Man of Steel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Superman: Man Of steel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Superman (homonymie).

Man of Steel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Titre québécois L'Homme d'acier
Titre original Man of Steel
Réalisation Zack Snyder
Scénario David S. Goyer
Christopher Nolan
Acteurs principaux
Sociétés de production Legendary Pictures
Syncopy Films
DC Comics
Third Act Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre super-héros
Sortie 2013
Durée 143 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Man of Steel ou L'Homme d'acier au Québec est un film de super-héros américain réalisé par Zack Snyder, écrit par David S. Goyer et produit par Christopher Nolan, sorti en 2013. Basé sur Superman, personnage de DC Comics, le long-métrage est un reboot qui dépeint les origines du super-héros[1],[N 1].

Man of Steel met en vedette Henry Cavill dans le rôle-titre, avec Amy Adams dans le rôle de Lois Lane, Michael Shannon en général Zod, Diane Lane et Kevin Costner, dans les rôles de Martha et Jonathan Kent, Laurence Fishburne, incarnant Perry White et Russell Crowe prêtant ses traits à Jor-El. Le film présente également un univers où les héros emblématiques de DC Comics peuvent cohabiter et se réunir dans de possibles futures suites[2].

Le développement a débuté en 2008 quand Warner Bros. Pictures a repris les concepts développés par les auteurs de comic books, scénaristes et réalisateurs de DC Comics, en optant pour le redémarrage de la franchise. En 2009, une décision de justice a permis à la famille de Jerry Siegel de reprendre ses droits d'auteur sur Superman et ses origines. La décision a stipulé que Warner Bros ne devait pas de royalties supplémentaires aux familles Siegel et Schuster (ayant droit des cocréateurs de Superman) sur les films précédents, mais que si elle ne débutait pas la production d'un film d'ici 2011, les héritiers pourraient intenter des poursuites pour pertes de revenus liées à un film non produit. Nolan a lancé l'idée de Goyer après une discussion sur l'histoire de The Dark Knight Rises et Snyder a été engagé comme réalisateur en octobre 2010. Le tournage a commencé en août 2011 à West Chicago, dans l'Illinois, avant de se déplacer à Vancouver, au Canada et à Plano, dans l'Illinois.

La première de Man of Steel aux États-Unis a eu lieu avec les membres du casting à New York le 10 juin 2013[3]. Le film est sorti en salles le 14 juin 2013 sur le territoire américain en conventionnel, en 3D[4] et dans les salles IMAX[5]. En France, Man of Steel est sorti le 19 juin 2013.

Le film a obtenu un énorme succès commercial, avec plus de 668 millions de dollars de recettes engrangées au box-office mondial[6], malgré un accueil mitigé de la part des critiques de cinémas. Certains ont mis en évidence le récit, le jeu des acteurs, le visuel et la réinvention du personnage principal, tandis que d'autres ont critiqué le rythme et le manque de développement des personnages.

Une suite du film, intitulée Batman v Superman: Dawn of Justice, où Superman partagera la vedette avec le personnage de Batman, est prévue pour 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Clark Kent, élevé dans une ferme du Kansas, s'interroge sans cesse sur sa différence. Il apprend qu'il est né sur Krypton, un monde lointain aujourd'hui disparu dont les ultimes représentants tentent de conquérir la Terre au mépris de la civilisation humaine. Clark va devoir prendre de difficiles décisions pour devenir le symbole d'espoir pour toute l'humanité…

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Krypton est un monde jadis à la pointe de la colonisation spatiale, mais qui aujourd'hui s'est condamné, en imposant le contrôle des naissances, c'est-à-dire en interdisant toute naissance naturelle, et en décidant à l'avance quel serait le rôle de chacun dans la société, grâce au Codex, objet en forme de crâne contenant tous les gènes des kryptoniens à venir, et déterminant leur fonction sociale, comme dans une fourmilière. D'autre part, les kryptoniens se sont détournés de l'espace, et ont décidé d'exploiter les ressources naturelles de leur planète et de forer le noyau de Krypton, abîmant dangereusement ce dernier.

Le scientifique Jor-El prévient le Conseil de Krypton de ce danger, et lui demande en vain de lui remettre le Codex afin qu'il assure la continuité de la race kryptonienne. En effet, lui et sa femme Lara ont défié la loi eugénique de leur monde en concevant un enfant, nommé Kal-El, et en le faisant naître naturellement (mais Jor-El se garde bien de révéler ceci au Conseil). C'est alors qu'un coup d'état mené par le Général Dru-Zod, renverse le Conseil. Zod, ami de Jor-El, lui propose de se joindre à lui afin d'assurer que « les lignées les plus importantes survivent ». Jor-El refuse, argumentant que le choix de ces lignées n'incomberait qu'à Zod, et que ce dernier a trahi son peuple en dirigeant le putsch. Jor-El est alors arrêté, mais il s'évade et réussit à mettre la main sur le Codex, avant de regagner sa demeure.

Là, il prépare le lancement de la fusée de son fils, qui l’emmènera sur une planète dont le soleil est plus jeune : la Terre. Lara est cependant réticente à laisser partir son fils, argumentant qu'il mourra peut-être dans l'espace, et qu'ils n'auront jamais le bonheur de le voir grandir ; mais elle accepte, car au moins, il pourra vivre sur une planète où aux yeux des terriens, « il sera un dieu », et, en pleurs, elle place Kal-El dans sa fusée, tandis que son père dissout le Codex dans les cellules du jeune kryptonien.

C'est alors que le général Zod, prévenu du vol du Codex, arrive chez Jor-El. Il réclame que ce dernier lui remette le Codex, mais s'emporte lorsqu'il lui annonce qu'il a eu un fils né naturellement. Un combat s'engage alors entre les deux anciens amis, dans lequel Jor-El a le dessus. En désespoir de cause, Zod supplie Lara d'annuler le vol, argumentant que le Codex est l'avenir de Krypton ; Lara semble hésiter, puis lance le vol. De rage et de désespoir, Zod sort une lame cachée, et en transperce Jor-El, qui tombe mort. Puis, Zod rejoint ses troupes, et tente de faire abattre le vaisseau de Kal-El, mais à ce moment, les troupes fidèles au gouvernement surviennent et le font prisonnier.

Pour leurs crimes, Zod et son état-major sont condamnés à être emprisonnés dans la Zone Fantôme, prison où le temps s'écoule différemment, et où plusieurs années peuvent sembler comme quelques jours. Fou de rage, Zod insulte le Conseil, avant d'assurer à Lara, présente au jugement, qu'il retrouvera son fils. Puis, la sentence est appliquée. Un peu plus tard, la planète Krypton explose, et Lara prie Kal de construire un monde meilleur que celui de ses ancêtres.

Kal-El arrive sur Terre, au Kansas, et est recueilli par Jonathan et Martha Kent, un couple de fermiers qui le baptisent du nom de Clark et l'élèvent comme leur fils. Mais ce dernier est très vite confronté malgré lui, à ses origines, lorsque ses pouvoirs commencent à se développer, alors qu'il ne peut pas les contrôler : il voit à travers des objets, entend des sons normalement inaudibles, peut chauffer des cibles avec ses yeux... tout ceci le fait passer aux yeux de ses camarades d'école comme un idiot ou un autiste, d'autant qu'il fuit souvent sa classe pour se réfugier à un endroit où il sera tranquille et ne sera pas confronté à ces bruits et ces visions qu'il ne maîtrise pas.

