Suncor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suncor Energie Inc.

Description de l'image  Suncor Energy logo.svg.
Création 1917
Action (TSX : SU
NYSE : SU)
Siège social Drapeau du Canada Calgary, Alberta (Canada)
Direction Steve Williams
Site web www.suncor.com

Suncor Énergie Inc. (Suncor Energy Inc. en anglais), fondée en 1917, est une entreprise canadienne spécialisée dans l'extraction, la transformation et la distribution de pétrole.

Description[modifier | modifier le code]

Elle possède d'importants gisements dans les sables bitumineux de l'Athabaska, et est un des grands producteurs de bitume, qu'elle transforme en pétrole synthétique et dont elle distribue les dérivés.

Son siège social est à Calgary, Alberta.

Immobilisations[modifier | modifier le code]

Alberta[modifier | modifier le code]

Ontario[modifier | modifier le code]

  • Raffinerie à Sarnia 70 kbbls/jour ;
  • Usine de productin d'éthanol à St. Clair en Ontario ;
  • Unités de stockage en Ontario ;
  • 280 stations service Sunoco en Ontario ;
  • 140 stations service Pioneer en Ontario ;
  • 60 stations service UPI en Ontario.

Québec[modifier | modifier le code]

Raffinerie de Montréal-Est

États-Unis[modifier | modifier le code]

  • 43 stations service Phillips 66 aux États-Unis ;

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à Montréal qu'elle est fondée en 1917 sous le nom de Sun Company of Canada. Ayant été une filiale américaine de Sunoco qui détenait 55 % de ses actions jusqu'en 1995, elle commercialise ses produits sous cette marque, mais avec un logo différent. Elle détient une filiale en partenariat avec Sunco, Sun Petrochemicals Company.

De 1981 à 1993, le gouvernement de l'Ontario détenait une participation de 25 % dans Suncor. Comme 60 % des capitaux de Suncor sont en Alberta, le siège social déménage de Toronto à Calgary en 1995. Le rapport annuel 2005 de l'entreprise sème la confusion entre partenariat d'affaire ou filiales américaines ou canadiennes, tels que Sunoco (Cnd/US), ConocoPhillips (Cnd/US) ou l'acquisition d'une raffinerie Valero (filiale d'Ultramar au Canada), voisine d'une des siennes, à Denver en 2005, Colorado, US.

En mai 2006, elle annonce un profit record de 713 millions cad[1].

Pendant le deuxième trimestre de 2006, Suncor a produit en moyenne 302,4 kbbls/j, par rapport à 160,6 kbbls/j un an plus tôt[2].

Suncor est parfois critiquée pour sa gestion en matière d'environnement[3].

Le 23 mars 2009, Suncor et Petro-Canada ont annoncé leur fusion, créant ainsi une groupe pétrolier évaluée à 43,3 milliards cad[4]. Cependant, pour se réaliser, elle doit recevoir l'approbation du Gouvernement du Canada[5]. Le 21 juillet 2009, Suncor annonce que le Bureau de la concurrence du Canada avait accepté la fusion[6]. Celle-ci est entrée en vigueur le 1er août 2009[7].

Le 2 avril 2009, un tribunal impose à Suncor et à l'un de ses fournisseurs une amende d'un million de dollars pour des infractions environnementales sur des sites en Alberta[8].

Le 3 août 2009, conséquence de sa fusion avec Petro-Canada, Suncor annonce la suppression de 1 000 emplois, objectif devant être atteint à la mi-octobre 2009[9].

En juin 2010, Suncor vend Petro-Canada Netherlands, filiale établie aux Pays-Bas, à Dana Petroleum pour la somme de 582 millions CAD[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le profit trimestriel de Suncor explose, à hauteur de 713 millions $, Presse canadienne, 4 mai 2006
  2. Le bénéfice de Suncor au deuxième trimestre a fracassé les 1,22 milliard $, Presse canadienne, 2006-08-03
  3. (en) Greenpeace Launches Campaign Against SunCor Pollution
  4. (en) Personnel de rédaction et La Presse canadienne, « Suncor, Petro-Canada announce merger », CBC News,‎ 23 mars 2009 (lire en ligne)
  5. François Desjardins, « Suncor veut s'offrir Petro-Canada », Le Devoir,‎ 24 mars 2009 (lire en ligne)
  6. La Presse canadienne, « Suncor enregistre une perte avant sa fusion », Le Devoir,‎ 23 juillet 2009 (lire en ligne)
  7. La fusion de Suncor Énergie et de Petro-Canada approuvée par le Bureau de la concurrence, www.marketwire.com, 21 juillet 2009
  8. AFP, « En bref - Suncor mis à l'amend », Le Devoir,‎ 3 avril 2009 (lire en ligne)
  9. La Presse canadienne, « En bref - Suncor supprime 1000 emplois », Le Devoir,‎ 4 septembre 2009 (lire en ligne)
  10. La Presse canadienne, « En bref - Suncor Energy vend Petro-Canada Netherlands », Le Devoir,‎ 15 juin 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]