens ayant participé aux Superbikers, jusqu'à la création d'un championnat du monde[1]. La série reviendra en force aux USA en 2003, lorsque le championnat Supermoto se déroulera sous l'égide de l'American Motorcyclist Association (AMA)[1].

Technique[modifier | modifier le code]

Tout l'intérêt de cette discipline est la glisse : les machines utilisées sont des motos légères (environ 100 kg) conçues pour la pratique du tout-terrain. Lors des gros freinages sur les parties goudronnées, le frein moteur associé au phénomène de transfert de masse vers l'avant provoque une glisse de la roue arrière. Celle-ci, si elle est bien gérée par le pilote, permet de placer la machine de façon optimale pour ré-accélérer le plus tôt possible.

Le côté spectaculaire de cette technique de pilotage est accentué par l'adhérence souvent précaire des machines lorsqu'elle sortent de la partie terre.

Description de la machine[modifier | modifier le code]

Moto Supermotard du constructeur britannique Megelli

À l'origine il s'agissait de machines de trail ou de moto-cross sur lesquelles étaient installées des jantes de 17 pouces avec des pneumatiques de route. Les roues avant et arrière sont de petit diamètre pour offrir une meilleure maniabilité et un kit de freinage plus puissant est installé. De plus, les suspensions sont modifiées pour obtenir plus de dureté et plus de rigidité pour une meilleure adhérence sur le bitume, tout en conservant un peu de souplesse pour la partie terre, notamment pour les réceptions de sauts.

La difficulté de la préparation de la partie cycle d'un supermotard vient de la mixité des surfaces (asphalte/terre) et de la variété des reliefs (surface plane/terrain accidenté).

Les compétitions[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un sport de glisse se déroulant sur des circuits constitués d'environ 70 % de bitume et 30 % de terre.

D'après le règlement 2006 de la Fédération française de motocyclisme (FFM) : « La répartition non bitumé - bitumé d’une piste de course mixte, calculée sur la longueur, correspondra à 80 % maximum et 50 % minimum de zone bitumée et de 20 % minimum de zone non-bitumée. »

En France, il existe deux types de compétitions distinctes :

  • Les championnats de France, avec trois catégories :
  1. Prestige : toutes motocyclettes solo de 350 cm³ à 750 cm³[3]
  2. S3 : motos 125 cm³ 2-temps et 250 cm³ 4-temps[4]
  3. Superquader : quads de 250 cm³ à 450 cm³[3]
  • Le championnat National, ouvert à toute cylindrée à partir de 125 cm³, sous réserve, pour les pilotes, de n'avoir pas été classé dans les 15 premiers aux championnats de France Prestige de l'année précédente[5].

Plusieurs coupes de marque disputées en France ont disparu, comme le challenge One Husqvarna (arrêté en 2007), le trophée KTM (arrêté en 2007), et un trophée Aprilia SX-V (arrêté en 2009).

Les autres compétitions majeures sont :

  • le championnat du monde Supermoto (FIM)[6], qui se dispute en catégorie S1 (450 cm³) ;
  • le championnat d'Europe (FIM) ;
  • le championnat AMA aux États-Unis : AMA Supermoto Championship[7] ;
  • les X Games (événement annuel aux États-Unis), qui se démarquent des autres compétitions de Supermotard par la technicité et la qualité de la partie terre (typée SX), et par un départ en ligne sur la terre, façon MX/SX ;
  • le Supermoto des Nations (FIM), compétition se disputant chaque année dans un pays différent entre équipes représentant leur nation[8] ;
  • le Superbiker de Mettet (événement annuel en Belgique, courant octobre[9]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Gavin Trippe - AMA Motorcycle Museum Hall of Fame
  2. (en) Supermoto Returns to X Games 15 - Motorcycle USA, 28 juillet 2009
  3. a et b Règlement du Championnat de France - Site de la FFM [PDF]
  4. Règlement du Championnat de France S3 - Site de la FFM [PDF]
  5. Règlement du Championnat National Supermotard - Site de la FFM [PDF]
  6. (en) Site du championnat du monde Supermoto
  7. (en) Site du AMA Supermoto Championship
  8. Un record pour le SuperMoto des Nations - Site de la FIM, 27 septembre 2011
  9. Site du Superbiker de Mettet

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]