Suicide Kings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Suicide Kings

Titre québécois Les Rois du kidnapping
Titre original Suicide Kings
Réalisation Peter O'Fallon
Scénario Josh McKinney
Gina Goldman
Wayne Rice
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Sortie 1997
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Suicide Kings (Les Rois du kidnapping au Québec) est un film américain réalisé par Peter O'Fallon et sorti en 1997 avec Christopher Walken dans le rôle principal. Il est tiré d'une nouvelle de Don Stanford, The Hostage.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre jeunes gens de bonne famille, Brett, Max, Avery et T.K., mettent au point un plan pour enlever Charlie Barret, un ancien parrain de la Mafia. Après avoir réussi tant bien que mal le kidnapping, ils l'emmènent chez un cinquième larron, David, qui n'était pas informé du projet de ses amis. Ils expliquent ensuite à Charlie (anciennement connu sous le nom de Carlo Bartolucci) qu'Elise, la sœur d'Avery et petite amie de Max, a été enlevée et qu'il est le seul à pouvoir verser la rançon de 2 000 000 $ tout en ayant les moyens nécessaires pour la récupérer par la suite. De plus, pour lui prouver qu'ils ne plaisantent pas, ils lui montrent son petit doigt qu'ils lui ont coupé pendant qu'il était inconscient.

Après être entré dans une rage folle, Charlie accepte de coopérer alors que, pendant ce temps, son garde du corps, Lono, mène son enquête pour le retrouver. Mais Charlie sème également petit à petit le doute dans l'esprit des jeunes gens en les manipulant et en insinuant que l'un d'eux pourrait être un traître, complice depuis le début de l'enlèvement d'Elise. Charlie monte les jeunes gens les uns contre les autres et Avery finit par avouer que, criblé de dettes chez un bookmaker, il a été contacté par deux malfrats qui ont racheté sa dette et organisé l'enlèvement de sa sœur pour être remboursés. Mais ils ont ensuite fixé une rançon bien supérieure à ce qui était prévu. Juste après cet aveu, Lono finit par arriver jusqu'à la résidence de David et libère Charlie. Les jeunes gens s'en tirent avec une mise en garde alors que l'argent est envoyé aux deux malfrats.

Mais Avery apprend que sa sœur n'est pas à l'hôpital où les malfrats sont supposés l'avoir laissé. Charlie et Lono retrouvent ces derniers et les abattent mais ne retrouvent que la moitié de la rançon. Ils comprennent que Max et Elise étaient en fait de mèche avec les deux gangsters et se sont enfuis avec l'autre moitié. Lors de l'épilogue, situé quelque temps plus tard, Charlie et Lono retrouvent Max et Elise à bord d'un yacht au large d'une île tropicale. Charlie récupère ce qui reste de son argent, dit à Max et Elise qu'on ne trahit pas ses amis et Lono abat ensuite le jeune couple.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[1] et Version québécoise (V. Q.) sur doublage.qc.ca[2]

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film a été un échec commercial à sa sortie au cinéma, ne rapportant que 1 740 156 $ au box-office américain[3]. En France, il a réalisé 41 000 entrées[4].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Il a été accueilli de façon mitigée par la critique, recueillant 34 % de critiques positives, avec une note moyenne de 5,4/10 et sur la base de 29 critiques collectées, sur le site internet Rotten Tomatoes[5]. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 43/100, sur la base de 15 critiques collectées[6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage
  2. « Fiche doublage Les Rois du kidnapping », sur doublage.qc.ca (consulté le 13 avril 2014)
  3. (en) « Suicide Kings », Box Office Mojo (consulté le 15 septembre 2012)
  4. « Suicide Kings », JP's Box-Office (consulté le 19 octobre 2013)
  5. (en) « Suicide Kings », Rotten Tomatoes (consulté le 12 octobre 2013)
  6. (en) « Suicide Kings », Metacritic (consulté le 12 octobre 2013)