Subvocalisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La subvocalisation est le phénomène consistant à prononcer mentalement les mots lus lors d'une lecture silencieuse.

Lecture rapide[modifier | modifier le code]

Effet de la subvocalisation sur la mémoire d'après Slowiaczek et Clifton, 1980

D'après François Richaudeau[1], la subvocalisation est inutile et ralentit beaucoup la lecture sans améliorer la compréhension. En effet, d'après lui, le cerveau n'a pas besoin d'« entendre » le mot pour en comprendre le sens.

Cependant, aucune expérience n'a pu prouver que supprimer la subvocalisation avait le moindre effet sur la vitesse de lecture : supprimer celle-ci n'a donc pas d'effet observable[2].

Dans certaines expériences, le fait de subvocaliser permet d'améliorer la compréhension du texte lu[3].

La subvocalisation a aussi un effet facilitateur sur la mémorisation[4]. De nombreuses expériences portant sur la boucle phonologique et notamment sur la suppression articulatoire, l'ont montré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Méthode de lecture rapide.
  2. Carver, R.P-Prof (1990) Reading Rate: A Comprehensive Review of Research and Theory (1990)
  3. Rayner, Keith and Pollatsek, Alexander (1994) The Psychology of Reading
  4. Slowiaczek et Clifton, 1980

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Richaudeau, Méthode de lecture rapide, Retz, coll. « Au cœur de la formation »,‎ 1984 (réimpr. 1990, 2004)