Stonyhurst College

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 50′ 50″ N 2° 28′ 17″ O / 53.8471, -2.4713

Vue partielle du collège Stonyhurst.

Stonyhurst College est un internat indépendant jésuite anglais catholique situé près du village de Clitheroe, dans le Lancashire, en Angleterre. L'école est proche du village d'Hurst Green et du fleuve Hodder.

Elle éduque les garçons et les filles âgés de 13 à 25 ans. Saint Mary's Hall, un collège adjacent, offre l'éducation aux enfants âgés de 3 à 13 ans.

Parmi ses anciens élèves, trois sont comptés parmi les saints de l'Église catholique, douze ont été déclarés bienheureux et sept sont récipiendaires de la croix de Victoria.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Stonyhurst comme entité a connu deux histoires, qui sont décrites ici. Le bâtiment, maintenant connu sous le nom de Stonyhurst College, était à l'origine un manoir, possédé par la noblesse mineure de Lancashire, tandis que le collège même était à l'origine basée à Saint-Omer en France avant d'émigrer à Bruges, dans les Pays-Bas méridionaux, puis Liège (Principauté de Liège) et finalement dans le Lancashire.

Stonyhurst Hall

Le bâtiment de Stonyhurst Hall a été fondé par le catholique, Richard Shireburn, qui a construit la maison du gardien et les tours sur la partie supérieure d'une ancienne colonie en 1592 (les ancêtres de Shireburn : la famille Baileys a vécu ici précédemment). Pendant les guerres civiles, Oliver Cromwell a passé une nuit à Stonyhurst et a dormi sur une table au milieu du grand hall avant la bataille de Preston en 1648. Il a dormi avec son armure pour arrêter un éventuel meurtrier aux mains des catholiques, qui étaient également des défenseurs du roi. Aujourd'hui, l'école est un véritable château comptant plus de 35 dépendances et un bâtiment monumental en guise d'école.

Son successeur et fils, Nicolas Shireburn, lança un projet d'extension de bâtiment pour prolonger « half house », et aménagea le grand hall, les jardins et l'avenue de sorte que le tout corresponde à un manoir. Malheureusement, son fils Richard a été empoisonné dans les jardins en 1702 et laissé sans descendance masculine, Nicolas arrêta tout projet d'expansion. À la mort de Nicolas, en 1717, les bâtiments passèrent à son épouse, puis à leur héritière unique : Mary, duchesse de Norfolk. La duchesse fut mariée à Thomas Howard, le 8e duc de Norfolk et vécut dans le château d'Arundel, très loin de Stonyhurst. Laissé à l'abandon le manoir commença à se délabrer. Finalement, l'ensemble passa en héritage à son cousin, Thomas Weld en 1754. Vivant déjà dans le château de Lulworth et n'ayant pas besoin d'un Hall supplémentaire, Thomas le mit à la disposition de la Compagnie de Jésus en 1794. Le village d'Hurst Green, Lancashire s'est développé en même temps que le Hall.

Le collège

L'histoire commença à Saint-Omer dans le Nord de la France en 1593, où un collège fut fondé par le Père Robert Persons pour les garçons anglais empêchés de recevoir une éducation catholique en Angleterre élisabéthaine. Le catholicisme étant proscrit en Angleterre les écoles catholiques durent s'exiler sur le continent. En 1762, lorsque les Jésuites furent bannis de France le collège anglais dut quitter Saint-Omer.

De Saint-Omer, le collège déménagea à Bruges, dans les Pays-Bas méridionaux alors sous domination espagnole, où il continua à fonctionner jusqu'en 1773. La Compagnie de Jésus étant supprimée (1773) le collège trouva refuge à Liège. Les étudiants y furent reçus au collège anglais de Liège que le Prince-évêque, François-Charles de Velbrück avait pris sous sa protection. Lorsque la Compagnie de Jésus fut supprimée (1773) il décida que le collège resterait ouvert, avec les mêmes professeurs à leur poste, mais sous son autorité directe et avec un nouveau nom: l'Académie anglaise'. Prudent face au critiques, Velbruck sollicita et obtint l'approbation verbale du pape Pie VI.

