Stress hydrique (écologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On parle de stress hydrique quand la demande en eau dépasse les ressources disponibles.

L'ONU estime qu'en 2025, 25 pays africains devraient souffrir de pénurie d'eau ou de stress hydrique.

Dans plusieurs régions du monde, la pression sur l'eau est de plus en plus forte, notamment dans la grande plaine du nord de la Chine, au Pendjab en Inde / Pakistan et dans plusieurs régions d'Afrique.

Définition[modifier | modifier le code]

Entrent dans cette catégorie les pays dont la disponibilité en eau par an et par habitant est inférieure à 1 700 m3, dans les zones arides notamment. En dessous de 1 000 m3/hab/an, on parle de pénurie d'eau.

Les pays du Proche-Orient, du Moyen-Orient, d' Afrique et de l'Asie sont considérablement touchés par ce phénomène.

Le stress hydrique est aussi un indicateur en pourcentage faisant le rapport entre le besoin en eau et les ressources disponibles. Celui-ci peut atteindre ou excéder les 100 %.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]