Sulpice-Sévère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Sulpice.
Saint Sulpice-Sévère
Image illustrative de l'article Sulpice-Sévère
Abbé
Naissance né vers 363
en Aquitaine
Décès 410 ou 429 
Sud de la Gaule
Nationalité citoyen romain
Vénéré par les catholiques et les orthodoxes
Fête 29 janvier
Saint patron des Mérovingiens

Saint Sulpice-Sévère (Sulpicius Severus), né en Aquitaine vers 363 et décédé au cours du premier quart du Ve siècle est un historien et un ecclésiastique de langue latine.

Les détails de sa vie nous sont principalement connus par sa correspondance avec Paulin de Nole et Gennadius de Marseille. Il suivit d'abord la carrière du barreau, devint avocat à Bordeaux, séjourna à Toulouse et à Elusa, près de Carcassonne. Après la mort de sa femme, vers 392, il se retira, en ascète, aux environs de Biterrae (Béziers) ; vers 409, il aurait vécu dans un couvent de Marseille. Gennadius donne à entendre qu'il a été ordonné prêtre et qu'il fut disciple de saint Martin de Tours, dont il rédige une hagiographie, la Vita Sancti Martini (Vie de saint Martin). Il serait mort en 410 ou en 429.

Il est parfois fêté le 29 janvier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Son ouvrage principal est une chronique appelée aussi l’Histoire sacrée, en deux livres (Chronicorum Libri duo ou Historia sacra), qui s'étend de la création du monde à l'an 410, et dont le style élégant et concis lui a valu le nom de Salluste chrétien. Cet ouvrage constitue une source importante sur l'affrontement entre l’arianisme et le priscillianisme dans les Gaules.

Il rédigea également une Vie de saint Martin, ouvrage qui fut très populaire au Moyen Âge.

  • Vie de saint Martin trad. en français sur encyclopedie-universelle.com
  • (la) Vie de saint Martin [« De vita Beati Martini liber unus »], vol. 20, Patrologie Latine,‎ 1845 (lire en ligne)
  • Saint Martin, Récits de Sulpice Sévère mis en français (trad. Paul Monceaux), Paris, Payot,‎ 1926, 292 p.
  • Vita Sancti Martini, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Sources chrétiennes »,‎ 1967-1969, 3 vol., p. 133-135)
  • Dialogi, Palerme,‎ 1969;
  • Chronica, Paris,‎ 1896-1899, 2 vol. ;
  • Epistulae 1 & 2, vol. 1 : Sulpici Severi libri qui supersunt, Vienne, Corpus Scriptorum Ecclesiasticorum Latinorum,‎ 1866, p. 219-250