Alors qu'il commence à entrer dans l'adolescence, un événement change tout pour lui : il se trouve dans un car scolaire et ce dernier tombe d'un pont et commence à couler, menaçant de noyer tous les occupants du car. Clark saute alors du car et réussit à le soulever jusqu'à ce qu'il atteigne la rive. Mais alors, Jonathan est confronté à la mère d'un élève que Clark a sauvé, qui affirme qu'il s'agit d'un miracle envoyé par Dieu. Jonathan blâme alors son fils pour avoir manifesté ses pouvoirs aux yeux de tous, ce à quoi Clark répond qu'il ne pouvait rien faire d'autre, à moins de les laisser mourir. Devant toutes les interrogations de son fils, Jonathan finit par lui montrer le vaisseau dans lequel il est arrivé, ainsi qu'une sorte de clé sur lequel est gravé un « S » stylisé. Clark comprend alors qu'il n'est pas issu de ce monde, mais qu'il vient d'ailleurs.

Alors qu'il atteint l'âge adulte, il est pris avec ses parents dans une tornade ; son père est coincé dans sa voiture, et il s’apprête à aller le sauver quand son père lui fait signe de ne pas intervenir, afin de ne pas montrer ses pouvoirs aux gens de la Terre qui l’entourent. Jonathan est alors emporté par la tornade, sous les cris de douleur de Clark.

Peu après, Clark décide de partir en quête de ses origines. Il accomplit divers petits boulots, et finit par participer à une expédition polaire comme employé. Cette expédition, organisée par l'armée, est rejointe par Lois Lane, journaliste irrévérencieuse et audacieuse gagnante du Prix Pulitzer, travaillant pour le Daily Planet. Un satellite a en effet capté la signature d'un objet entouré d'une couche de glace de 20 000 ans d'âge. Le soir, alors que Lois Lane prend des photos, elle aperçoit une silhouette se dirigeant vers la couche de glace en question. Elle décide de suivre la silhouette, qui n'est autre que Clark, lequel se fraye un passage dans la glace grâce à sa vision thermique. Il atteint alors l'objet, qui n'est autre qu'un énorme vaisseau spatial. C'est alors qu'en entrant, il active le système de défense du vaisseau, qui s'attaque à Lois. Cette dernière, blessée, est soignée par Clark, qui la dépose ensuite en sûreté. Puis, sur le vaisseau, Clark applique la clé à une ouverture prévue à cet effet, ce qui fait décoller le vaisseau, qui s'échappe ensuite.

Peu après, Clark est confronté à son père, Jor-El ; plus exactement, à un hologramme contenant ses souvenirs, et sa conscience, contenue dans la clé de Clark. Jor-El explique alors à ce dernier l'histoire de son peuple, avant de lui affirmer que les humains ont besoin de lui, d'un sauveur. Il pourra remplir ce rôle, car contrairement aux autres kryptoniens, il est né naturellement, et n'est donc pas déterminé à assumer un rôle en particulier. Jor-El lui montre alors un costume rouge et bleu, frappé du même « S » stylisé, qui n'est autre que le symbole des El et dont la signification est « espoir ». Clark apprend ensuite que la raison de sa différence est que l'atmosphère de la Terre est plus riche que celle de Krypton ; d'autre part, le soleil est jaune, et les cellules de Clark boivent ses radiations. Il est donc capable d'accomplir des exploits dont les hommes sont incapables. Après cela, Clark sort du vaisseau revêtu du costume des El, et apprend à maîtriser sa capacité à voler. Alors, il commence à voler à une vitesse hallucinante, assumant pleinement ses origines kryptoniennes.

Pendant ce temps, Lois tente de convaincre son patron, Perry White, de la laisser écrire un article sur ce qui lui est arrivé, mais ce dernier refuse. Elle contacte alors le responsable d'un site internet à qui elle raconte l'histoire, afin qu'il la publie sur son site. Puis, elle tente de retrouver la trace de Clark. Elle réussit, mais il la persuade de ne révéler l'histoire à personne.

C'est alors que l'armée détecte dans le ciel la silhouette d'un OVNI de grande taille se dirigeant vers la Terre. À ce moment, sur tous les écrans du monde, une silhouette menaçante transmet le message suivant : « Vous n'êtes pas seuls. Je suis le Général Zod. Je viens d'un monde éloigné du votre. J'ai traversé un océan d'étoiles pour atteindre votre planète. Votre monde abrite un de mes concitoyens. Il vous ressemble, mais il n'est pas des vôtres. À ceux qui connaissent son emplacement, le destin de votre planète repose entre vos mains. À Kal-El, je dis ceci : rends-toi dans les vingt-quatre heures, ou regarde ce monde en subir les conséquences ».

Lois est arrêtée par le FBI, car elle connaît Kal-El. Clark, épouvanté, va demander assistance à un prêtre catholique, tenu au secret lors de la confession, et lui confie que s'il ne fait pas confiance à Zod, il ne fait pas non plus confiance aux humains ; le prêtre le convainc de « faire un acte de foi », en se livrant aux humains, même s'il ne les croit pas.

Kal-El est alors arrêté, et remis à Faora Hu-Ul, lieutenant de Zod venue le chercher. Mais Faora demande également la présence de Lois Lane à bord. Durant le voyage de la Terre jusqu'au vaisseau, Kal donne à Lois la clé où est inscrite la mémoire de Jor-El. Une fois à l'intérieur du vaisseau, Clark et Lois sont accueillis par Zod, mais Clark se sent mal et s'évanouit, à cause de l'atmosphère différente de celle de la Terre, et à laquelle il n'est pas habitué. Alors, grâce à une réalité virtuelle, Zod lui communique son histoire : enfermé dans la zone fantôme avec ses officiers, la destruction de Krypton les a libérés. Ils ont réussi à activer le vaisseau dans lequel ils avaient été placés dans la zone fantôme, et à l'arranger de manière à pouvoir utiliser le propulseur qui les gardait dans la zone fantôme comme moteur pour voyager dans l'espace. Ils ont alors inspecté les anciennes colonies kryptoniennes, mais n'y ont trouvé que des cadavres, des armes, des scaphandres, des armures de combat, et même un engin de terraformation. Ils ont réussi à détecter la présence de Kal-El sur Terre quand ce dernier a activé le système de défense du vaisseau. Zod annonce ensuite à Kal-El qu'il a l'intention d'utiliser cette machine de terraformation pour transformer la Terre en une nouvelle Krypton, ce qui causera la mort des humains, incapables de supporter l'atmosphère et la densité kryptonienne. Pour recréer la race kryptonienne, Zod a cependant besoin du Codex, mais Kal-El refuse de le lui donner. Au moment où Kal-El se met à sombrer dans un océan d'ossements humains, il se réveille, tout ceci n'étant qu'une projection holographique dans son cerveau. Zod révèle alors qu'il a tué Jor-El, non parce qu'il le voulait, mais parce que c'était son devoir. Un devoir qu'il voit à présent dans le fait de recréer Krypton, serait-ce au prix de la vie de milliards d'êtres humains.

