Stourhead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stourhead House

Stourhead est un domaine de 11 km² qui se situe à la source de la rivière Stour près de la petite ville de Mere, dans le Wiltshire, en Angleterre. Le domaine comprend un manoir de style palladien Stourhead House, le village de Stourton, des jardins, des terres agricoles et une forêt. Stourhead est la propriété du National Trust depuis 1946.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille Stourton vécut dans le domaine pendant 500 ans avant de le vendre à Henry Hoare I, fils du banquier Richard Hoare, en 1717. Le premier manoir fut démoli et une nouvelle demeure, la première de son genre, fut conçue par Colen Campbell et construite par Nathaniel Ireson entre 1721 et 1725. Pendant plus de 200 ans, la famille Hoare accumula un patrimoine important, notamment une bibliothèque considérable et une magnifique collection d’art. En 1902 l’édifice fut ravagé par un incendie. Cependant beaucoup de ces objets de famille furent sauvés et le manoir reconstruit dans un style quasiment identique. Le dernier membre de la famille Hoare qui possédait le domaine, Henry Hugh Arthur Hoare, fit don de la propriété au National Trust en 1946, un an avant sa mort.

Les jardins[modifier | modifier le code]

Temple d’Apollon à Stourhead.
Vue du lac en automne

Les jardins furent conçus par Henry Hoare II et mis en place entre 1741 et 1780 dans un style classique du XVIIIe siècle, disposés autour d’un grand lac. Par leur peinture représentant des paysages italiens utopiques, Claude Lorrain, Nicolas Poussin et en particulier Gaspard Dughet inspirèrent l’aménagement de cet espace.

Un certain nombre de temples (aussi appelés folies) jalonnent le parc pour exhiber la fortune et l’éducation de la famille Hoare. Sur une colline dominant les jardins est érigé un obélisque ainsi que la Tour du roi Alfred, une tour haute de 50 m conçue par Henry Flitcroft en 1772. Sur une autre colline, le temple d’Apollon assure un point de vue magnifique sur le paysage, les cascades et les temples. Les jardins offrent une grande collection d’arbres et arbustes provenant du monde entier.

La beauté des jardins en fait aujourd'hui un lieu privilégié pour les films « d'époque » (heritage film) mettant en valeur le patrimoine britannique. Ainsi la séquence de la première déclaration de Darcy à Elizabeth du film de Joe Wright, Orgueil et Prejugés a pour cadre le temple d’Apollon[1].

Les jardins furent aussi utilisés par Stanley Kubrick pour l'épisode du film Barry Lyndon où Mrs Barry rappelle à son fils qu'il doit acquérir un titre par lui-même, car sa fortune actuelle vient entièrement de sa femme[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Lieux de tournage pour Pride and Prejudice 2005 »
  2. « Lieux de tournage pour Barry Lindon »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) H.M. Colvin, A Biographical Dictionary of British Architects, 1600–1840 (1997) (ISBN 0-300-07207-4)
  • (en) C. Hussey, English country houses: Mid Georgian, 1760–1800 (1956) p. 234–8
  • (en) K. Woodbridge, The Stourhead Landscape, (1982), réimprimé par le National Trust en 2001
  • (fr) « Stourhead, Stourton » in Caroline Holmes, Folies et fantaisies architecturales d'Europe (photographies de Nic Barlow, introduction de Tim Knox, traduit de l'anglais par Odile Menegaux), Citadelles & Mazenod, Paris, 2008, p. 91-95 (ISBN 978-2-85088-261-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

51° 06′ 22″ N 2° 19′ 04″ O / 51.10611, -2.31778