Summer of Sam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Summer of Sam

Titre original Summer of Sam
Réalisation Spike Lee
Scénario Victor Colicchio
Michael Imperioli
Spike Lee
Sociétés de production Touchstone Pictures
40 Acres & A Mule Filmworks
Hostage Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Summer of Sam est un film américain réalisé par Spike Lee, sorti en 1999. Il relate la psychose à New York autour des meurtres en série de David Berkowitz, dit « le fils de Sam » (the Son of Sam), durant l'été caniculaire de 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

New York, été 1977. Alors que la ville connait une canicule historique, un tueur en série, The Son of Sam, frappe dans le quartier italo-américain de South Bronx. Les rumeurs et soupçons enflent, la presse entretient la paranoïa ambiante : New York suffoque.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France : Opening Distribution
Drapeau des États-Unis États-Unis : Buena Vista Pictures
Drapeau de la France France : 20 mai 1999 (Festival de Cannes 1999 - Quinzaine des réalisateurs[3])
Drapeau des États-Unis États-Unis : 2 juillet 1999
Drapeau de la France France : 5 janvier 2000

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur RS Doublage.com[4]

Production[modifier | modifier le code]

« Summer of Sam évoque l'été 77 tel que les New-Yorkais l'ont vécu. Un été si chaud qu'il a entraîné une gigantesque panne d'électricité qui, elle-même, a entraîné le pillage des magasins (...). À cette époque, les Yankees volaient de victoire en victoire (...). 1977, c'était aussi le premier été du disco. La musique punk marchait fort aussi. Il existait alors des endroits comme le Studio 54 et le Plato's Retreat qui synthétisait tout ce qui se passait alors. Vraiment, de quoi nourrir une histoire géniale[3]. »

Spike Lee

Développement[modifier | modifier le code]

Le film revient sur divers événements survenus à New York durant l'été 1977 à New York, dont les agissements du tueur David Berkowitz surnommé « Son of Sam ». Le réalisateur-scénariste Spike Lee a voulu faire un film sans choquer les personnes concernées : « il n'existe dans Summer of Sam aucun élément propre à choquer les parents, les proches des disparus. Je n'ai pas un seul instant tenté d'illustrer leur chagrin par des images, car rien ne me permettait d'éprouver ce qu'ils ont alors ressenti »[3].

Casting[modifier | modifier le code]

Le rôle de Dionna a écrit pour Jennifer Esposito alors que le rôle de Ruby a été proposé à Sarah Michelle Gellar[5]. Finalement, Jennifer Esposito tient le rôle de Ruby et Mira Sorvino celui de Dionna.

Danny Aiello devait interpréter Eddie[5]. Michael Imperioli, coscénariste du film, devait jouer le rôle de Richie mais, en raison du tournage de la série Les Soprano, il doit tenir un plus petit rôle : celui de Midnite[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à l'été 1998 à New York, notamment dans le Bronx, le Queens et Manhattan[6].

Commentaire[modifier | modifier le code]

Dans Summer of Sam, Spike Lee qui s'éloigne pour la première fois de la communauté afro-américaine pour plonger dans le Bronx italo-américain n'abandonne pas pour autant ses thèmes de prédilections, l'amitié et la tension sociale entre communautés, qui ici s'entrechoquent dans une atmosphère suffocante. Film de mœurs efficace, Summer of Sam est aussi un film à message, qui, d'un regard ironique et nostalgique (la musique, omniprésente, est un personnage du film) sur les égarements du passé, invite le spectateur à une réflexion sur la tolérance.

Box-office[modifier | modifier le code]

Avec un budget de 22 millions de dollars, le film ne récolte que 19 288 130 $ au box-office américain[1]. En France, Summer of Sam comptabilise 101 996 entrées, dont 37 508 à Paris[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]