Zod part alors pour la Terre accompagné par quelques-uns de ses officiers, dont Faora. Pendant ce temps, Lois réussit à activer la clé, donnant ainsi à la conscience de Jor-El le commandement du vaisseau. Jor-El lui explique alors qu'il y a un moyen d'arrêter Zod : il faut jeter le vaisseau avec lequel Kal-El est arrivé sur Terre pour que la zone fantôme s'ouvre, et que le vaisseau de Zod (qui fonctionne en utilisant l'énergie de la zone fantôme) y soit renvoyé, car le vaisseau de Kal-El fonctionne sur le même modèle. Jor installe alors de l'oxygène terrestre dans le vaisseau et aide Lois à s'évader grâce à une capsule de sauvetage. Pendant ce temps, Clark, dont un peu de sang a été prélevé par l'officier scientifique de Zod, Jax-Ur, peut lui aussi s'évader, rencontre à nouveau son père qui l'encourage à « les sauver tous », tous les humains. Puis, il disparaît, et Clark s'envole à la poursuite de Lois, dont la capsule, endommagée, menace de la tuer. Il arrive à la sauver in extremis.

À Smallville, Zod et ses officiers interrogent brutalement Martha Kent pour que cette dernière leur donne l'emplacement du vaisseau de Clark, et donc celui du Codex. Ils trouvent le vaisseau, mais s’aperçoivent que le Codex n'y est plus. Fou de colère, Zod poursuit l'interrogatoire de Martha, mais est interrompu par l'arrivée de Clark, qui enragé par les violences faites à sa mère par Zod, se jette sur lui, et après avoir détruit un certain nombre de bâtiments, brise son masque à oxygène. Aussitôt, Zod est confronté au même problème que Clark durant son adolescence : sa grande difficulté à maîtriser ses pouvoirs. Assailli de sensations qu'il ne contrôle pas, Zod en est affaibli, et doit être évacué. Clark affronte alors deux officiers de Zod dont Faora, dont les pouvoirs sont plus limités que ceux de Clark du fait de leur arrivée tardive sur Terre (s'ils ont la même force et résistance que Clark, ils ne maîtrisent pas encore le vol), et arrive à les vaincre à l'aide de l'armée, même si cette dernière l'a d'abord pris pour cible avec les autres kryptoniens. Ils sont évacués par un de leurs vaisseaux, et battent en retraite, laissant derrière eux une ville à moitié détruite. Réalisant alors que Clark n'est pas leur ennemi, les soldats l’acceptent comme allié, et commencent à le surnommer « Superman », le surhomme.

Revenu à bord de son vaisseau, Zod apprend par Jax-Ur, que le Codex se trouve dans les cellules de Clark. Pour le retirer de son organisme, il n'est pas nécessaire que ce dernier soit en vie. Zod lance alors son attaque : l'engin de terraformation est placé dans l'Océan Indien et le vaisseau à Metropolis, afin que le rayon de terraformation soit renvoyé par l'un et l'autre. Le processus de destruction commence, causant d'énormes dégâts à la ville et à l'océan. À Metropolis, les tentatives de défense des humains sont inutiles : les missiles des avions de l'US Air Force ne résistent pas à la gravitation kryptonienne, sont déviés et explosent dans la ville, ce qui amplifie la panique des habitants, qui tentent de fuir la destruction, parmi lesquels se trouvent Perry White et les employés du Daily Planet.

Zod se rend au Pôle Nord, vers le vaisseau de Superman, afin d'en prendre le contrôle, car il contient une chambre de conception, où tous les kryptoniens étaient conçus artificiellement. Jor-El tente d'arrêter Zod, mais c'est ce dernier qui contrôle le vaisseau, et désactive Jor-El pour toujours.

Lois explique alors à Superman et à l'armée le plan de Jor-El. Pendant que la fusée de Clark est placée dans un avion militaire, Superman vole vers l'Océan Indien pour tenter de détruire l'engin de terraformation, et après avoir réussi à se dépasser pour surmonter la pression de l'atmosphère et de la gravitation kryptonienne qui s'installent, parvient à son but.

L'avion dans lequel est placé la fusée de Kal arrive devant le vaisseau des kryptoniens. Zod arrive alors, dans le vaisseau dont il a pris le contrôle, et s’apprête à détruire l'avion, lorsque Superman arrive et réussit à dévier le vaisseau, qui s'écrase dans la ville. L'avion est alors attaqué par Faora, qui arrive aisément, à l'aide de ses pouvoirs, à tuer certains membres de l'équipage. Elle ne parvient pas cependant à empêcher l'avion de s'écraser sur le vaisseau des kryptoniens. La distorsion se produit alors, et la zone fantôme s'ouvre à nouveau, aspirant tous les kryptoniens ainsi que l'avion des humains. Lois Lane, en pleine chute libre, est rattrapée par Superman, juste avant que la zone fantôme ne se referme.

Superman repose Lois Lane et l'embrasse sous le regard interloqué de Perry White. Mais alors, Superman aperçoit Zod, émergeant des débris. Ce dernier explique à Superman, que son rôle dans la société kryptonienne était de défendre son peuple, quel qu’en fut le prix. Mais à présent qu'il n'a plus de peuple, sa raison de vivre n'étant plus, il ne voit plus d'autre issue que de se venger de celui qui l'a privé de cette raison de vivre en tuant ceux que ce dernier protège : l'humanité. Superman, se refusant à laisser Zod agir ainsi, se lance contre lui, et les deux derniers kryptoniens entament alors un combat gigantesque durant lequel Zod acquiert enfin le contrôle total de ses pouvoirs, y compris celui du vol, qui lui faisait défaut jusqu'ici. Le combat, titanesque, s'achève lorsque Zod maintenu par Superman, tente de tuer des humains grâce à sa vision thermique. Superman, ne voyant pas comment l'arrêter, le tue en lui brisant la nuque. Puis, il s'effondre à ses côtés, en hurlant sa douleur d'avoir dû prendre une vie de sang-froid.

Peu de temps après ces événements dramatiques, Superman explique au général Swanwick de l'US Army, qu'il continuera à aider l'humanité, mais refuse d'être surveillé par qui que ce soit, serait-ce par l'armée.

Puis, Superman explique à sa mère qu'il doit trouver un travail qui lui permettra de rester en contact avec l'actualité, afin d'être toujours là quand on aura besoin de lui. À Metropolis, Perry White présente à Lois Lane un nouveau journaliste du nom de Clark Kent, que Lois reconnaît aussitôt, malgré ses lunettes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[18] et RS Doublage[19]; Version Québécoise (V.Q.) sur Doublage Québec[20]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après l'échec relatif de Superman Returns de Bryan Singer, qui n'avait pas dégagé suffisamment de bénéfices selon Warner Bros., l'idée de produire un nouveau volet de la saga Superman a longtemps été mise en suspens.

Warner décide alors de bâtir une nouvelle saga sur le même modèle que Batman Begins et ses suites à succès The Dark Knight : Le Chevalier noir et The Dark Knight Rises. Ainsi Christopher Nolan, son frère Jonathan et David S. Goyer, spécialiste des adaptations cinématographiques de comics, sont attachés au projet.

Occupé par le tournage de The Dark Knight Rises, Christopher Nolan annonce d'emblée qu'il ne réalisera pas le film mais qu'il le produira[réf. nécessaire]. Le 4 octobre 2010, Zack Snyder annonce au site Deadline[21] qu'il sera le réalisateur de Man of Steel dès qu'il aura terminé la post-production de son film Sucker Punch.

Le 18 octobre 2010, Zack Snyder affirme que l'histoire de ce nouvel opus sera originale[22], se basant sur les premiers pas de Superman[23] : « Comme je l'ai déjà expliqué, le film s'intéressera aux premiers jours de Superman, donc il n'y aura pas de liens avec les autres films »[1],[N 1].

