Stictocephala bisonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stictocephala bisonia

Description de cette image, également commentée ci-après

Cérèse buffle (Canada)
Cicadelle bubale, cicadelle bison, membracide Bison (Europe)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropode
Classe Insecte
Ordre Hemiptera
Sous-ordre Auchenorrhyncha
Famille Membracidae
Sous-famille Membracinae
Genre Stictocephala

Nom binominal

Stictocephala bisonia
(Kopp & Yonke)[1]

Stictocephala bisonia[1], connue sous les noms vernaculaires de « cérèse buffle » au Canada et de « cicadelle bubale », de « cicadelle bison » ou de «membracide bison » en Europe[2],[3], est une espèce de Membracidae indigène à l'Amérique du Nord. Elle est parfois classée sous le nom scientifique de Ceresa bisonia[4].

Aspect[modifier | modifier le code]

S. bisonia, de couleur vert clair, présente une forme plutôt triangulaire qui l'aide à se camoufler en le faisant ressembler à une épine ou à la protubérance d'un rameau[1],[5],[6]. Son nom scientifique est une allusion aux petits points que porte le pronotum (Stictocephala)[7] et au fait que son profil ressemble vaguement à celui du bison d'Amérique du Nord (bisonia)[3]. Cet insecte atteint de 6 à 8 millimètres de long et est muni d'alies transparentes[5],[6].

Cycle de vie[modifier | modifier le code]

Bueffelzikade.jpg

S. bisonia s'accouple l'été. Le mâle attire la femelle par un chant qui, au contraire de ceux des cigales et des grillons, est inaudible pour l'être humain. La femelle pond des œufs de juillet à octobre à l'aide d'une tarière qui ressemble à une lame. Elle pond jusqu'à douze œufs dans chaque incision qu'elle fait[5],[6] Ces incisions peuvent provoquer le dessèchement du rameau ou être la porte d'entrée de maladies[8].

Les larves éclosent en mai ou juin l'année suivante. Elles ressemblent à des adultes dépourvus d'ailes, mais paraissent plus épineuses. Elles descendent de l'arbre où elles ont éclos pour se nourrir de graminées, de mauvaises herbes et d'autres plantes non ligneuses[5],[6].

Elles muent plusieurs fois en un mois et demi jusqu'à ce qu'elle atteignent le stade adulte. Elles retournent alors sur les arbres pour poursuivre leur cycle de vie[6].

Alimentation[modifier | modifier le code]

S. bisonia, qu'il soit adulte ou immature, se nourrit de sève grâce à des pièces buccales spécialisées. Le robinier faux-acacia, le trèfle, l’orme, la verge d'or et le saule font partie de ses sources de nourriture préférées[6]. Cet insecte affecte aussi d'autres plantes : l'érable, l'aubépine, le frêne, le peuplier, le cerisier et d'autres robiniers[8]. Il est aussi à l'occasion un organisme nuisible aux arbres fruitiers et notamment aux jeunes pommiers[4],[6]. Il est devenu une espèce envahissante dans quelques parties de l'Europe[4]. C'est une espèce réglementée dans la collectivité départementale de Mayotte[9].


Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c John A. Jackman, « Buffalo Treehopper », sur Texas Cooperative Extension, Département d'entomologie de la Texas A&M,‎ 10 août 2001 (consulté le 16 juillet 2008).
  2. « Buffalo treehopper », sur Termium (consulté le 22 octobre 2013).
  3. a et b « Membracide bison- Stictocephala bisonia », sur vertdeterre.com (consulté le 22 octobre 2013).
  4. a, b et c (en) « buffalo treehopper », Encyclopædia Britannica Online, Encyclopædia Britannica, Inc.,‎ 2008 (lire en ligne).
  5. a, b, c et d (en) « Buffalo Treehopper », sur Pennsylvania Tree Fruit Production Guide, Pennsylvania State University, College of Agricultural Sciences,‎ 5 juin 2008 (consulté le 16 juillet 2008).
  6. a, b, c, d, e, f et g (en) Mark Moran, « Buffalo Treehopper: Stictocephala bisonia », sur Study of Northern Virginia Ecology, Fairfax County Public Schools,‎ 5 avril 2004 (consulté le 14 juillet 2008).
  7. « Cérèse buffle bison - Stictocephala bisonia - Membracide-bison - Cicadelle bison - Cercope bison - Buffalo treehopper », sur faaxaal.forumgratuit.ca.
  8. a et b « Frêne (tous), (FRAXINUS spp.) » (consulté le 22 octobre 2013).
  9. « Stictocephala bisonia Kopp & Yonke, 1977 (Arthropoda, Insecta, Hemiptera », sur Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 22 octobre 2013).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]