Stokesosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stokesosaurus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Comparaison des tailles des deux spécimens connus à un humain d'un mètre 80.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille Tyrannosauroidea

Genre

Stokesosaurus
Madsen, 1974

Espèces de rang inférieur

  • Stokesosaurus clevelandi Madsen, 1974
  • Stokesosaurus langhami Benson, 2008

Stokesosaurus (en français Stokesosaure, nom signifiant « lézard de Stokes ») est un genre de Tyrannosaure de petite taille (environ 3 à 4 mètres de longueur) ayant vécu au début du Jurassique supérieur dans l'Utah et en Angleterre. Il porte le nom du géologue William Lee Stokes[1]. Les restes peut-être attribuables à Stokesosaurus ont été récupérés dans la zone stratigraphique 2 de la Formation de Morrison[2].

Description[modifier | modifier le code]

L'holotype (UUVP 2938) se compose d'un os de la hanche, qu'on a d'abord cru appartenir à un des premiers tyrannosaures Iliosuchus[3] ainsi que plusieurs vertèbres et une partie de boîte crânienne[4]. Un autre ilion ayant pu appartenir à ce genre de dinosaure[5] a été perdu mais on pense en fait qu'il appartenait au genre connexe Aviatyrannis et un prémaxillaire considéré comme ayant appartenu à un Iliosuchus[1] était en fait celui d'un Tanycolagreus.

Une deuxième espèce, Stokesosaurus langhami, a été décrite par Roger Benson en 2008 en se basant sur un squelette partiel. Le squelette est constitué par un bassin complet ainsi que d'une jambe presque complète et de vertèbres cervicales, dorsales et caudales[6]. Ce second squelette, découvert en 1984 dans le Dorset et mentionné dans plusieurs documents, n'a été formellement décrit qu'en 2008. La nouvelle espèce a été nommée en l'honneur de Pierre Langham, qui a recueilli le spécimen. Le nouveau spécimen a été découvert dans des couches datant du Tithonien, le dernier étape du Jurassique supérieur, ce qui signifie que le fossile date d'environ 150 millions d'années[6].

Stokesosaurus et Tanycolagreus sont de la même taille et il est possible que ce dernier soit un synonyme du premier. Toutefois, l'os iliaque (l'élément le plus connu de Stokesosaurus) de Tanycolagreus n'a jamais été retrouvé, ce qui rend difficile la comparaison directe[7].


Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Madsen, « A new theropod dinosaur from the Upper Jurassic of Utah », Journal of Paleontology, vol. 48,‎ 1974, p. 27–31
  2. J. Foster, (2007). "Appendix." Jurassic West: The Dinosaurs of the Morrison Formation and Their World. Indiana University Press. pp. 327-329.
  3. (en) Galton, « "Iliosuchus", a Jurassic dinosaur from Oxfordshire and Utah », Paleontology, vol. 19,‎ 1976, p. 587–589
  4. (en) Chure and Madsen, « An unusual braincase (?Stokesosaurus clevelandi) from the Cleveland-Lloyd Dinosaur Quarry, Utah (Morrison Formation; Late Jurassic) », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 18, no 1,‎ 1998, p. 115–125
  5. (en) Foster and Chure, « An ilium of a juvenile "Stokesosaurus" (Dinosauria, Theropoda) from the Morrison Formation (Upper Jurassic: Kimmeridgian), Meade County, South Dakota », Brigham Young University Geology Studies, vol. 45,‎ 2000, p. 5–10
  6. a et b R.B.J. Benson, (2008). New information on "Stokesosaurus", a tyrannosauroid (Dinosauria: Theropoda) from North America and the United Kingdom. Journal of Vertebrate Paleontology, 28(3):732-750. doi: 10.1671/0272-4634(2008)28[732:NIOSAT]2.0.CO;2.
  7. J. Foster, (2007). Jurassic West: The Dinosaurs of the Morrison Formation and Their World. Indiana University Press. 389pp.