Steytlerville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steytlerville
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Cap-Oriental
District Cacadu
Commune Baviaans
Démographie
Population 3 986 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 33° 20′ 10″ S 24° 20′ 48″ E / -33.336036, 24.346781 ()33° 20′ 10″ Sud 24° 20′ 48″ Est / -33.336036, 24.346781 ()  
Altitude 420 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir sur la carte Afrique du Sud administrative
City locator 14.svg
Steytlerville

Steytlerville est une ville d'Afrique du Sud, qui se situe dans la municipalité de Baviaans dont est le siège adminitratif, dans le district de Cacadu, province du Cap-Oriental.

Population[modifier | modifier le code]

En 2004, la population estimée était de 3 811 personnes et de 3 986 en 2010[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a été fondée en 1875. Elle a été construite à l'emplacement d'une ferme appelée Doorschpoort. Elle fut construite comme étape pour le transport du bétail. Elle tient son nom du Révérend Steytler, qui travailla à la création d'une Congrégation hollandaise réformé dans la région. La ville est connue pour ses rues principales très larges, qui furent construites pour permettre le passage de charriots à bœufs.

Musées, curiosités[modifier | modifier le code]

La ville possède un petit musée local qui présente l'histoire de l'installation des populations locales. Il a été lancé en 1967 et n'est accessible que sur demande. Il préserve aussi quelques objets en lien avec la guerre des Boers, ainsi que des objets liés à l'histoire de l'agriculture autour de 1900.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

En avril 2011, plusieurs journaux ont signalé que de nombreux habitants de la ville déclaraient avoir vu un monstre polymorphe dans la ville. Le monstre aurait pris la forme d'un singe, d'un homme sans tête, d'un chien méchant, d'une grosse vache, d'un cochon puis d'une chauve-souris[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]