Sunthorn Phu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sunthorn Phu (en thaï สุนทรภู่, né le 26 juin 1786, mort en 1855) est l'un des poètes thaïlandais les plus connus.

Statue de Sunthorn Phu à Bangkok.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Nirat Phukaothong, recueil de poèmes de voyage.
  • Nirat Suphan, recueil de poèmes relatant un voyage dans la province de Suphanburi.
  • Phra Aphai Mani, une épopée comptant 30 000 vers.

Postérité[modifier | modifier le code]

Reconnaissance littéraire[modifier | modifier le code]

Il existe un Musée Sunthorn Phu à Bangkok (Wat Thepthidaram, près de Mahachai Road). Il existe un Sunthon Phu Memorial Park à Ban Kram, dans l'amphoe de Klaeng, où, en 1986, l'UNESCO a établi une journée annuelle de célébration de la naissance du poète chaque 26 juin[1]. Les œuvres de Sunthorn Phu figurent parmi les classiques représentatifs des littératures nationales traduits à l'initiative de l'UNESCO[2].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le Phra Aphai Mani a été adapté à plusieurs reprises au cinéma en Thaïlande. Il sert de sujet à Sudsakorn, le premier long métrage d'animation sur celluloïd conçu dans le pays, qui est réalisé par Payut Ngaokrachang et sort sur les écrans en 1979. Une autre adaptation, cette fois sous la forme d'un film en prises de vue réelles, Legend of Sudsakorn, réalisé par Kaisorn Buranasing, sort en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sunthon Phu Memorial Day sur Thailand.com. Page consultée le 7 janvier 2012.
  2. Page de la collection historique sur le site de l'UNESCO. Page consultée le 7 janvier 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions des œuvres de Sunthorn Phu[modifier | modifier le code]

  • (en) Sunthorn Phu, An Anthology, traduit du thaï vers l'anglais par Montri Umavijani, Office of National Culture Commission - UNESCO, Bangkok, 1990.

Études savantes[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Maurel, Clefs pour Sunthorn Phu, Paris, L'Harmattan, 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]