Suicides (Maupassant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suicides
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue Français
Parution Drapeau : France 29 août 1880
dans Le Gaulois
Recueil Les Sœurs Rondoli
Nouvelle précédente/suivante
Précédent Rencontre Décoré ! Suivant

Suicides est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1880.

Historique[modifier | modifier le code]

Suicides est initialement publiée dans le journal Le Gaulois du 29 août 1880, puis par la revue Gil Blas du 17 avril 1883, sous le pseudonyme de Maufrigneuse, et par trois autres journaux, avant d’être publiée dans le recueil Les Sœurs Rondoli en 1884[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Il tombe dans les mains du narrateur la lettre d’un homme qui s’est suicidé officiellement « sans raison ».

Cet homme de cinquante-sept ans y décrit sa vie : trente années d’ennui, de gestes toujours répétés et de solitude. Souffrant de l’estomac, il ne peut pas manger beaucoup « ce qui est encore le plus grand bonheur ».

Ce soir, il se met à une tâche sans cesse repoussée : ranger le courrier et les souvenirs d'une vie dans son secrétaire. Ému aux larmes par toutes ces histoires anciennes qui lui reviennent à la mémoire, il envisage avec horreur « la vieillesse hideuse et solitaire et les infirmités prochaines ». Il se tire une balle dans la tête.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maupassant, Contes et Nouvelles, tome I, page 1331, Bibliothèque de la Pléiade

Édition française[modifier | modifier le code]