Suleyman Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Suleyman Çelebi

Suleyman Bey, mort le 17 février 1411[1], est l'aîné des cinq fils du sultan Bayezid Ier et l'un des prétendants au trône au cours de l'« interrègne ottoman ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Suleyman Bey est d'abord nommé gouverneur d'Aydın puis de Sivas[réf. nécessaire].

Bayezid Ier est capturé en 1402 à la bataille d'Ankara et meurt en 1403, ce qui entraine l'empire dans une période de troubles, ses fils se disputant sa succession.

Ayant pu s'enfuir du champ de bataille, Suleyman se réfugie dans la partie européenne de l'Empire ottoman (Roumélie) avec pour capitale Edirne, après avoir récupéré le trésor impérial à Bursa.

Il passe en Anatolie en 1406 ou 1407 et y remporte des succès, mais doit rentrer en Europe suite à l'attaque de la Roumélie par son jeune frère Musa Çelebi, soutenu par un autre frère, Mehmed.

Après plusieurs victoires en 1410, il est battu et tué en février 1411 par Musa.

L'Ancienne Mosquée (Eski Cami) qui est le plus ancien monument ottoman d'Edirne, est commencée sous son règne en 1403 et terminée par Mehmed Ier en 1414.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hilda Pearson, James Douglas Pearson, E. Van Donzel, The encyclopaedia of Islam, BRILL,‎ 1989 (ISBN 9789004088498, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]