Stunts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stunts (label).

{{Infobox Jeu vidéo| |titre = Stunts / 4D Sports Driving |image = |développeur = Distinctive Software |éditeur = Brøderbund |concepteur = Kevin Pickell |date = 1990 |genre = Jeu de course |mode = Un joueur |plate-forme = MS-DOS, Amiga, FM Towns, PC-98 |média = 2 disquettes (Amiga) |contrôle = [[Souris (informatique)|Souris], clavier] }}

Stunts — aussi connu sous le nom de 4D Sports Driving et 4D Driving — est un jeu vidéo de course automobile sorti de l'imagination du programmeur Kevin Pickell. À l'origine développé pour DOS, le jeu a ensuite été porté sur Amiga, FM Towns et PC-98.

Historique[modifier | modifier le code]

Vendu pour la première fois en 1990 on en connaît plusieurs versions car les éditeurs Brøderbund et Mindscape se sont échangé le copyright cédé par la société qui a créé le jeu et qui se nomme Distinctive Software. Ce studio était déjà l'auteur de Test Drive (1987). Stunts a été distribué aux États-Unis par Brøderbund en 1990 puis par Mindscape en Europe à partir de 1991.

La version 1.1 est la plus récente, c'est celle qui fut distribuée par Brøderbund en 1991 (elle est même datée du 12 février). C'est aussi la meilleure car elle permet d'obtenir les meilleurs chronos possibles en compétition. Elle interdit de traverser les plafonds des tunnels et de perdre de l'énergie cinétique pendant les sauts vertigineux par exemple.

L'Autrichien Markus Nagelholtz (actuellement employé chez Siemens) alias Mark Nailwood a écrit à la fin des années 1990 deux petits programmes utiles, Trackblaster et Carblaster. Trackblaster permet de dessiner des circuits avec plus d'aisance et de créativité que ne l'autorise le simple éditeur inclus dans le jeu; Carblaster permet de modifier les caractéristiques des voitures originales fournies par le jeu pour en créer de nouvelles mais ne permet pas d'en changer l'apparence.

Véhicules proposés[modifier | modifier le code]

Le jeu propose onze modèles de voitures :

Personnages[modifier | modifier le code]

En plus de pouvoir courir contre la montre, Stunts propose six adversaires artificiels de différents niveaux. Par ordre de difficulté croissante, on trouve ainsi :

  • Squealin' Bernie Rubber
  • Herr Otto Partz
  • Smokin' Joe Stallin
  • Cherry Chassis
  • Helen Wheels
  • Skid Vicious

Après la course, ces adversaires expriment leur joie en cas de victoire ou leur dégoût lors d'une défaite à l'aide de petites animations humoristiques.

Détail étonnant, les sympathiques adversaires aux coups de volant peu assurés se trouvent être d'authentiques concepteurs du jeu ou personnes ayant travaillé pour Distinctive Software. Cherry Chassis est Athena Bavexenakis, une artiste graphique ayant par ailleurs fait une apparition brève dans la série télévisée The Commish; Skid Vicious, étrangement nommé à l'imitation d'un des enfants de chœur du phénomène musical des Sex Pistols, est dans la vraie vie Chris Taylor, un des programmeurs du jeu qui plus tard s'est transformé en millionnaire en actions chez Electronic Arts, section sports (Fifa Soccer c'est lui), Bernie Rubber est David Adams un artiste graphique qui a participé à l'aventure du monkeytropolis mais n'est apparemment désormais qu'un webdesigner basé en Californie à Rancho Santa Margarita. Herr Otto Parts est Erik Kiss un programmeur d'origine hongroise lui aussi transfuge à succès chez Electronic Arts, Smokin Joe Stalin est Dave Davis le producteur du jeu et enfin Helen Wheels est un mannequin dont on ne se souvient pas du vrai nom...

Stunts aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Malgré ses 19 ans d'âge, le jeu conserve une importante communauté de fans à travers le monde. De nombreux sites et forums internet organisent des compétitions en ligne, dans lesquelles les concurrents envoient leur replay par email pour être classés (en effet, Stunts n'avait pas été prévu pour être joué en réseau). Ces compétitions attirent des joueurs essentiellement Européens et Sud-Américains.

Les compétitions sont listées sur le portail dédié au jeu : http://stunts.hu/

Depuis 2004 un meeting mondial dédié au jeu est organisé. Il a eu lieu à Budapest (Hongrie) en août 2004, à Aarhus (Danemark) en 2005 et de nouveau à Budapest en 2006.

Les divers jeux TrackMania (TrackMania Original, TrackMania Sunrise, TrackMania Nations et bien entendu TrackMania United) ou CrashDay peuvent être considérés comme la descendance actuelle de Stunts. Le jeu GripShift sur PSP et PlayStation 3 repose également sur le principe de Stunts. En effet, ces jeux incluent un outil pour construire ses circuits, permettant aux joueurs de construire des circuits avec rampes, loopings, tunnels et autres réjouissances ludiques similaires à celles de Stunts.

Il existe également des projets open-source ou simplement freeware pour recréer un Stunts moderne : Ultimate Stunts [1], Stunt Car Racer [2] (rien à voir avec le jeu de Geoff Crammond lui aussi nommé Stunt Car Racer) ou Tile Racer [3].