Suicide, mode d'emploi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité
Auteur Claude Guillon
Yves le Bonniec
Genre Essai
Pays d'origine Drapeau de la France France
Lieu de parution Paris
Éditeur Alain Moreau
Date de parution 1982
Nombre de pages 276
ISBN 2-85209-000-7

Suicide, mode d'emploi, sous-titré Histoire, technique, actualité, est un livre de Claude Guillon et Yves le Bonniec, édité en 1982 aux éditions Alain Moreau.

Ce livre relate l'histoire, les différentes techniques et l'actualité du suicide. Au dixième chapitre de celui-ci, figurent des « recettes médicamenteuses » et des noms de médicaments mortels. Ce sont ces dernières informations qui pousseront ses adversaires à le combattre.

Ce livre est censuré en France. Selon ses défenseurs, il lève le tabou sur le sujet du « droit à la mort », et son interdiction relève du délit d'opinion. Selon ses opposants, il peut constituer une incitation au suicide.

Histoire[modifier | modifier le code]

Suicide, mode d'emploi est atypique dans l'édition française. Publié en 1991, il se vend à plus de 100 000 exemplaires, il est traduit en six langues différentes, mais est interdit à la vente en France neuf ans après sa parution.

Les adversaires du livre batailleront treize années durant, engageant dix procédures judiciaires. En 1983, le Sénat adopte une proposition de loi réprimant la « provocation au suicide », laquelle est adoptée par l'Assemblée nationale en 1987[1]. Cette loi prohibe non seulement la provocation au suicide, mais aussi la propagande ou la publicité pour tout produit, objet ou méthode présentée comme permettant de se donner la mort. Le livre est mentionné explicitement dans les débats à l'Assemblée comme exemple de ce que la loi vise à interdire[2].

En 2013, le livre est difficile à trouver en France. En vente depuis l'étranger, on peut se le procurer dans les librairies d'occasion[3]. Claude Guillon a par ailleurs fait paraître, en 2004, un ouvrage dans lequel il revient sur cette période et sur cette aventure. Ce livre s'appelle Droit à la mort : Suicide, mode d'emploi, aux éditions Hors Commerce.

Sur la base de la loi réprimant la provocation au suicide, la Cour d'appel de Paris condamne en 2001 Jean-Marie Colombani, directeur de la publication du journal Le Monde, au motif qu'un entrefilet de la revue Colors, supplément du journal le 6 décembre 1997, décrivait comment se procurer le livre Final Exit (en), décrivant des moyens de se suicider[4],[5].

Procès en correctionnelle[modifier | modifier le code]

Yves Le Bonniec a donné par écrit des conseils à Michel Bonnal sur la façon de se suicider. À la suite de cela, Bonnal s'est effectivement suicidé le 4 mars 1983 à Paris. La correspondance entre Bonnal et Le Bonniec établit clairement que ce dernier connait le péril encouru par son correspondant et qu'il n'a pas cherché à le détourner de son idée de suicide[6].

L'Association de défense contre l'incitation au suicide (ADIS) se constitue partie civile, mais sa plainte est jugée irrecevable. Les parents du défunt sont aussi déboutés, faute d'un lien prouvé entre la mort de Bonnal et la lettre de Le Bonniec. Les magistrats retiennent que Bonnal aurait pu se tuer quand même d'une autre façon[6] et ne retiennent pas une responsabilité directe dans le suicide.

Yves Le Bonniec comparaît tout de même devant la XVIe chambre correctionnelle, présidée par Marie-Claude Duvernier. Il est condamné à 10 000 FF d'amende[6] et déclaré coupable du délit d'« abstention délictueuse de porter secours à personne en péril », décision confirmée par la Cour d'appel de Paris et par la chambre criminelle de la Cour de cassation le 26 avril 1988[7],[8].

Le Bonniec est condamné une nouvelle fois pour la même qualification juridique d'« abstention délictueuse de porter secours à personne en péril » pour avoir répondu à un lecteur qui s'est suicidé par la suite. Cette lettre en revanche ne comporte aucun conseil précis sur une manière de se suicider, mais le fait réprimé par la cour est son absence d'action vis-à-vis du péril encouru par ce lecteur[8].

Sommaire de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

Le sommaire de l'ouvrage (4e édition, 1984) est le suivant :

  • I - Un fléau social
  • II - Bavardage officiel et dissuasion privée
  • III - Le massacre d'état
  • IV - Le droit du suicide
  • V - La répression du suicide secondé
  • VI - La médecine à l'estomac
  • VII - Une revendication révolutionnaire
  • VIII - Les militants de la « mort douce »
  • IX - Le suicide institué
  • X - Éléments pour un guide du suicide
  • Addendum au chapitre X
  • Postface à la troisième édition
  • Annexes

Les neuf premiers chapitres fournissent des considérations historiques, sociales, philosophiques et économiques sur le suicide ; le chapitre X (et son addendum) aborde concrètement l'aspect pratique. Quelques « éléments pour un guide du suicide » se retrouvent également en dehors du chapitre consacré ; ainsi en trouve-t-on en fin du chapitre IX.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 87-1133 du 31 décembre 1987 tendant à réprimer la provocation au suicide, JORF no 1 du 1er janvier 1988, p. 13, NOR JUSX8700191L, sur Légifrance.
  2. [PDF] Compte-rendu intégral des débats de l'Assemblée nationale, 14 décembre 1987, première séance.
  3. Par exemple, consulter http://www.abebooks.fr/rechercher-livre/titre/suicide-mode-d'emploi/auteur/guillon/sortby/1/page-1/
  4. Cass. Crim., arrêt rejetant le pourvoi no 01-81418, 13 novembre 2001.
  5. « «Le Monde» condamné pour «propagande» », Libération, 24 janvier 2001.
  6. a, b et c Julien Guelfi, Non à l'euthanasie, Paris, L'Harmattan,‎ 1987 (réimpr. 2007), 175 p. (ISBN 978-2-296-03025-1)
  7. Marcela Iacub, « Tous morts de lire », Libération, 27 septembre 2005.
  8. a et b « Droit de réponse de Claude Guillon », Libération, 1er novembre 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Guillon et Yves le Bonniec, Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité, Paris, éd. Alain Moreau,‎ 1982 (réimpr. 1987), 276 p. (ISBN 2-85209-000-7)
  • Claude Guillon, Droit à la mort : "Suicide, mode d'emploi", ses lecteurs et ses juges, Paris, éd. Hors Commerce,‎ 2004, 361 p. (ISBN 2-915286-34-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]