L'histoire de Man of Steel se rapproche des comics Superman for All Seasons (Jeph Loeb, 1998), Superman Birthright (Mark Waid, 2003) et Superman : Secret Origins (Geoff Johns, 2009). Ces trois séries retracent les premiers pas de Clark Kent en tant que super-héros.

Casting[modifier | modifier le code]

Henry Cavill, le nouveau Superman.

Afin d'incarner Superman, qui est dépeint comme ayant trente-trois ans au moment de la chronologie actuelle du film, plusieurs noms ont circulés tels que Jon Hamm, Joe Manganiello, Patrick Wilson, ainsi que Tom Welling, qui avait déjà incarné le personnage dans la série télévisée Smallville[24],[25]. Le choix s'est finalement porté sur l'acteur Henry Cavill, premier britannique à l'incarner[26],[27]. Cavill devait initialement incarner Superman dans Superman: Flyby, qui fut finalement abandonné[28] et a été considéré pour le rôle pour Superman Returns, finalement attribué à Brandon Routh[29],[30]. Henry Cavill a déclaré qu'il « il y a une réelle histoire derrière le personnage de Superman » et a expliqué que l'objectif de tout le monde a été d'explorer les difficultés de son personnage qui est confronté à la suite par des identités multiples – y compris son nom de naissance, Kal-El, et son alter-ego, Clark Kent. L'acteur a également déclaré que le personnage est « seul et il n'y a personne comme lui » en faisant référence à l'Ashlin de Superman. Il ajoute que « cela doit être très effrayant et solitaire, de ne pas de savoir qui vous êtes ou ce que vous êtes, et d'essayer de découvrir ce qui donne un sens », suivi de « Où est votre référence ? Qu'en tirez-vous ? Où puisez-vous la limite à la puissance dont vous avez ? En soi, c'est une faiblesse incroyable »[31]. Dans une interview à Total Film, Cavill a déclaré avoir consommé près de 5 000 calories par jour, s'entraîner deux heures par jour et a pris des protéines pour remplir sa masse musculaire[32]. Pour incarner le futur super-héros jeune, Dylan Sprayberry fut choisir pour tenir le rôle à l'âge de 13 ans, alors qu'il en avait 11, Cooper Timberline a été casté pour le jouer, à l'âge de 9 ans[33].

Amy Adams, interprète de Lois Lane, lors de la première du film, en juin 2013.

Afin d'incarner Lois Lane, reporter au Daily Planet qui vit une histoire d'amour avec Clark Kent, l'actrice Amy Adams, plusieurs fois nommée à l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle[N 2], a été choisi parmi une liste d'actrices qui comprenait Olivia Wilde et Mila Kunis[34],[35],[36],[37],[38]. Snyder a déclaré qu'il « y avait une grande et géante recherche pour Lois », car « pour nous, c'était une grande chose et évidemment un rôle très important ». La production du film a fait passer beaucoup d'auditions, mais la rencontre avec Adams a permis à Snyder de sentir qu'elle était parfaite pour le rôle[39]. Adams a auditionné pour le rôle à trois reprises : la première fut pour Superman: Flyby, qui n'a pas été produit, la deuxième fois pour Superman Returns avant de décrocher le rôle de Lois Lane pour Man of Steel après une troisième audition[40]. En mars 2011, elle est confirmé pour le rôle de Lois Lane. Tout en annonçant la nouvelle, Snyder a déclaré dans un communiqué : « Nous sommes ravis d'annoncer le casting d'Amy Adams, l'une des actrices les plus polyvalentes et les plus respectées dans les films de nos jours. Amy a le talent de capturer toutes les qualités que nous aimons au sujet de Lois : intelligente, résistante, drôle, chaleureuse, ambitieuse et, bien sûr, très belle »[41]. En dépeignant Lois Lane, Adams a déclaré que le film mettra en vedette une Lois Lane qui est « femme indépendante, courageuse... mais situé dans un monde plus identifiable ». Elle ajoute que Lois est devenue « une journaliste libre, quelqu'un qui aime le terrain » et que « La nature de l'entreprise de la presse a tellement changé. Il ya tellement plus de pression »[42].

Viggo Mortensen fut considéré pour interpréter le général Zod, Kryptonien mégalomaniaque avec les mêmes super-pouvoirs que Superman[43], avant que le choix ne soit porté sur Michael Shannon. Snyder a déclaré que « Zod n'est pas seulement l'un des plus formidables ennemis de Superman, mais l'un des plus importants, car il a un aperçu de Superman que les autres n'ont pas ». Pour le réalisateur, « Michael est un acteur puissant qui peut projeter à la fois l'intelligence et la malice du personnage, faisant de lui la personne parfaite pour le rôle »[44]. Shannon a également commenté sa prestation en comparaison avec celle de Terence Stamp dans la précédente série de films, ajoutant qu'il a fait beaucoup d'entraînement pour sa préparation, car il avoue que c'« un film très physique à la fin de la journée » et que c'est une très bonne façon de trouver votre chemin en tant qu'acteur[45].

Afin de trouver les acteurs susceptibles d'incarner Martha et Jonathan Kent, les parents adoptifs de Superman, incarnés par Kevin Costner et Diane Lane[46], Snyder a voulu uniquement du réalisme en expliquant son choix pour le casting du couple[47]. Lane a été la première membre du casting à rejoindre le casting depuis que Cavill a été choisi pour le rôle-titre. Pour l'actrice, c'est un « élément du casting très important » pour elle, parce que « Martha Kent est la femme dont les valeurs à contribuer à façonner l'homme que nous connaissons comme Superman ». Dans un communique, Snyder commente : « Nous sommes ravis d'avoir Diane dans le rôle parce qu'elle peut transmettre la sagesse et l'émerveillement d'une femme dont le fils a des pouvoirs au-delà de son imagination »[48].

Laurence Fishburne est choisi pour le rôle de Perry White, rédacteur en chef du Daily Planet et patron de Lois Lane, devenant le premier acteur afro-américain à incarner le personnage dans un film avec des prises de vues réelles[49]. Fishburne s'est inspiré d'Ed Bradley, correspondant de 60 Minutes, diffusé sur CBS, qui était pour lui un « ami, un mentor et un modèle pour le rôle » car il a « a travaillé dans le journalisme, et il était le genre de gars qui marchait avec des rois, mais il avait le contact populaire »[50].

Bien avant que Russell Crowe n'obtienne le rôle de Jor-El, père biologique de Superman, Sean Penn et Clive Owen furent pressentis. Crowe a inséré les éléments de sa propre paternité à la lecture du script afin de dépeindre Jor-El, affirmant notamment que « c'était une de ses choses là où c'est comme ça que ça me connecte ». L'acteur a également fait des commentaires sur la préparation du film, ne savant pas qu'il allait porter du Spandex, ainsi que de l'implication de Snyder, appréciant le niveau de préparation du réalisateur, le comparant à celle de David Lean[51]. Julia Ormond était annoncé pour le rôle de Lara Von-Van, épouse fidèle de Jor-El et mère biologique de Superman, mais a finalement abandonné[52], alors que Connie Nielsen était en négociations avant qu'Ormond ne soit choisi[53]. Le rôle fut finalement attribué à Ayelet Zurer.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le 1er août 2011 à l'aéroport DuPage Airport à West Chicago dans l'Illinois, avant de se déplacer au Loop de Chicago[54]. L'équipe se rendra ensuite à Plano, Illinois (en), toujours dans l'Illinois[55].