Cependant, en 1794, lorsque la principauté de Liège est annexée par la République française, le collège doit fermer. Il est alors possible de rentrer en Angleterre où de nouveaux locaux lui furent trouvés à Stonyhurst Hall dans le Lancashire. ce canton était idéal pour l'installation du collège, car région majoritairement catholique.

De 1794 à 1960[modifier | modifier le code]

Quand les élèves de Liège rentrèrent à Stonyhurst Hall, les bâtiments étaient en très mauvais état, un bâtiment provisoire fût construit à côté de l'aile-est pour loger les garçons. Ce bâtiment « provisoire » existe toujours et est connu en tant que shirk.

D'autres bâtiments ont été construits au début du XIXe siècle, dont notamment la nouvelle église Saint Pierre, en adoptant le style néo-gothique du King's College (Cambridge). Dans les années 1880, de nouveaux travaux commencèrent à l'école, notamment le déplacement des Grands Escaliers, et plus tard la construction de l'aile ouest. Les structures provisoires du « shirk » et de la nouvelle aile ouest de l'école ont bien servi, mais à la fin du XIXe siècle l'école dut encore s'épandre et de nouveaux travaux ont dû s'effectuer au sud, notamment le bâtiment Boys Chapel. Une nouvelle salle de réunion (devenu maintenant un théâtre) fut aussi construite, appelé Academy Room. Ces travaux ont pris beaucoup de temps, car une grande partie des terres était en fait une zone marécageuse. De ce fait, ils ont dû creuser pour nettoyer de terrain, ce qui a pris beaucoup de temps. Au cours du XIXee siècle, Stonyhurst était un centre culturel et également un principal lieu jésuite pour pratiquer des activités scientifiques, notamment la météorologie et l'astronomie (un observatoire fut construit en 1838). L'école fut également glorifiée d'éduquer des philosophes. Ces philosophes étaient en fait des étudiants qui suivaient un cours supplémentaire au-dessus de niveau de lycée à un moment où on l'on a interdit des catholiques par une loi anglaise et également par une prohibition papale de s'occuper d'Oxford et de Cambridge. L'illumination au gaz était une autre innovation technologique qui apparu tôt à l'école au cours de cette période. L'école produisit sa propre énergie électrique. Dans les années 1960, l'école connut un certain nombre de changements, reflétant en partie ceux de l'Église catholique après le Concile Vatican II. Le nombre de professeurs jésuites diminua constamment dû aux changements des priorités des ordres religieux catholiques et à la diminution de la province anglaise des jésuites. Avec l'accroissement du nombre d'élèves, Stonyhurst a dû une nouvelle fois s'agrandir et une nouvelle aile a été construite, située près de l'aile érigée dans les années 1800 pour loger la bibliothèque Arundell.

De 1980 à nos jours[modifier | modifier le code]

Dans les années 80, l'université de Stonyhurst a accueilli son premier directeur, Giles Mercer, en 1986, succédant à Fr Michael Bossy SJ, après quinze ans passés. Mercer a amené un certain nombre de changements pendant sa fonction et a développé certains secteurs particuliers de l'école. À la fin des années 80, l'école a ouvert une nouvelle piscine d'intérieur, un nouveau cours de squash, une nouvelle salle de sport (il n'y avait pas encore de salle de sport à Stonyhurst) et avait remis à neuf de diverses salles de classe et de jeux. Des scènes des hommes du film trois et de petite Madame furent tournées à Stonyhurst. En 1993 l'école célébra ses 400 ans d'existence et en 1994 elle célébra ses 200 ans à Stonyhurst Hall. Mercer, lança un appel aux dons pour permettre de rénover l'école notamment la rénovation des laboratoires de science, les Bread rooms, les salles de langue, l'Ambulacrum (salle de sport) et de nombreux d'autres pièces. L'appel était également lancé pour construire un nouveau théâtre de centenaires. Une pièce de théâtre, composée par Fr William Hewett SJ, fut jouée dans le nouveau théâtre décrivant l'histoire de Stonyhurst. Adrian Aylward succéda à Mercer en 1996 et l'école continua de s'épanouir pendant ses dix années de directorat. En 1997, Stonyhurst commença son évolution jusqu'à devenir entièrement mixte et présenta des filles à l'école primaire privée, Saint Mary's Hall. Le passage à la mixité provoqua une réorganisation de l'école, notamment la réorganisation des dortoirs. Ceci a également signifié que l'aile d'infirmerie cessa pour être employé à sa fonction originale et un centre médical fût donc construit dans Shireburn Quad. Au début du XXIe siècle, les normes scolaires sont élevées. L'école se dote d'un corps enseignant efficace et de petites classes, parfois avec seulement trois ou quatre élèves. La plupart de ces élèves continuent leurs études pour aller dans de prestigieuses universités, comme Oxford ou Cambridge. En quelques années, l'école a refusa de publier les résultats des examens parce qu'elle estime qu'ils sont inutiles. En 2005, après dix ans, Aylward annonça sa démission en juin 2006. Andrew Johnson succéda à Aylward en septembre 2006.

