Stylométrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A la croisée de la linguistique et de la statistique, la stylométrie tente d'identifier le style d'un texte, voire d'un auteur. Les développements de l'informatique ont renouvelé l'intérêt pour cette discipline ancienne.

La stylométrie peut être utilisée pour analyser des textes anciens, dont l'origine est incertaine : par exemple, des textes d'Homère[1] et de Platon[2], des pièces de Racine, Corneille et Molière[3][4], un poème découvert en 1985 attribué à Shakespeare[5], ou encore le manuscrit de Voynich[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

La stylométrie a traversé les époques et les siècles. Peut-être inspirée par Pythagore ("Tout est nombre"), elle a véritablement débuté avec le logicien Anglais Auguste de Morgan, pour se développer jusqu'à nos jours. La stylométrie ou "mesure du style" se définit par les méthodes appliquées et les paramètres considérés[7]. Le style, notion plus générale et fondamentale, caractérise quant à lui artiste, un genre, un mouvement ou une époque.

Méthodes[modifier | modifier le code]

Les méthodes caractérisent l'ensemble des méthodologies ; les recherches de voies pour réaliser quelque chose. Ici, chacun peut conclure que la stylométrie est propre à chaque usager ; à chaque internaute. En effet, elle se fonde selon chaque usage qu'en fait son utilisateur, son inventeur. Cela diffère donc en fonction de celui ou celle qui écrit, que ce soit en matière de messages, de langage SMS, ou pour un post ou un blog. Chaque style d'écriture, qu'il s'agisse en forme ou en fond, de la ponctuation à l'analyse des phrases, permet l'identification de la personne qui l'utilise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • TANNERY Paul, La stylométrie, ses origines et son présent, Revue Philosophique de la France et de l'Étranger, T. 47
  • GICQUEL Bernard, Stylistique littéraire et informatique, Artois Presses Université, 1999.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. VONFELT Stephan, Archéologie numérique de la poésie grecque, Toulouse, Université de Toulouse Le Mirail,‎ , 139 p. (lire en ligne [PDF])
  2. LUTOSLAVSKI Wincenty, Principes de stylométrie appliqués à la chronologie des œuvres de Platon, E. Leroux, 1898.
  3. http://lexicometrica.univ-paris3.fr/jadt/jadt2004/pdf/JADT_009.pdf [PDF]
  4. « VONFELT Stephan, Lexicometrica, "Le Graphonaute ou Molière retrouvé" », sur lexicometrica.univ-paris3.fr (consulté le 23 mars 2015)
  5. Journal de la société statistique de Paris [PDF]
  6. VONFELT Stephan, Lexicometrica, "Les résonances étranges du manuscrit de Voynich" (publication en cours)
  7. « http://corneillemoliere.perso.rezel.net/?page_id=809 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :