Sully-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sully.
Sully-sur-Loire
Château de Sully-sur-Loire.
Château de Sully-sur-Loire.
Blason de Sully-sur-Loire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Canton Sully-sur-Loire (chef-lieu)
Intercommunalité SIVOM du canton de Sully-sur-Loire
Maire
Mandat
Jean-Luc Riglet
2014-2020
Code postal 45600
Code commune 45315
Démographie
Gentilé Sullylois
Population
municipale
5 455 hab. (2011)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 57″ N 2° 22′ 34″ E / 47.7658333333, 2.3761111111147° 45′ 57″ Nord 2° 22′ 34″ Est / 47.7658333333, 2.37611111111  
Altitude Min. 107 m – Max. 151 m
Superficie 43,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sully-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sully-sur-Loire
Liens
Site web www.sully-sur-loire.fr

Sully-sur-Loire est une commune française située dans le département du Loiret en Région Centre.

La commune est située dans le périmètre du Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO[1]. La ville constitue la porte d'entrée « est » de la zone classée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située au bord de la Loire, le fleuve y est particulièrement large à cet endroit avec de nombreux bancs de sable. La commune se situe à 42 km au sud-est d'Orléans, 25 km au nord-ouest de Gien, 41 km au sud-ouest de Montargis et 133 km au sud de Paris.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est traversé par les routes départementales 59, 120, 320, 948 et 951.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 3 7 12 du réseau Ulys.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Brosse ; Grand-Pont ; Le Bourg d'Oiseaux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Guilly, Saint-Benoît-sur-Loire Saint-Père-sur-Loire Ouzouer-sur-Loire, Saint-Aignan-le-Jaillard Rose des vents
Viglain, Guilly N Saint-Aignan-le-Jaillard
O    SULLY-SUR-LOIRE    E
S
Viglain Villemurlin Saint-Aignan-le-Jaillard

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géologie du Bassin parisien.

Sully-sur-Loire se situe dans la moitié sud du Bassin parisien.

Hydrographie et écologie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la zone de protection spéciale vallée de la Loire du Loiret du réseau Natura 2000[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat du Loiret.

Sully-sur-Loire possède un climat tempéré de type océanique dégradé se caractérisant par des hivers doux (3 à 4 °C) et pluvieux, et des étés frais (16 à 18 °C) et relativement humides. La température moyenne est de 10 à 11 °C sur l'année.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le château est mentionné dès 1102, il contrôlait un pont sur la Loire qui disparut dès le XIVe siècle. Il n’a appartenu au cours des siècles qu’à trois familles : les premiers seigneurs de Sully, la famille de la Trémouille, et la famille de Béthune[3].

En 1218, Philippe Auguste fit bâtir une tour maîtresse.

En 1396, Gui VI de La Trémoille lance la construction du château actuel, Raymond du Temple (architecte du roi et du duc d’Orléans) en dresse les plans.

Article détaillé : Château de Sully-sur-Loire.

Époque moderne et contemporaine[modifier | modifier le code]

La ville a beaucoup souffert de bombardements au cours de la Seconde Guerre mondiale. L'après-guerre voit un renouveau économique, avec notamment la présence d'une usine de l'industrie automobile aux propriétaires successifs Talbot puis Peugeot employant près de 1 100 personnes en 1979, mais qui ferme ensuite en 1985.

Histoire du pont de Sully-sur-Loire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pont suspendu de Sully-sur-Loire.

Le pont existait dès le Xe siècle mais a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises. Le premier a été submergé par une crue de la Loire en 1363. Le pont de 1836, détruit à cause de la crue de 1856, est reconstruit en 1859. En 1870 et 1932 il est l'objet de reconstructions. Durant la Seconde Guerre mondiale il est détruit à deux reprises. Le 15 juin 1940 l'aviation italienne le bombarde et il est ensuite détruit par l'armée française lors de sa retraite. L'ouvrage reconstruit en 1941 est de nouveau détruit lors d'un bombardement par l'aviation alliée en juin 1944. Réparé en 1947, il était considéré comme un des plus beaux ponts suspendus de France. Au cours d'un hiver rigoureux, la rupture d'un câble de suspension entraîne la chute de la totalité du tablier le 16 janvier 1985. Ce jour-là, par -15 °C, le gel fait rompre le câble alors qu'un camion, des voitures et un cycliste traversent le pont. Heureusement, on ne déplore aucune victime ; par précaution, d'autres ponts sur la Loire sont interdits le jour même aux poids lourds. Le tablier du pont, long de 413 mètres, avait pourtant été inspecté en 1982. Les piles seront ensuite démolies pour permettre la construction d'un nouveau pont qui abandonne le principe de pont suspendu.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sully-sur-Loire

Les armes de Sully-sur-Loire se blasonnent ainsi :

D'azur semé de molettes d'éperon d'or au lion du même brochant sur le tout[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Sully-sur-Loire appartient à l'arrondissement d'Orléans et au canton de Sully-sur-Loire.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[5]
Période Identité Étiquette Qualité
2006 en cours Daniel Sablon DVD trésorier principal
1983 2006 Jean-Noël Cardoux UDF puis
CPNT puis UMP
expert-comptable, vice-président du conseil général
1979 1983 Jean-Marie Blanchard    
1977 1979 Jean-Paul Cuilier    
1975 1977 Paul Dautin    
1966 1975 Albert Cossonnet    
1947 1966 Pierre Boige    
1944 1947 Albert Cossonnet    
1er décembre 1940 1er septembre 1944 Martial Fournit    
1er juillet 1940 1er décembre 1940 Félix Dupuis    
1er juin 1940   Salvator Coutant    
1939 1940 Amédée Dautin    
1919 1939 Abel Perronnet    
1918 1919 Eugène Kraemer    
1912 1918 Benjamin Grelot    
1888 1912 Louis Boullet    
1868 1878 Jean-Baptiste Maximilien Boullet    