Liste des pasteurs et des directeurs[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1961, les fonctions de directeur incombèrent au recteur. Les listes suivantes montrent les recteurs depuis 1794 et les directeurs depuis la séparation des deux rôles[1].

Recteurs[modifier | modifier le code]

  • Marmaduke Stone (1794 - 1808)
  • Nicholas Sewall (1808 - 1813)
  • John Weld (1813 - 1816)
  • Nicholas Sewall (1816 - 1817)

Pasteurs et directeurs[modifier | modifier le code]

  • Charles Plowden SJ (1817 - 1819)
  • Joseph Tristram SJ (1819 - 1827)
  • Richard Norris SJ (1827 - 1832)
  • Richard Parker SJ (1832 - 1836)
  • John Brownbill SJ (1836 - 1839)
  • Francis Daniel SJ (1839 - 1841)
  • Andrew Barrow SJ (1841 - 1845)
  • Richard Norris SJ (1845 - 1846)
  • Henry Walmesley SJ (1846 - 1847)
  • Richard Sumner SJ (1847 - 1848)
  • Francis Clough SJ (1848 - 1861)
  • Joseph Johnson SJ (1861 - 1868)
  • Charles Henry SJ (1868 - 1869)
  • Edward Purbick SJ (1869 - 1879)
  • William Eyre SJ (1879 - 1885)
  • Reginald Colley SJ (1885 - 1891)
  • Herman Walmesley SJ (1891 - 1898)
  • Joseph Browne SJ (1898 - 1906)
  • Pedro Gordon SJ (1906 - 1907)
  • William Bodkin SJ (1907 - 1916)
  • Edward O'Connor SJ (1916 - 1924)
  • Walter Weld SJ (1924 - 1929)
  • Richard Worsley SJ (1929 - 1932)
  • Edward O'Connor SJ (1932 - 1938)
  • Leo Belton SJ (1938 - 1945)
  • Bernard Swindells SJ (1945 - 1952)
  • Francis Vavasour SJ (1952 - 1958)
  • Desmond Boyle SJ (1958 - 1961)

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Frederick J.Turner SJ (1961 - 1963)
  • George Earle SJ (1963 - 1971)
  • Michael Bossy SJ (1971 - 1985)
  • Giles Mercer (1985 - 1996)
  • Adrian Aylward (1996 - 2006)
  • Andrew Johnson (2006 - jusqu'à aujourd'hui)

Directeurs de Saint Mary's Hall[modifier | modifier le code]

  • Rae Carter
  • Peter Anwyl
  • Rory O'Brien
  • Michael Higgins
  • Lawrence Crouch

Le collège de nos jours[modifier | modifier le code]

Le collège compte 3600 internes âgé tous entre 15 et 25 ans. Les cours des lycéens sont essentiellement porté sur les maths, le droit la médecine et tout ce qui touche au finanace et à la banque.

