Strigolactone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure générale des strigolactones.

Les strigolactones sont des hormones végétales qu'on pense dérivées du métabolisme des caroténoïdes, ainsi nommées car leur première découverte s'est faite au milieu des années 1960 avec la découverte d'une hormone induisant la germination des graines de Striga (genre de plantes parasites).

Fonctions des strigolactones[modifier | modifier le code]

On en connaît plusieurs :

  • Hormone impliquée dans la germination de certaines plantes.
  • Médiation chimique dans les interactions entre plantes et leurs champignons mycorhiziens : ces derniers sont, grâce à cette hormone émise par les exsudats de racines, stimulés dans leur croissance[1] et guidés vers la plante, ayant pour conséquence une augmentation des chances de mycorrhization rapide[2],[3]. Des recherches en cours actuellement visent à synthétiser industriellement cette hormone pour faciliter la mycorrhization des plantes cultivées en champ, en serre ou en forêt[4].
  • Contrôle de la ramification des plantes. Ce type d'hormone agit en inhibant la croissance des bourgeons situés à l’aisselle des feuilles. Les plantes mutantes qui n'en produisent pas sont « hyper-ramifiées ». En conséquence, certains cherchent à utiliser cette hormone en sylviculture pour contrôler la forme et la croissance d'arbres[5].

Les strigolactones pourraient également être impliquées dans certaines formes de parasitisme, par attraction de ces parasites[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GR24, a Synthetic Analog of Strigolactones, Stimulates the Mitosis and Growth of the Arbuscular Mycorrhizal Fungus Gigaspora rosea by Boosting Its Energy Metabolism, Besserer et al. 2008
  2. Les strigolactones activent la croissance des champignons mycorhiziens, Akiyama et al, Nature, 2005, Besserer et al, PLoS Biology, 2006
  3. Communiqué CNRS (Consulté le 11 oct 2008)
  4. Exemple de recherche appliquée (Institut de pharmacologie et de biologie appliquée et structurale)
  5. étude INRA, CNRS et de l’université du Queensland, publié par la revue Nature (en ligne) le 10 août 2008 (Communiqué INRA, 2008)
  6. http://www.scientificblogging.com/news_releases/strigolactones_new_plant_hormone_discovered Strigolactones - New Plant Hormone Discovered, soumis par News Staff 12 août 2008 (scientificblogging)