Studios Barrandov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 01.841′ N 14° 23.493′ E / 50.030683, 14.39155 ()

Studios Barrandov

Description de l'image  Barrandov logo.gif.
Création 1931
Personnages clés Famille Havel, Miloš Forman, Jiří Menzel, Ján Kadár
Site web www.barrandov.com/

Les Studios Barrandov sont les principaux studios de cinéma tchèque et parmi les plus grands en Europe. Ils ont été créés en 1931.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Comme celle du cinéma tchèque, l'histoire des studios Barrandov est liée à la famille Havel, en particulier à Miloš (1899-1968) et Václav Havel (1897-1979) (père du président tchèque du même nom, premier président après la Révolution de velours). Le père de Miloš et Václav avait déjà été à l'origine de la construction du Palác Lucerna sur la place Venceslas à Prague. En 1921, crée la A-B Joint Stock Company en fusionnant son entreprise de distribution cinématographique American Film Distribution avec la firme concurrente Biografia film distributors.

En 1931 son frère Václav fait construire un complexe résidentiel luxueux à Barrandov, sur une colline à cinq kilomètres de Prague. Miloš Havel le convainc d'y adjoindre des studios de cinéma modernes. La construction de ces studios débute alors, le 28 novembre 1931, sur des plans de Max Urban. En janvier 1933, le premier film des studios est réalisé, Meurtre rue Ostrovni. Les studios se développent rapidement et, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, ils emploient plus de 300 salariés en permanence et produisent jusqu'à 80 films par an.

L'occupation nazie permet paradoxalement le développement des studios : désireux d'en faire un équivalent des studios de Berlin ou de Munich, les autorités nazies agrandissent les lieux et en particulier ajoutent ce qui reste aujourd'hui le principal attrait des studios, trois énormes plateaux interconnectés sur 3.500 mètres carrés. La construction, démarrée en 1941, est achevée début 1945.

Après la guerre, les studios sont nationalisés et resteront sous le contrôle de l'État jusqu'au début de la décennie 1990. Pendant cette période, l'équipement est amélioré : laboratoires, équipements pour effets spéciaux et pour la prise de vue aquatique.

Nouvelle Vague[modifier | modifier le code]

Le Printemps de Prague dans la décennie 1960 est accompagné d'une « Nouvelle Vague tchèque » avec de nombreux films réalisés à Barrandov qui gagnent une reconnaissance internationale. Parmi eux figurent Miloš Forman, Jiří Menzel, Vojtěch Jasný, Pavel Juráček, Věra Chytilová, Jan Němec, Ivan Passer, Elmar Klos ou Ján Kadár. Trains étroitement surveillés de Menzel) et Obchod na korze de Klos et Kadár remportèrent chacun un oscar du meilleur film étranger et Forman fut deux fois en nomination pour Les Amours d'une blonde et Au feu, les pompiers !.

Dans les années 1970 et 80, les studios Barrandov continuent à produire des films nombreux comme des comédies ou des adaptations de contes tchèques. Dans les années 1980, les tournages internationaux se développent, profitant des nombreux panoramas de la ville et des infrastructures des studios. Barbra Streisand et Miloš Forman y produisent Yentl et Amadeus.

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

Après la révolution de velours les studios sont privatisés et le financement intégral des productions tchèques est abandonné. L'adaptation est difficile et les studios sont au bord de la faillite en 2000. Cependant la croissance du nombre de films étrangers tournés dans les studios compensa progressivement. Les télévisions tchèques et les agences de publicité ayant également davantage recours aux studios, la situation s'est nettement améliorée.

En décembre 2006, les studios ont officiellement ouvert "Max", une nouvelle scène destinée à fournir les meilleures conditions possibles pour attirer les superproductions internationales.

Principaux films tournés aux studios Barrandov[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]