Stormfront Studios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stormfront Studios, initialement Beyond Software, était un studio de développement de jeux vidéo fondé en 1988[1] et basé à San Rafael en Californie, aux États-Unis. En 2007, la compagnie employait 50 développeurs travaillant dans deux équipes différentes et possédait plusieurs moteurs propriétaires, outils et technologies. Fin 2007 plus de quatorze millions de copies de jeux Stormfront s'étaient vendus dans le monde. Malgré cela, la compagnie dépose le bilan le 31 mars 2008[2].

Au cours de son histoire, la compagnie reçoit plusieurs prix majeurs et nominations décernés par l'Academy of Interactive Arts and Sciences, la chaîne G4, le British Academy of Film and Television Arts, l'IGDA (Game Developers Choice Awards), la foire du livre de Francfort, Sony Computer Entertainment, la Software and Information Industry Association et de nombreux sites web et magazines spécialisés.

En 2008, Neverwinter Nights, le premier jeu de rôle en ligne massivement multijoueur graphique, reçoit un prix, en même temps queWorld of Warcraft et EverQuest, à la cinquante-neuvième cérémonie annuelle des Emmy Awards, pour son innovation dans l'histoire du MMORPG. Don Daglow accepte la récompense pour ses partenaires sur le projet : Stormfront Studios, America Online et Wizards of the Coast (Tactical studies rules à l'époque de la sortie du jeu).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant de fonder Stormfront Studios, Don Daglow s'illustre en développant Dungeon sur PDP-10, un ordinateur central de Digital Equipment Corporation, à l'université de Claremont en 1976... Dungeon est une des premières adaptations informatique de Donjons et Dragons, mais sans licence officielle, comme dnd, sorti en 1974.

Daglow travaille ensuite chez Intellivision pour Mattel avant de devenir directeur de la division jeux d'Intellivision. Il lance notamment en 1982 Advanced Dungeons & Dragons: Cloudy Mountain et en 1983 Advanced Dungeons & Dragons: Treasure of Tarmin qui comptent parmi les premières adaptations officielles de la licence Donjons et dragons.

Don Daglow fonde Stormfront Studios en 1988. Au début la compagnie s'appelle Beyond Software avant de changer de nom en 1991 pour éviter la confusion avec d'autres compagnies homonymes[3].

En 1988, Strategic Simulations, Inc. règne justement sur le marché du jeu vidéo de rôle avec une licence prestigieuse : Donjons et dragons de TSR. Ils sortent une dizaine de titres, tous basés sur le même moteur de jeu : le Gold Box Engine. Le titre emblématique de cette série est Pool of Radiance.

Quand, en 1990, SSI commence à travailler sur un nouveau moteur destiné à remplacer le Gold Box Engine, pour une série de jeux dans l'univers Dark Sun, il confie le développement de leurs autres titres AD&D à Stormfront Studios. Stormfront sort en 1991 son premier jeu pour SSI : Gateway to the Savage Frontier, basé comme Pool of Radiance sur l'univers des Royaumes oubliés mais dans une région très différente. La cité de Padhiver (Neverwinter) est introduite. Gateway to the Savage Frontier rencontre un très grand succès et devient ainsi le quatrième titre Gold Box à être numéro un dans le top des ventes aux États-Unis.

Un an après Gateway to the Savage Frontier, Stormfront enchaîne avec Treasures of the Savage Frontier, une suite toujours situé dans les environs de la cité de Padhiver. Là encore le succès est au rendez-vous, même si le moteur de jeu commence à être sérieusement daté.

Dans les années 1980 tous les jeux de rôle en ligne étaient construits sur une interface textuelle, parfois accompagnée de maigres graphismes dans l'esprit de Rogue ou de Colossal Cave Adventure. Le terme de MUD (Multi-user Dungeons) était alors couramment employé. Don Daglow de Stormfront, qui concevait des jeux pour America Online depuis des années, profite de l'alliance entre SSI, TSR, America On-Line et Stormfront pour monter le développement de Neverwinter Nights, le premier jeu de rôle en ligne massivement multijoueur graphique (MMORPG), qui fut hébergé par AOL de1991 à 1997. Neverwinter Nights reposait sur une implémentation multijoueur du Gold Box[4] et fut le jeu le plus populaire sur AOL pendant cinq années. Il est considéré comme l'ancêtre de titres comme Ultima Online (1997) et Everquest (1999).

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stormfront Studios Interview - Page 1
  2. (en) Stormfront Studios Closing par Edge Staff
  3. (en) Stormfront Studios Interview - Page 2
  4. (en) Jessica Mulligan, Bridgette Patrovsky, Developing Online Games: An Insider's Guide, New Riders,‎ 2003, 495 p. (ISBN 1592730000 et 9781592730001, OCLC 51956714), p. 455

Lien externe[modifier | modifier le code]