Strongylocentrotidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Strongylocentrotidae sont une famille d'oursins de l'ordre des Camarodonta.

Description et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce sont des oursins réguliers de forme canonique : leur test (coquille) est plus ou moins sphérique, couvert de radioles (piquants) fines, pointues et de longueur moyenne, l'ensemble étant marqué par une symétrie pentaradiaire reliant la bouche située au centre de la face orale (inférieure) à l'anus situé à l'apex aboral (pôle supérieur).

Cette famille est caractérisée par des ambulacres exclusivement polygéminés, avec des paires de pores arrangées en arcs, des encoches buccales peu prononcées, et généralement des pédicellaires globulaires à la tige musculeuse (sauf chez Pseudocentrotus)[1].

Cette famille semble être apparue au Miocène[1].

C'est essentiellement une famille des eaux froides du Pacifique nord, même si certaines espèces comme Strongylocentrotus droebachiensis et Strongylocentrotus pallidus sont également présentes en Atlantique nord, passées par l'océan Arctique. Plusieurs espèces sont par ailleurs abyssales.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (23 janvier 2015)[2] :



La taxinomie des Strongylocentrotidae n'est pas encore très bien établie. World Register of Marine Species (6 octobre 2013)[4] place l'unique espèce d’Allocentrotus parmi les Strongylocentrotus, mais des études génétiques récentes suggèrent que les espèces Allocentrotus fragilis, Hemicentrotus pulcherrimus, Strongylocentrotus intermedius, Strongylocentrotus purpuratus, Strongylocentrotus pallidus et Strongylocentrotus droebachiensis feraient toutes partie d'un même clade monophylétique, redistribuant ainsi les cartes de ces espèces dans de nouveaux genres[6].



Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Smith, A.B. 2013, « Key to the genera of Strongylocentrotidae », dans Smith, A.B. & Kroh, A., The Echinoid Directory, World Wide Web electronic publication (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Strongylocentrotidae », sur l'Echinoid Directory du Natural History Museum (consulté le 7 janvier 2014).
  2. World Register of Marine Species, consulté le 23 janvier 2015
  3. a, b, c et d NCBI, consulté le 6 octobre 2013
  4. a, b, c, d, e et f World Register of Marine Species, consulté le 6 octobre 2013
  5. a et b ITIS, consulté le 6 octobre 2013
  6. (en) Christiane H. Biermann, Bailey D. Kessing et Stephen R. Palumbi, « Phylogeny and development of marine model species: strongylocentrotid sea urchins », Evolution & Development, vol. 5, no 4,‎ 2003, p. 360–371 (lire en ligne).