Il s'est conclu en janvier 2012 à Vancouver au Canada. L'équipe du film a remercié la ville avec un panneau intitulé "Truth, Justice & the Vancouver Way" à la place du très célèbre "Truth, Justice & the American Way". Le film rentre dans une longue période de post-production, avec entre autres une conversion en IMAX 3-D.

Musique[modifier | modifier le code]

Man of Steel

Bande originale par Hans Zimmer
Sortie 11 juin 2013
Producteur Stephen Lipson, Hans Zimmer, Peter Asher
Label WaterTower

Bandes originales par Hans Zimmer

Hans Zimmer a été choisi pour la bande originale de Man of Steel[56]. Lors de plusieurs interviews, Zimmer a révélé qu'il ne reprendra pas le thème original des anciens films Superman composé par John Williams. C'est la cinquième collaboration entre Hans Zimmer et le producteur Christopher Nolan.

L'album est paru en juin, quelques jours avant la sortie du film.

Liste des titres
No Titre Durée
1. Look To The Stars
2. Oil Rig
3. Sent Here For A Reason
4. DNA
5. Goodbye My Son
6. If You Love These People
7. Krypton’s Last
8. Terraforming
9. Tornado
10. You Die Or I Do
11. Launch
12. Ignition
13. I Will Find Him
14. This Is Clark Kent
15. I Have So Many Questions
16. Flight
17. What Are You Going To Do When You Are Not Saving The World ?
18. Man Of Steel (Hans’ Original Sketchbook)

Distinctions[modifier | modifier le code]

La liste des distinctions est issue, sauf mention contraire, est issue du site Internet Movie Database[57].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Le 4 août 2011, Warner Bros. diffuse la première photographie de Henry Cavill en Superman, quelques jours à peine après le début du tournage. Cette première image officielle à destination promotionnelle reçoit aussitôt un accueil positif de la part des fans et de la Presse[58].

En avril 2012, Warner dévoile la première affiche qui sera déclinée en format fond d'écran. Fin juin, lors de la célèbre Licensing Expo se déroulant à Las Vegas, les costumes du film (Superman, Jor-El et Faora) sont exposés en vitrine, à la vue du public[59].

Lors du San Diego Comic-Con 2012, Zack Snyder et Henry Cavill dévoilent en exclusivité la pré-bande-annonce (ou teaser) de Man of Steel qui sera officiellement diffusé avant les premières séances The Dark Knight Rises. Un poster est également mis en ligne par Warner Bros.

En décembre 2012, un poster énigmatique de Man of Steel accompagne la sortie en DVD/Blu-ray de The Dark Knight Rises : on y voit un Superman menotté, escorté par des militaires. Quelques jours plus tard, le marketing viral débute avec la mise en ligne du faux site "Deep Space Radio Wave Project" (DSRW)[60], une organisation privée à l'écoute des étoiles. Le site contient un compte à rebours en Kryptonien qui dévoile aux internautes la bande-annonce officielle du film, également diffusée dans les salles pour les séances de The Hobbit.

En avril 2013, une vidéo du général Zod (joué par Michael Shannon) apparaît aux MTV Movie Awards. La bande-annonce finale de 3 minutes est alors dévoilée quelques jours plus tard à l'occasion du CinemaCon, une convention pour les propriétaires de cinémas. Début mai, de nouvelles affiches officielles sont mises en ligne [61]. Durant le mois de mai, de nombreux produits dérivés sont mis en vente dans les boutiques Walmart, tandis que Warner Bros. dévoile une dizaine de spots publicitaires ainsi que de nouvelles affiches. Les internautes peuvent également écouter 30 minutes de la bande originale composée par Hans Zimmer[62].

Le cinéma parisien Le Grand Rex annonce une avant-première française pour le 16 juin, toutefois sans la présence du casting[63].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Man of Steel a rencontré un accueil critique allant de positif à mitigé par la presse et les projections tests : dans les pays anglophones, le film obtient un pourcentage de 56 % sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 283 commentaires collectés et une note moyenne de 6,2/10[66], tandis qu'il obtient le score de 55/100 sur le site Metacritic, basé sur 47 commentaires collectés[64]. En France, le site AlloCiné lui attribue quant à lui une note moyenne de 3,3/5, pour 23 commentaires collectés[65].

Parmi les critiques positives, le New York Post écrit que « […] Zack Snyder livre une œuvre hautement respectable et fournit un travail inspiré sur la mythologie de Superman »[71],[72], Empire le trouve « spectaculaire, formidable, lyrique et mélodramatique »[67]. Pour Slash Film (en), « Man of Steel tient ses promesses. C'est un film phénoménal »[73]. Alain Grasset, du Parisien, note que Man of Steel est « un film époustouflant, ébouriffant, décapant, intelligent, truffé d'effets spéciaux extraordinaires »[74]. Pour Jacky Goldberg, des Inrockuptibles, « on ressort de cette lessiveuse certes un peu sonné, mais bel et bien revigoré »[75], et Science et Vie Junior, qui ajoute : « […] on le sent bien, ce Man of Steel ! »[76].

Parmi les critiques négatives, François Blet, d'aVoir-aLire.com, il soutient que « Snyder secoue sa caméra comme un parkinsonien loin d’une pharmacie, décolore son image, ajoute les bastons oubliées par Bryan Singer, transforme Superman en avion de chasse, hystérise la moindre joute, (…), et pompe Terrence Malick dès que la mère de Cavill apparaît à l’écran, prouvant à tous ceux qui n’avaient pas besoin de le savoir qu’une fois vidé de sa substance, The Tree of Life peut ressembler à une pub Apple »[77]. Julien Gester, de Libération, rédige la critique suivante : « Avec une forme d’inconstance dans la narration (...), le film ventile ainsi son récit dans un entrelacs de pivots dramaturgiques et d’épisodes fondateurs qui ne prennent jamais consistance, ni n’accèdent à une quelconque forme d’ampleur »[78].

Pour Éric Libiot, de L'Express, il note que « 2 h 20. C'est long, surtout vers la fin. Une belle idée gâchée : Superman, héros ou paria ? Un principe étiré jusqu'à l'overdose : transformer le scénario en un jeu vidéo géant où tout explose. Abrutissant. Énervant. Fatigant. Décevant. Encore un blockbuster qui tire le genre vers le bas »[79].

Le public note favorablement le film, puisqu'il obtient une note moyenne de 7,4/10 sur le site IMDb[80] et 3,8/5 sur le site AlloCiné[81].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis - Drapeau du Canada Canada [6] 291 045 518 $ 19 septembre 2013 14
Drapeau de la France France[82] 2 303 132 entrées 20 août 2013 9
Monde Monde[6] 668 045 518 $ 31 décembre 2013 -

Man of Steel a rencontré un énorme succès commercial avec 291 045 518 $ en Amérique du Nord et 371 800 000 $ dans les autres pays, pour un total de 668 045 518 $ de recettes au box-office mondial, ce qui en fait le plus grand succès au cinéma de la franchise Superman et le deuxième plus grand succès de tous les temps pour un reboot derrière The Amazing Spider-Man, mais l'a battu sur le territoire américain. Le film a récolté 116 619 362 $ sur son week-end d'ouverture, inclus 17 500 000 $ dans les cinémas IMAX[83].