Les archives et les bibliothèques[modifier | modifier le code]

Stonyhurst dispose de quatre bibliothèques : Arundell, Bay, Square et More (appelé ensuite Thomas More). Les bibliothèques Arundell et Square contiennent de nombreux d'objets façonnés par la Compagnie de Jésus et par le catholicisme anglais. La bibliothèque Arundell, présentée en 1837 par Everard, le 11e baron Arundell de Wardour, est la plus importante. C'est non seulement une bibliothèque du château de Wardour, mais a également un certain nombre de manuscrits incunabula, médiévaux et des livres de Jacobite. La bibliothèque Arundell a également contenu l'évangile de Stonyhurst, avant qu'il soit prêté à la 'British Library'. À ces derniers ont été ajoutées les archives de la province anglaise de la Compagnie de Jésus. Celles-ci ont inclus les vers du manuscrit du XVIe siècle de Robert Southwell, les lettres d'Edmond Campion (1540-1581) et holographes du poète du XIXe siècle Gerard Manley Hopkins. L'école revendique également un certain nombre de très belles peintures dans tous les bâtiments, en particulier quelques sublimes portraits, dont notamment celui de Nicolas Ier de Russie, celui de Henry Garnet et des portraits de certains Jacobites, dans leur salon Stuart comprenant : Jacques François Stuart, son frère Charles Édouard Stuart et Henri Benoît Stuart.

La vie religieuse[modifier | modifier le code]

L'école est de tradition catholique et a été entrelacée avec le catholicisme anglais pendant de nombreux siècles, notamment une certaine conspiration. Au XIXe siècle, l'école fut la curie provinciale de la province jésuite anglaise pendant de nombreuses d'années, a formée des prêtres et des frères pour l'ordre, notamment le poète Gerard Manley Hopkins à Saint Mary's Hall.

L'école est dotée d'une église principale : l'église Saint Pierre et cinq chapelles : The Boys, Angels, Sodality, et deux à l'intérieur de l'église Saint Pierre.

Ses dernières années, le nombre de jésuites étudiant à Stonyhurst a lentement diminué, mais l'école a su conserver l'ordre à travers son histoire, son recul, sa vie religieuse, son conseil d'administration et sa petite communauté de jésuite. Depuis le Concile Vatican II, les jésuites ont travaillé fort pour créer un partenariat entre les personnes croyantes et non croyantes. Les écoles de jésuite sont soutenues par un réseau très solide coordonné par le directeur de l'éducation jésuite basé à Mayfair à Londres. Le catholicisme et l'identité de jésuite est encore et toujours au cœur de l'école et ceci peut être vu par leur bénédiction mensuelle, leur messe volontaire quotidienne, leur eucharistie du dimanche et célébration des fêtes de Noël.

L'identité de jésuite de l'école se résume dans une citation de l'actuel directeur Andrew Johnson : "Creating people of Good Judgement, Clarity of Thought and Principled Leaders for the Next Generation." "Créant des personnes de bon jugement, de clarté de pensée et de chefs de principes pour la prochaine génération."

L'esprit des jésuites a trois principaux composants :

Création des hommes pour certains et des femmes pour d'autres. Les étudiants sont encouragés à se développer et à employer leurs compétences pour faire évoluer la médecine et à la loi par exemple. Ce sont des choix de carrières très populaires. Un bon exemple est le projet «Chiwirangwe» qui jumelle Stonyhurst avec l'école jésuite St Peter's Kubatana (Zimbabwe). Le projet est organisé par la province de jésuite en tant qu'élément de leur programme de compagnons qui jumelle chacune des neuf écoles britanniques de jésuite avec des écoles de jésuite du monde entier pour les avantages des deux écoles. Les licenciés de Stonyhurst ont également l'occasion de prendre une année d'interruption en travaillant sur des projets jésuites internationaux.

La spiritualité ignacienne, basée sur les Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola est confiante, incluse et ouverte, encourageant l'école et ses étudiants à s'engager dans les complexités de la vie moderne. Une éducation catholique de jésuite fournit des bases solides dans les enseignements de l'Église catholique bien qu'elle encourage aussi un engagement philosophique robuste avec la foi et les questions morales.

Les compétences de raisonnement bien développées sont vues comme essentielles pour que les étudiants pensent par leur foi. Les jésuites restent à l'avant dans la vie intellectuelle de l'église catholique, avec beaucoup d'universités mondiales. Ils dirigent les facultés d'Oxford (Campion Hall) et de Londres (Heythrop College). Stonyhurst vise à développer de fortes compétences et une pensée logique chez les étudiants, de sorte qu'ils puissent être confiants dans leur foi, qu'ils aient une pensée pure dans tous les aspects de la vie et ainsi deviennent de brillantes personnes de bonne opinion.

