Supercross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Supercross (homonymie).
Circuit de Supercross à Anaheim, Californie

Le Supercross est un dérivé du motocross né aux États-Unis. Il se dispute sur une piste artificielle tracée en salle (ex : Supercross de Bercy), mais aussi dans un stade, voire un parc des expositions. Il existe également un type d'épreuve qui se déroule sur un circuit particulièrement restreint, tracé dans un aréna. Cette épreuve prend alors le nom d'«arénacross». La première épreuve de Supercross disputée en France a été organisée en septembre 1977 sur un terrain artificiel tracé au bulldozer dans l'enceinte du circuit Mans, à l'occasion du Bol d'or. Elle a été mise sur pied par Alain Kuligowski, alors journaliste spécialisé tout terrain à Moto Revue. Il avait découvert ce sport lors d'un reportage aux USA.

Simple animation dans le cadre de la course d'endurance, cette « première » française était réservée à de jeunes pilotes équipés de motos 125 YZ Yamaha. Elle prit le nom de « Supercross Yamaha ». À l'arrivée, le drapeau à damiers était abaissé par Yves Mourousi, alors « Monsieur Moto » du gouvernement.

Quelques années plus tard, Alain Kuligowski, toujours, chargé de la promotion de ce challenge Yamaha organisait une seconde épreuve de Supercross, en nocturne, sur un circuit très spectaculaire tracé devant le Fort d'Antibes. La formule était lancée. En 1984, l'idée sera reprise par les Éditions Larivière qui organiseront un premier Supercross indoor dans le cadre du Palais omnisports de Paris-Bercy.

Il n'existe un championnat professionnel de Supercross qu'aux États-Unis.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Actuellement le meilleur « SX rider » en activité est sans conteste l'Américain James Stewart Jr, même si Ryan Villopoto, plus jeune que le premier, vient de remporter son troisième titre consécutif de champion des Etats-Unis. La relève de James Stewart est assurée.

Autres pilotes américains majeurs :

  • Jeremy McGrath, le véritable spécialiste du supercross, arrête en 2003. Il est recordman du nombre de titres, sept en catégorie reine et deux en 125 cm³ ;
  • Ricky Carmichael, meilleur pilote de l'histoire du motocross, arrête fin 2006. Il cumule six titres de champion américain de Supercross et dix titres de champion américain de moto-cross ;
  • On peut également citer Jeff Stanton, Ricky Johnson, Bob Hannah...

Quelques Français ont cependant véritablement réussi à battre les Américains sur leur terrain :

  • Jean-Michel Bayle, après avoir obtenu les titres de champion du monde 125 cm³ en 1988, puis 250 cm³ l'année suivante, se rend aux États-Unis. En 1991, il remporte les titres américains de Supercross puis les titres de champion américain de moto-cross en 250 et 500 cm³ ;
  • Mickaël Pichon, titré en SX 125 East Coast en 1995 et 1996 ;
  • Stéphane Roncada, titré en SX 125 East Coast en 2000 ;
  • Christophe Pourcel, titré en SX Lites East Coast en 2009 et 2010.

Cependant, dans la catégorie reine, aucun Européen n'a réussi à ramener le titre suprême depuis Bayle (1991). Ce n'est pas faute d'avoir essayé ; Mickaël « Rocket » Pichon, Sébastien « Dyno » Tortelli et David « Le Cobra » Vuillemin sont malheureusement tombés sur l'ère des trois recordmans de victoires de l'histoire du cross américain : Jeremy McGrath, Ricky Carmichael et aujourd'hui James « Bubba » Stewart.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]