Man of Steel a totalisé 12 000 000 $ lors des projections de jeudi et de minuit[84], marquant le troisième meilleur démarrage d'un film de la Warner à minuit, derrière Harry Potter et les reliques de la mort, 2e partie et The Dark Knight Rises, Man of Steel est également la plus grande progression pour un film ayant débuté en salles lors des séances de nuit/minuit et n'étant pas une suite de film[85].

Distribué dans 4 207 salles aux États-Unis, Man of Steel prend directement la première place du box-office avec 44 013 367 $ de recettes pour son lancement et un cumul de 56 075 491 $ de recettes lorsque sont inclus les chiffres des projections du jeudi[86]. Pour son premier week-end d'exploitation en salles, le long-métrage a rapporté 116 619 362 $ de recettes brutes, portant le cumul à 128 681 486 $, soit une moyenne de 27 720 $ par salles[87]. Cet excellent score permet de battre le meilleur démarrage d'un film sorti en juin, à savoir Toy Story 3, sorti en 2010, qui, pour son premier week-end en salles, avait totalisé 110 300 000 $ de recettes. Il est également le deuxième meilleur week-end de démarrage de 2013 derrière Iron Man 3 et ses 174 100 000 $[88],[89], ainsi que le deuxième meilleur week-end de démarrage pour une non-suite derrière Hunger Games et ses 152 500 000 $ rapportés au cours de la même période[90]. En première semaine complète, le film rapporte 156 728 823 $ durant la période, pour une moyenne de 37 254 $ par salles et un total de 168 790 947 $[91].

Cependant, il chute à la troisième place du box-office le week-end suivant avec 41 287 206 $ de recettes rapportés, pour une moyenne de 9 814 $, portant le total à 210 078 153 $, soit une chute de 64,6% de ses bénéfices par rapport au week-end précédent[87]. Box Office Mojo a appelé une « forte baisse anormale » proche de la baisse en second week-end des recettes de Green Lantern[92]. Resté cinq semaines dans le top 10 hebdomadaire avec une baisse de salles et de recettes allant de 45 à 58% en week-end avec 280 888 962 $, Man of Steel quitte le top 10 hebdomaire. Il perd quelques places et une baisse de recettes, avant de connaître une hausse de 60% de ses bénéfices en neuvième week-end, avec 750 307 $, pour 1 761 $ par les 426 salles à le diffuser[87]. La distribution aux États-Unis de Man of Steel prend fin le 19 septembre 2013 rapportant 291 045 518 $[6].

Les recettes internationales totalisent près 372 millions de dollars, portant le cumul à près de 669 millions de dollars de recettes mondiales[6].

En France, Man of Steel prend directement la première place du box-office avec 1 054 552 entrées pour sa première semaine en salles, dont 215 242 entrées pour son premier jour et 867 443 entrées en premier week-end[82]. Il est parvenu à faire mieux que Superman Returns, qui à la même période, avait totalisé que 640 412 entrées[93],[94]. Toutefois, le résultat du premier week-end de Man of Steel est relativement décevant avec une quatrième position des meilleurs premiers week-end de l’année 2013 en France[95]. La semaine suivante, il perd la tête du box-office au profit de Moi, moche et méchant 2 et chute en seconde position, totalisant 698 201 entrées, soit 33,79% de baisse des entrées par rapport à la semaine précédente, portant le total à 1 752 753 entrées [82]. Bien que chutant dans le classement des meilleures entrées françaises, Man of Steel se maintient durant les trois semaines suivantes dans le top 10, avec un cumul de 2 232 873 entrées[82]. La distribution de Man of Steel en France prend fin le 20 août 2013 avec 2 303 132 entrées [82].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le costume de Superman se voit offrir un remaniement de la part de Zack Snyder. Les couleurs bleu et jaune s'assombrissent. Si le personnage conserve son célèbre "S" sur sa poitrine et sa majestueuse cape rouge, il perd son célèbre slip écarlate. « On a essayé de l'inclure dans le costume, on voulait le faire, mais ça ne fonctionnait pas » révèle la femme du réalisateur [96]. Toutefois, ce relooking s'inscrit dans la volonté de DC Comics de moderniser ses personnages depuis le reboot de son univers en 2011 (New 52).

Version française[modifier | modifier le code]

C'est Adrien Antoine qui prête sa voix à Henry Cavill (Clark Kent / Superman / « Kal-El »). Celui-ci est un habitué du doublage de super-héros, puisqu'il est la voix française de Batman dans les séries d'animation et jeux vidéo (Batman: Arkham Asylum, Batman: Arkham City, Batman: Arkham Origins), mais aussi celle du héros de Marvel Thor dans le film du même nom. En 2006, il a déjà doublé le personnage de Superman dans le film Superman Returns de Bryan Singer.

Emmanuel Jacomy, célèbre pour notamment être la voix de Pierce Brosnan, est la voix officielle de Superman dans les séries et films d'animation. Dans Man of Steel, il prête sa voix à Jor-El, le père biologique de Superman, interprété à l'écran par Russel Crowe.

Caroline Victoria est la voix française de Loïs Lane, incarnée par Amy Adams. Elle a déjà doublée Amy Adams à de nombreuses reprises, notamment dans Fighter[97] mais aussi Anne Hathaway dans plusieurs films dont The Dark Knight Rises. Elle a également doublé Supergirl dans quelques épisodes de la Ligue des Justiciers et Malicia dans les films de X-Men.

Xavier Fagnon, qui double Zod dans ce film est la voix actuelle du Joker depuis Batman, l'Alliance des Héros sauf dans les jeux video de la série des Arkham et le jeu video Injustice

Suites et univers partagé[modifier | modifier le code]

En 2013, Warner Bros révèle vouloir attendre de voir les résultats au box-office de Man of Steel avant de lancer un hypothétique film centré sur la Ligue des justiciers, une équipe regroupant les principaux héros de DC Comics comme Batman, Wonder Woman ou encore Flash.

Selon Christopher Nolan, « La franchise The Dark Knight était volontairement un projet en solo. L’histoire se déroulait toujours dans un monde isolé, qui ne permettait pas à d’autres super-héros d’intervenir. Man of Steel sera plus ouvert et nous pourrons introduire d’autres super-héros dans l’histoire »[98]. Alors que Zack Snyder confirme des références directes à d'autres personnages de l'univers DC Comics dans Man of Steel, Henry Cavill se dit prêt à reprendre son rôle pour de nouveaux films[2].

Le projet autour de La Ligue des justiciers pourrait être la réponse de DC au développement de l'Univers cinématographique Marvel, dont Avengers fut le point culminant.

Une suite à Man of Steel est annoncée après sa sortie, en raison du très bon démarrage au box-office. De plus, Zack Snyder et la Warner annoncent lors du Comic-Con en juillet 2013 que le personnage de Batman sera dans cette suite, prévue pour le 6 mai 2016[99], et en partie basée sur Batman: Dark Knight de Frank Miller[100]. Le nom de l'acteur reprenant le rôle de Batman est révélé le 23 août 2013, il s'agit de Ben Affleck[101], ce qui engendrera de nombreuses polémiques et pétitions sur Internet de la part de « fans » mécontents[102]. Cette suite s'intitulera Batman v Superman: Dawn of Justice[103]

Clins d’œil et références[modifier | modifier le code]

Zack Snyder et son équipe ont glissé plusieurs allusions à des films ou a des personnages de l'univers DC Comics :

  • On peut voir un logo de l'entreprise STAR Labs où travaillent certains personnages de DC comme Cyborg[104].
  • À plusieurs reprises, on peut voir des camions de l'entreprise LexCorp, fondée par Lex Luthor[104].
  • Il y a également plusieurs références à Batman : en arrière-plan une affiche sur laquelle est inscrit « Keep calm and call Batman » (« restez calme et appelez Batman ») ; ainsi qu'un logo Wayne Enterprises sur un engin spatial[104].

