Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 54′ 20″ N 117° 53′ 01″ O / 34.90555556, -117.88361111

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sofia (homonymie).
Le B747 utilisé comme avion porteur pour SOFIA
SOFIA en position d'observation
Schéma de SOFIA
Miroir primaire de SOFIA

Le Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy (SOFIA) est un télescope infra-rouge aéroporté développé par la NASA et l'agence spatiale allemande DLR. Le premier vol a été effectué le 26 avril 2007[1].

L'objectif principal de SOFIA est l'étude de la composition de l'atmosphère des planètes et de leurs surfaces. Il est utilisé également pour étudier les comètes, la physique et la chimie du milieu interstellaire ainsi que la formation des étoiles.

Description[modifier | modifier le code]

L'avion porteur est un Boeing 747 SP, une version courte du quadriréacteur, livré à la compagnie Pan Am en 1977 puis revendu à United Airlines. La NASA, qui l'acquit en 1997, a la responsabilité des importantes modifications effectuées pour installer le télescope dans la partie arrière du fuselage. La NASA prévoit de dépenser 3 milliards de dollars américains pour le projet[1]. Les deux Shuttle Carrier Aircraft servent de réserves de pièces détachés depuis leur retrait du service en 2012.

Le télescope est pointé à travers une porte coulissante aménagée entre les ailes et l'empennage. Construit par l'agence spatiale allemande DLR, son miroir principal de 2,5 mètres de diamètre a été conçu et réalisé par la société française REOSC[2]. La lumière collectée est analysée par 9 instruments qui couvrent les longueurs d'onde dans l'infrarouge entre 1 et 655 micromètres et le spectre visible entre 0,3 et 1,1 µm. Les principaux instruments sont FLITECAM (une caméra infrarouge couvrant le proche infrarouge de 1 à 5 micromètres), FORCAST (une caméra couvrant l'infrarouge moyen de 5 à 40 micromètres) et HAWC (une caméra couvrant l'infrarouge lointain de 40 à 300 micromètres). Les cinq autres instruments sont des spectromètres couvrant différentes plages de longueur d'onde.

Exploitation[modifier | modifier le code]

L'avion est basé au Dryden Aircraft Operations Facility de Palmdale en Californie. Les premiers vols opérationnels ont eu lieu en 2010 et 2011 ; l'instrument doit être pleinement opérationnel en 2014. La NASA a en charge l'adaptation de l'avion et son utilisation.

Les vols d'observation sont programmés à une altitude comprise entre 12 000 et 13 000 mètres (39 000 et 43 000 pieds), évitant ainsi 99 % de la vapeur d'eau de l'atmosphère, particulièrement nocive à la qualité des images infrarouge.

Le 26 mai 2010, SOFIA a observé la chaleur dégagée par Jupiter, ce qui n'avait pas encore été réalisé[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Irene Klotz, « Telescope in the Sky Makes Debut Flight », Discovery,‎ 27 mai 2010 (lire en ligne)
  2. NASA - AIRBORNE OBSERVATORY'S TELESCOPE WEIGHT REDUCED, consulté le 20 juin 2014.
  3. (en) Ian O'Neill, « SOFIA Sees Jupiter's Ancient Heat », Discovery,‎ 29 mai 2010 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]