Sukiyaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le très différent sukyiaki thai, dont le nom est tiré du nom japonais, pour lequel on trouve relativement facilement en France une sauce très épicée parfois appelée sauce sukiyaki
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fondue.
Sukiyaki
Image illustrative de l'article Sukiyaki
Sukiyaki

Autre nom Fondue japonaise
Lieu d'origine Drapeau du Japon Japon
Ingrédients Bœuf

Le sukiyaki (すき焼き, 鋤焼?) est un plat japonais, parfois appelé fondue japonaise. C'est un nabemono, une sorte de fondue (ou ragoût[1]), proche du shabu-shabu, dans lequel on trempe du bœuf et des légumes crus dans une sauce warishita composée de mirin, de saké, de shoyu et de sucre[2].

Ingrédients[modifier | modifier le code]

La viande est composée de très fines tranches de bœuf d'environ 2 mm[3]. De nombreux autres ingrédients peuvent être ajoutés comme des champignons shiitake ou enokitake, du shungiku (feuilles de chrysanthème), des nouilles shirataki (en) de konjac, du chou chinois ou du tofu[3].

Préparation[modifier | modifier le code]

Une marmite spéciale, en fonte, appelé sukiyaki-nabe est placé au centre de la table avec la sauce warishita. Chacun fait cuire les aliments de son choix dans la marmite puis les trempe dans un petit récipient individuel dans lequel un œuf a été cassé et battu. Le sukiyaki est très apprécié par les Japonais, c'est un plat de famille très gustatif.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Barthes, « La nourriture décentrée », dans L'empire des signes, Paris, Éditions du Seuil,‎ 2005, poche (ISBN 9782020827041)
  2. (ja) (en) 英語訳つき和食の基本—JAPANESE RECIPES 60, 池田書店,‎ 2004 (ISBN 9784262129167)
  3. a et b Sukiyaki, le plat préféré des Japonais pour une occasion spéciale, nippon.com, le 12 mai 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]