Streetlight Manifesto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Streetlight Manifesto

Description de cette image, également commentée ci-après

Durant le concert « Ska is Dead » le 17 février 2005.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Ska punk
Années actives 2002 - présent
Labels Pentimento Music
Site officiel www.streetlightmanifesto.com
Composition du groupe
Membres Tomas Kalnoky
Mike Brown
Nadav Niremberg
Jim Conti
Pete McCullough
Chris Thatcher
Matt Stewart
Anciens membres Stuart Karmatz
Pete Sibilia
Paul Lowndes
Josh Ansley
Jamie Egan
Dan Ross
Chris Paszik
Mike Soprano
Delano Bonner

Streetlight Manifesto est un groupe de ska punk américain formé en 2003 à East Brunswick Township (New Jersey).

Biographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ses membres (ou ex-membres) sont déjà bien connus des amateurs de ska, pour avoir déjà fait partie de grands groupes : Catch 22 pour Tomas Kalnoky (qui y était chanteur, guitariste et compositeur), Jamie Egan, Mike Soprano, et Josh Ansle, et One cool guy pour Stuart Karmatz, Pete Sibilia, Dan Ross, et Chris Paszik. Ce line-up a subi au fil du temps de nombreux changements, et Tomas Kalnoky est en 2007 le seul survivant de la formation initiale.

Après avoir sorti leur première démo en 2002, le groupe se fait remarquer par le label Victory Records, qui édite aussi Catch 22. En 2003 sort leur premier album, Everything goes numb. Ce sera un succès, et on le retrouvera, trois ans après sa sortie, dans le top 100 des ventes du site Interpunk.com.

Après quelques tournées, le groupe sort en 2006 son deuxième album "Keasbey Nights", où Kalnoky retravaille l'album de Catch 22 du même nom. À la sortie, on retrouve un album plus soft, moins rapide, et avec des cuivres mis davantage en avant que sur la version initiale.

Il y aurait des tensions entre Streetlight Manifesto et Catch 22, du fait de la présence de Tomas Kalnoky, qui a quitté Catch 22 pour poursuivre ses études. Ainsi, dans le morceau "A moment of silence", on peut entendre : "If you hate me so much then stop singing my songs" ("Si vous me haïssez tant, arrêtez de chanter mes chansons"), ce qui pourrait viser Catch 22, pour qui Kanolky écrivait les textes. De même, dans les paroles de "So cold", de Catch 22, on peut lire : "I can't believe you're still mad about that, I can't believe you're still living in the past" ("Je ne peux pas croire que tu sois encore vexé pour ça, je ne peux pas croire que tu vives encore dans le passé"), peut-être à l'intention de Tomas Kalnoky.

Plusieurs membres de Streetlight Manifesto ont fait partie du collectif Bandits of the acoustic revolution.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Demo[modifier | modifier le code]

  • Streetlight Manifesto (2002)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Streetlight Manifesto a plusieurs sources d'inspiration. Par exemple, à la fin de la chanson If and when we rise again sur l'album Everything Goes Numb à partir de 3:20, nous pouvons entendre une reprise de la chanson Hungarian Dances Number 5 écrit par Johannes Brahms en 1863.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :