Style atome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Style atome est un terme utilisé pour désigner une esthétique de l'illustration et de la bande dessinée née dans les années 1940-1950 en Belgique, sous l'influence, notamment, de Jijé.

Le nom donné à ce style découle de l'Exposition universelle de 1958 à Bruxelles, et de l'Atomium construit pour l'occasion[1]. L'esthétique de l'exposition et, par exemple, de son logo stylisé ou de ses éléments décoratifs, a en effet été rapprochée plus tard de l'esthétique de la bande dessinée de Jijé et du Journal de Spirou (ou de l'école de Marcinelle ainsi qu'on l'appelait à l'époque, du nom de la ville où était imprimé le journal). Une esthétique moderniste (cf. la Turbotraction du Spirou de Franquin), voire futuriste, caractéristique de la Belgique modeste mais confiante du jeune roi Baudouin (et son paternalisme colonial que l'on retrouve dans Blondin et Cirage de Jijé).

Ce renouveau a été emmené notamment par des dessinateurs comme Joost Swarte (Coton et Piston) ou Yves Chaland (F.52), impliqués à la fois dans l'illustration et la bande dessinée, et qui ont réanimé ce style en même temps que la Ligne claire à laquelle on l'oppose généralement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Style Atome à l’Atomium, Actua BD, le 5 juin 2009.