Par ailleurs, on peut voir un clin d’œil à Watchmen : Les Gardiens, précédent film de Zack Snyder, lorsque Superman marche dans la ville dévastée, on peut voir un logo smiley très présent dans Watchmen : Les Gardiens[104].

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Man of Steel est sorti en DVD et en disque Blu-ray le 23 octobre 2013 en région 2[105] et le 12 novembre 2013 en région 1. La version DVD ne comporte que trois bonus, « Krypton décodé » (montrant les technologies figurant dans le film expliquée par Dylan Sprayberry, qui incarne Clark Kent à 13 ans), un court-métrage d'animation pour le 75e anniversaire de Superman et un bonus du film Le Hobbit : Un voyage inattendu, alors que la version Blu-ray compte en plus les bonus « Action totale », montrant l'entraînement d'Henry Cavill, Michael Shannon et Antje Traue, les personnages et rôles marquants et la bande-annonce de Pacific Rim.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Citation originale : « As I have already explained, the film will focus on early days of Superman, so there will be no links with other films. This is not a remake then. Similarly, although I still can not talk about the script, I can assure you that this new Superman will not be based on a comic book in particular. »
  2. Pour Junebug en 2006, Doute en 2009, Fighter en 2011 et The Master en 2013.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Superman reboot will be telling its own original story. sur io9, le 18 octobre 2010
  2. a et b (en) New 'Man of Steel' images and Zack Snyder explains 'Justice League' possibility
  3. (en) Dave McNary, « Man of Steel Live Stream: Watch the Red Carpet Premiere »,‎ 10 juin 2013 (consulté le 15 juin 2013)
  4. (en) « "Man of Steel" to Soar into Theaters Next Summer in 3D », Marketwatch.com,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 3 juin 2013)
  5. (en) « Third Batman, New Superman Part of IMAX Deal », Superhero Hype!,‎ 28 avril 2010 (lire en ligne)
  6. a, b, c, d, e et f (en) « Box-office de « Man of Steel » », sur Box Office Mojo (consulté le 16 juin 2013).
  7. (en) Crédits - Internet Movie Database
  8. (en) « Man of Steel (2013) - Company Credits », sur IMDb (consulté le 22 juin 2013)
  9. (en) « Dates de sortie d'après le site officiel du film » sur Manofsteel.warnerbros.com
  10. MDCU.fr
  11. Excessif.com
  12. Allocine.fr
  13. Cosmicbooknews.com
  14. Unificationfrance.com
  15. [1]
  16. Man of steel, le casting, sur MDCU.fr
  17. a et b Man of Steel, le casting, sur MDCU.fr
  18. « Fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 14 décembre 2012
  19. « Deuxième fiche de doublage V. F. du film », sur RS Doublage (consulté le 19 juin 2013)
  20. « Fiche de doublage V.Q. du film », sur Doublage Québec (consulté le 1er décembre 2013).
  21. (en) Zack Snyder confirme sur le site Deadline qu'il sera le réalisateur de Superman: Man of Steel
  22. (fr) Zack Snyder parle de son Superman ! sur eklecty-city.fr
  23. (fr) « Le Superman de Zack Snyder se dévoile petit à petit » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-08-15 sur adobuzz, le 18 octobre 2010.
  24. Tiffany Deleau, « Superman : Le casting a officiellement commencé, voici les premières rumeurs ! », sur Unification France,‎ 22 novembre 2010 (consulté le 17 octobre 2013)
  25. « Man of Steel : Secrets de tournage », sur AlloCiné (consulté le 17 octobre 2013)
  26. « Henry Cavill to Play Superman!! », Superhero Hype!,‎ janvier 30, 2011 (lire en ligne)
  27. Emma Saunders, « BBC News - Film invasion of the Super-Brits », BBC,‎ février 1, 2011 (lire en ligne)
  28. Leigh Paatsch, « Super surprising: the actors you didn't know donned the Spandex to play Superman », news.com.au,‎ juin 26, 2013 (consulté le 10 juillet 2013)
  29. Anita Singh, « Another British superhero: Henry Cavill to play Superman », The Daily Telegraph, London,‎ 30 janvier 2011 (lire en ligne)
  30. « Zack Snyder Making MAN OF STEEL "Edgy" Like THE DARK KNIGHT », Collider.com,‎ avril 11, 2012 (consulté le 5 mai 2012)
  31. Meriah Doty, « Superman's Weakness: Henry Cavill Reveals the New Kryptonite in 'Man of Steel' », Yahoo!,‎ 8 mai 2013 (consulté le 12 mai 2013)
  32. « Henry Cavill talks Man Of Steel and James Bond »,‎ 3 août 2011 (consulté le 12 mai 2013)
  33. Jason Roop, « Richmond Fifth-Grader Lands Superman Movie Role », Style Weekly,‎ avril 9, 2012 (consulté le 5 mai 2012)
  34. (en) Chris Arrant, « Is Superman's New Lois Lane Really Too Old For The Man Of Steel? », sur MTV,‎ 29 mars 2011 (consulté le 29 mars 2011)
  35. (en) Sara Vilkomerson, « Amy Adams to play Lois Lane in Superman »,‎ 27 mars 2011 (consulté le 28 mars 2011)
  36. (en) « 'Superman' gets a Lois Lane », sur willitsuck.com,‎ mars 27, 2011 (consulté le 14 juillet 2013)
  37. (en) Germain Lussier, « Kristen Stewart Will Not Be Lois Lane In Zack Snyder’s ‘Superman’ (UPDATED) », sur Slashfilm.com,‎ 2 février 2011 (consulté le 6 juin 2013)
  38. Kevin Jagernauth, « Updated: Olivia Wilde & Mila Kunis Also In The Mix For Lois Lane; Kristen Stewart Not Approached », sur indieWire,‎ 2 février 2, 2011 (consulté le 27 mars 2011)
  39. (en) « Amy Adams Will Be Lois Lane »,‎ 27 mars 2011 (consulté le 3 juin 2013)
  40. (en) Ethan Sacks, « 'Man of Steel' star Amy Adams’ super thrill: Getting dream role of Lois Lane she’d imagined since childhood », sur Daily News,‎ juin 11, 2013 (consulté le 10 juillet 2013)
  41. Jenna Mullins, « Amy Adams Cast as Lois Lane », sur E! Online,‎ mars 26, 2011 (consulté le 26 mars 2011)
  42. Joey Paur, « Amy Adams discusses her take on Lois Lane »,‎ 28 avril 2013 (consulté le 12 mai 2013)
  43. (en) Borys Kit, « Viggo Mortensen on Warners' Radar for 'Superman' Villain (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎ 25 fév. 2011 (lire en ligne)
  44. « Kneel Before Zod: Michael Shannon to Play ‘Superman’ Villain », The New York Times,‎ 10 avril 2011 (consulté le 3 juin 2013)
  45. (en) Mark Julian Mark, « Michael Shannon On Preparing For General Zod In MAN OF STEEL », sur Comic Book Movie,‎ 4 juin 2013 (consulté le 4 juin 2013)