Stonyhurst assiste également et joue à un rôle important dans le pèlerinage annuel de l'association catholique à Lourdes. L'école organise aussi une Retraite de Pâques florissante tous les ans pour l'Association, les parents et amis.

Le chœur de Stonyhurst[modifier | modifier le code]

À l'origine composé en 1894 pour célébrer les 100 ans de l'implantation de l'université dans le Lancashire.

    Old Alma Mater, here's to thee!
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    Long life and all prosperity!
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    While generations come and go,
        While boyhood doth to manhood grow,
    Be aye the same we used to know,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
  
  More bright be every coming year!
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    More proud each step of thy career!
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    And may thy sons that are to be
        More worthy service bring to thee,
    But not more loyal hearts than we,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!

    Thy sons in every land are known,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    In all they prove them for thine own,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    And borne across each distant main,
        From every continent our strain
    Shall come in echoes back again,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!

    Old college of the eagle towers,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst:
    Thy honour shall through life be ours,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!
    Fresh triumphs give us year by year
        Of study and of play to hear,
    And back to thee return the cheer,
        Stonyhurst! Old Stonyhurst!

L.D.S.

Le chœur de Stonyhurst est traditionnellement chanté tous les ans.

Slogan[modifier | modifier le code]

Quant Je PuisAs much as I can

C'est une coutume de longue date que les étudiants à l'école écrivent un AMDG dans le coin supérieur de leur main gauche de n'importe quel travail qu'ils effectuent. Il représente l'expression latine Ad maiorem Dei gloriam ce qui signifie "Pour la plus grande gloire de Dieu". À la fin d'un travail, ils écrivent L.D.S. au centre de la page. Ce qui représente « Laus Deo Semper » : « Toujours faire l'éloge à Dieu ». Ce sont les deux devises traditionnelles de jésuite.

Organisation de la vie écolière[modifier | modifier le code]

À la différence de la plupart des écoles anglaises privées, Stonyhurst est organisé horizontalement par des groupes d'année (connus sous le nom de playrooms) plutôt que verticalement par des maisons. Chaque playroom a un chef de playrooms. Ils s'appellent les playrooms Lower Grammar, Grammar, Syntax, Poetry et Rhetoric. Tous les logements pour les internes se situent dans le College, avec des espaces séparés pour chaque playrooms.

Les différents niveaux[modifier | modifier le code]

Actuellement, les noms d'année utilisées à Stonyhurst et à Saint Mary's Hall sont les suivants (avec les âges approximatifs) :

A Saint Mary's Hall[modifier | modifier le code]

  • Preparatory (Prep, 8 à 9 ans)
  • Elements (9 à 10 ans)
  • Lower Figures (10 à 11 ans)
  • Upper Figures (11 à 12 ans)
  • Rudiments (Ruds, 12 à 13 ans)

A Stonyhurst College[modifier | modifier le code]

  • Lower Grammar (LG 13 à 14 ans)
  • Grammar (14 à 15 ans)
  • Syntax (15 à 16 ans, année du GCSE)
  • Poetry (16 à 17 ans)
  • Rhetoric (17 à 18 ans)

Les groupes[modifier | modifier le code]

Plutôt des classer ses élèves par maisons, Stonyhurst les classent par catégorie par des Lines. Les Lines et les couleurs associées sont :

  • Campion (rouge) (St Edmund Campion)
  • St Omers (marron) (après la rue St Omer, l'école a été fondée ici)
  • Shireburn (vert) (la famille Shireburn qui construit Stonyhurst)
  • Weld' (bleu) (la famille Weld qui donna Stonyhurst)

Cadet Corps - Corps des cadets[modifier | modifier le code]

Les Cadet Corps sont les suivants, sept d'entre eux ont été nommés après avoir gagné le School's VC.

