Sunim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sunim est le titre coréen pour un moine bouddhiste ou une moniale bouddhiste. En Corée, il est considéré comme respectueux de faire référence à des moines ou des nonnes âgés comme des kun sunim. Dans la plupart des temples coréens, un moine d'âge moyen assume le rôle de juji sunim qui remplit des fonctions administratives. L'aîné des sunim est généralement perçu comme un chef symbolique des jeunes sunim[1],[2].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daehang Sunim, No River to Cross: Trusting the Enlightenment That's Always Right Here, Wisdom Publications,‎ 2007 (ISBN 0-86171-534-9, lire en ligne)
  2. Okyun Kwan, Buddhist and Protestant Korean Immigrants: Religious Beliefs and Socioeconomic Aspects of Life, LFB Scholarly Publishing,‎ 2003 (ISBN 1-931202-65-6, lire en ligne), p. 125