  46. (en) « Kevin Costner Joins Zack Snyder's Superman Reboot »,‎ 18 mars 2011 (consulté le 4 août 2011)
  47. (en) « Zack Snyder explains to us why his Superman movie will be the most realistic yet », sur i09,‎ 21 mars 2011 (consulté le 3 juin 2013)
  48. (en) Brandon Bettinger, « Diane Lane Will Play Martha Kent in SUPERMAN », sur Collider.com,‎ 2 mars 2011 (consulté le 10 juin 2013).
  49. (en) Eric Ditzian, « Man Of Steel Taps Laurence Fishburne As News Chief Perry White », sur MTV,‎ 8 mars 2011 (consulté le 4 août 2011)
  50. (en) Scott Johnson, « Man Of Steel: Laurence Fishburne Modeled Perry White After Ed Bradley »,‎ 10 juin 2013 (consulté le 10 juin 2013)
  51. (en) « Man of Steel: Russell Crowe on playing Jor-El », Yahoo!,‎ 5 juin 2013 (consulté le 6 juin 2013)
  52. (en) « Julia Ormond Out As MAN OF STEEL’s Biological Mom!! », Ain't It Cool News,‎ 25 septembre 2011
  53. (en) « Connie Nielsen & Harry Lennix Rumored For Man of Steel », Screen Rant,‎ 15 juin 2011 (consulté le 4 août 2011)
  54. (en) Superman flying into Chicago, sur Chicagobusiness.com
  55. (en) Superman, Man of Steel, sur l'Huffingtonpost
  56. Hans Zimmer scoring, sur Screenrant.com
  57. (en) Awards for «Man of Steel » sur l’Internet Movie Database
  58. Image Henry Cavill, sur Screenrant.com
  59. Expo Superman, Iron Man 3, Robocop, sur actucine.com
  60. Man of Steel, sur Overblog
  61. [2]
  62. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18624548.html
  63. Avant-première française de Man of Steel
  64. a et b (en) « Man of Steel », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 16 juin 2013).
  65. a, b, c, d, e, f, g et h « Man of Steel » : critiques presse, sur AlloCiné (consulté le 21 juin 2013)
  66. a et b (en) « Man of Steel », sur Rotten Tomatoes (consulté le 21 juin 2013)
  67. a et b (en) Dan Jolin, « Man Of Steel : The Clark Knight » (consulté le 17 octobre 2013)
  68. http://www.rollingstone.com/movies/reviews/man-of-steel-20130613
  69. http://www.chicagotribune.com/entertainment/movies/sc-mov-0611-man-of-steel-20130612,0,2949067.column
  70. http://www.washingtonpost.com/goingoutguide/movies/man-of-steel-henry-cavill-stars-as-superman-in-this-bombastic-reboot/2013/06/12/6d77d5d0-d36c-11e2-a73e-826d299ff459_story.html
  71. L'Express Man of Steel: "Spectaculaire, formidable" selon la presse anglo-saxonne
  72. http://nypost.com/2013/06/11/supes-soars-to-new-heights-in-man-of-steel/
  73. (en) Germain Lussier, « ‘Man Of Steel’ Review: A Super Film That Delivers on All Levels », sur Slash Film (consulté le 17 octobre 2013)
  74. Alain Grasset, «Man of Steel» : Superman frappe super fort, sur Le Parisien,‎ 19 juin 2013 (consulté le 22 juin 2013)
  75. Jacky Goldberg, « “Man of Steel” : une adaptation revigorante de Superman », sur Les Inrockuptibles,‎ 18 juin 2013 (consulté le 22 juin 2013)
  76. F. N., « Ça vaut le coup d'œil : Man of Steel », Science et Vie Junior, no 286,‎ juillet 2013, p. 24-25 (ISSN 0992-5899).
  77. François Blet, « Man of Steel : la critique », sur aVoir-àLire.com (consulté le 17 octobre 2013)
  78. Julien Gester, « Man of Steel, nul acier »,‎ 18 juin 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  79. Eric Libiot, « Man of Steel, Abrutissant. Enervant. Fatigant. Décevant »,‎ 17 juin 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  80. Ratings sur IMDb
  81. « Man of Steel » : critiques spectateurs, sur AlloCiné.fr (consulté le 21 juin 2013)
  82. a, b, c, d et e « Man of Steel », sur Jp Box-office (consulté le 19 juin 2013).
  83. (en) « UPDATED GLOBAL: 'Man Of Steel' Breaks $200M In Opening Weekend »,‎ 16 juin 2013 (consulté le 17 juin 2013)
  84. « 'Man of Steel' Headed For $125 Million+ And A New June Opening Weekend Record », boxoffice.com (consulté le 15 juin 2013)
  85. « Thursday Box Office: 'Man Of Steel' Grosses Super $21 Million », Forbes,‎ avril 18, 2012 (consulté le 15 juin 2013)
  86. (en) « Man of Steel : Daily Box Office », sur Box Office Mojo (consulté le 18 octobre 2013)
  87. a, b et c « Man of Steel : Weekend Box Office », sur Box Office Mojo (consulté le 18 octobre 2013).
  88. (en) Grady Smith, « Box office report: 'Man of Steel' scores super $125.1 million debut, breaks June record », sur Entertainment Weekly,‎ 16 juin 2013 (consulté le 16 juin 2013).
  89. « Box-office US du 16 juin : démarrage record pour Man of Steel », sur Première,‎ 16 juin 2013 (consulté le 16 juin 2013).
  90. (en) « Weekend Report: 'Man of Steel' Soars, Scores New June Record », Box Office Mojo,‎ 16 juin 2013 (consulté le 17 juin 2013)
  91. (en) « Man of Steel : Weekly Box Office », sur Box Office Mojo (consulté le 18 octobre 2013).
  92. Weekend Report: 'Monsters' and Zombies Both Win On Busy Weekend sur Box Office Mojo. Consulté le 1er juillet 2013
  93. « Superman Returns » : Box-office français, sur Jp's Box Office (consulté le 19 octobre 2013)
  94. Maxime Pargaud, « Man of Steel domine le box-office français », sur Le Figaro.fr,‎ 27 juin 2013 (consulté le 19 octobre 2013)
  95. « Pas de record pour Man of Steel en France », sur Première.fr,‎ 24 juin 2013 (consulté le 19 octobre 2013).
  96. Premiere.fr
  97. « Fiche d'Amy Adams - Liste des comédiennes de doublage V. F. », sur RS Doublage (consulté le 26 décembre 2012)
  98. [3]
  99. http://www.imdb.com/news/ni56680377/?ref_=hm_nw_tp_t1
  100. « C'est officiel : Batman et Superman dans un même film dès 2015 ! », sur AlloCiné.fr,‎ 21 juillet 2013 (consulté le 17 septembre 2013)
  101. « Ben Affleck sera Batman ! », sur AlloCiné.fr,‎ 23 août 2013 (consulté le 17 septembre 2013)
  102. Clément Cuyer, « Polémique Batman : les fans en colère, Cavill et Whedon en soutien ! », sur AlloCiné.fr,‎ 26 août 2013 (consulté le 17 septembre 2013)
  103. http://reviewer.lavoixdunord.fr/fr/cinema/actualites/92287/man-of-steel-2-le-titre-officiel-et-le-logo-enfin-devoiles-photo/
  104. a, b, c et d « Man of Steel : découvrez tous les easter eggs cachés du film (Batman, Lex Luthor…) », sur ActuCiné.fr,‎ 18 octobre 2013 (consulté le 18 octobre 2013)
  105. « Man of Steel », sur DVDFr.com (consulté le 1er décembre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]