Les juniors[modifier | modifier le code]

  • Costello Platoon (Lieutenant Edmund William COSTELLO V.C., Matakand, Inde 1897)
  • Coury Platoon (Lieutenant remplaçant George Gabriel COURY V.C., Guillemont, Somme 1916)
  • Liddell Platoon (Capitaine John Aiden LIDDELL V.C, Ostend, Belgique 1915)
  • Kenna Platoon (Capitaine Paul Aloysius KENNA V.C., Khartoum, Soudan 1898)

Les séniors[modifier | modifier le code]

  • Dease Platoon (lieutenant Maurice James DEASE V.C., Mons, Belgique 1914)
  • Jackman Platoon (capitaine James Joseph Bernard JACKMAN V.C., Ed Duda, Tobrouk 1941)
  • Andrews Platoon (capitaine Harold Marcus ERVINE-ANDREWS V.C., Dunkerque 1940)
  • Support Platoon

Ces dernières années, un certain nombre d'élèves se sont distinguées comme membres du CCF et ont continué pour recevoir des places à l'académie militaire royale de Sandhurst.

Le rugby à 15 à Stonyhurst[modifier | modifier le code]

Quatorze joueurs internationaux de rugby d'Angleterre (5), d'Irlande (6), d’Écosse (1), d'Italie (1) et des États-Unis (1) ont été éduqués à Stonyhurst. Récemment ils incluent Balshaw et Kyran Bracken, ces deux joueurs jouaient pour l'Angleterre dès qu'elle a gagné la coupe du Monde. Un autre membre de cette équipe, Greenwood, fut éduqué à Saint Mary's Hall.

Stonyhurst a eu récemment de célèbres entraineurs, notamment l'ancien entraîneur de l'Angleterre, Dick Greenwood et l'actuel entraîneur, Brian Ashton (bien qu'il soit allé au lycée royal de Lancaster), et cela peut bien expliquer le succès de l'équipe.

L'association de Stonyhurst[modifier | modifier le code]

L'association a vue le jour en 1879, mais on a retrouvé des traces de son existence 60 ans auparavant. La liste de présidents est néanmoins complétée depuis 1879.

Le premier objectif de l'association est de promouvoir un fort esprit d'union parmi les élèves et les amis de Stonyhurst College. Récemment, ça été évidence par une emphase charitable forte, incluse avec les développements semblables dans l'université. Ceci a été formalisé en 1985, quand l'association avait obtenu le statut charitable par la Charity Commission après avoir adopté certains objectifs dont notamment celui-ci : «To unite and associate, past and present pupils and friends of Stonyhurst in the carrying on of any of the following charitable purposes (whether in the United Kingdom or elsewhere)» L'association soutient également un certain nombre de charités liées à l'école, notamment Eagle Aid.

Les élèves[modifier | modifier le code]

Stonyhurst a produit vingt-deux saints et martyrs.

Stonyhurst compte également parmi ses élèves sept récipiendaires de la Victoria Cross, la récompense la plus élevée pour la bravoure militaire. Leurs portraits ornent aujourd'hui les murs de l'école.

Les élèves et professeurs les plus connus ayant été à Stonyhurst sont :

Plus récemment :

  • Chris Morris, satirique, célèbre pour Brass Eye.
  • Macdonald Hastings, journaliste et correspondant de guerre
  • Paul Johnson, journaliste et historien
  • Marquer Thompson, directeur général de la BBC
  • Crispian Hollis, évêque du diocèse de Portsmouth
  • Roi Fr Nicolas SJ, qui a récemment traduit le Nouveau Testament pour les éditeurs de Kevin Mayhew.
  • Patrick Baladi, acteur (notamment dans The Office)
  • Hugh Wooldridge, directeur de théâtre
  • Bill Cash MP, parlementaire conservateur
  • Douglas Wilmer, acteur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Whitehead, « Rectors, presidents and headmasters of the English Jesuit college of St Omers, Bruges, Liège and Stonyhurst since 1593 (en anglais) »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chadwick, Hubert, S.J. (1962). St Omers to Stonyhurst, Burns & Oats
  • Walsh, R.R. (1989) Stonyhurst War Record
  • Muir, T.E. (1992). Stonyhurst College 1593-1993, James & James (Publishers) Ltd.
  • Kirby, Henry L. and Walsh, R.Raymond (1987). The Seven V.C.s of Stonyhurst College, T.H.C.L. Books.

Liens externes[modifier | modifier le code]