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de Sully-sur-Loire sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Sully-sur-Loire Maire Daniel Sablon 2008 2014
Cantonales Sully-sur-Loire Conseiller général Jean-Noël Cardoux 27 mars 2011 2015
Législatives 3e circonscription Député Claude de Ganay 10 juin 2012 juin 2017
Régionales Centre Président du conseil régional François Bonneau 7 septembre 2007 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande 6 mai 2012 mai 2017
Autres résultats : Élections à Sully-sur-Loire

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Sully-sur-Loire possède le label Ville fleurie, trois fleurs lui ont été attribuées par le conseil national des villes et villages fleuris de France dans le cadre du concours des villes et villages fleuris[6].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Sully-sur-Loire.

En 2011, la commune comptait 5 455 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
2 400 2 109 2 069 2 136 2 223 2 153 2 289 2 500 2 527
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
2 527 2 503 2 590 2 582 2 673 2 738 2 651 2 635 2 553
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
2 497 2 487 2 393 2 415 2 481 2 582 2 545 3 121 3 800
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011
4 278 5 049 5 825 5 806 5 907 5 830 5 795 5 443 5 455
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sully-sur-Loire est situé dans l'académie d'Orléans-Tours et dans la circonscription de Châteauneuf-sur-Loire. La commune possède une école maternelle, trois écoles primaires et un collège[9].

  • École élémentaire du Centre ;
  • École maternelle et élémentaire Jean-Marie Blanchard ;
  • École élémentaire privée Jeanne d'Arc ;
  • Collège Maximilien de Sully.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Football : C.S. municipal Sully-sur-Loire[10] ;
  • Golf, 27 trous, parcours créé en 1966[11].
  • Handball : CSM Sully-sur-Loire HB Nationale 3

Économie[modifier | modifier le code]

  • AREVA NP S.A.S, maintenance d'outillages des centrales nucléaires ;
  • Kronofrance, filiale de Krono Group Swiss, fabricant de panneaux de particules en bois[12] ;
  • Saint-Gobain Sully, filiale de Saint-Gobain, fabricant de vitrages pour les transports[13] ;
  • GMD Pack, filiale de Groupe GMD, sous-traitant en pièces pour l'automobile[14].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château
Le pont sur la Loire
Le centre-ville
  • Le château de Sully-sur-Loire, château de style renaissance et principal centre d'intérêt de la ville ;
  • La collégiale Saint-Ythier ;
  • Maison d'Henri IV du XVIe siècle ;
  • Statue de Maximilien de Béthune ;
  • L'église Saint-Germain : bâtie au XIe siècle sur un édifice plus ancien dont il ne reste rien. Elle est reconstruite après la guerre de Cent Ans, redétruite lors des guerres de religion et, à nouveau, rebâtie. Elle prend son aspect actuel à la fin du XVIIe siècle avec, en particulier, la plus haute flèche en charpente de France. Elle est détruite partiellement au cours du bombardement du 17 juillet 1944 et réhabilitée en avril 2006 comme salle d'exposition[15] ;
  • Pont en poutre sur la Loire qui remplaça un pont suspendu ;
  • Le Pont-aux-Prêtres, qui permet la liaison entre la ville le château. L'ancien Pont-aux-Prêtres avait presque complètement disparu, il a été reconstitué par l'architecte Jacques Moulin ;
  • Levée de la Loire.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Le festival de Sully et du Loiret est un festival international de musique classique qui se déroule chaque année depuis 1973, en mai et juin[16] ;
  • Fête de la Sange, en septembre ;
  • Fête médiévale, en mai.
  • Fête de la Saint-Hubert et chapitre de la faisanderie en novembre : manifestation gastronomique.
  • Marché le lundi.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

  • Divers gâteaux secs dont les croquets et les langues de femme (tuiles aux amandes et noisettes) ;
  • Le pâté de faisan.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maximilien-de-Sully dit Sully vers 1630

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. UNESCO Centre du patrimoine mondial, « Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes », sur whc.unesco.org, Nations Unis,‎ 2000 (consulté le 15 décembre 2009) ; Mission Val de Loire, « Val de Loire - Périmètre du site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO », sur www.valdeloire.org, Régions Centre et Pays de Loire,‎ 2006 (consulté le 15 décembre 2009)
  2. « Natura 2000 : Fiche du site FR2410017 vallée de la Loire du Loiret », sur natura2000.environnement.gouv.fr, Ministère de l'écologie et du développement durable (consulté le 8 juin 2010)
  3. Le Guide du Routard 2000-2001. Les Châteaux de la Loire. Hachette Tourisme. p.163. (ISBN 2.01.243225.5[à vérifier : ISBN invalide]).
  4. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : février 2009.
  5. Liste des maires successifs sur MairesGenWeb
  6. Villes et Villages Fleuris dans le Loiret. Consultation : janvier 2009.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  9. liste des écoles de la circonscription de Châteauneuf-sur-Loire et liste des collèges du Loiret sur le site de l'inspection académique d'Orléans
  10. Fiche du CSM Sully-sur-Loire sur le site du District de football du Loiret
  11. Site du Golf club de Sully-sur-Loire
  12. Site de l'entreprise Kronofrance
  13. Site de l'entreprise Saint-Gobain Sully
  14. Site de l'entreprise Groupe GMD
  15. a et b La « résurrection » de l'église Saint-Germain. Le Journal de la Sologne, 2008 n°143 p 33.
  16. Site officiel du festival de Sully et du Loiret

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]