Steven Kaplan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steven Laurence Kaplan (1943- ) est un universitaire américain, professeur à l'Université Cornell (New York), également chargé de cours à Institut d'études politiques de Paris et à l'École normale supérieure. Il est historien, spécialiste du pain en France[1].

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre Le Complot de famine, histoire d'une rumeur au XVIIIe siècle, il évoque la libéralisation du commerce des grains sous l'Ancien Régime.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bread, Politics and Political Economy, 1976
  • The Famine Plot Persuasion in Eighteenth-Century France. Transactions of the American Philosophical Society, 1982
  • Le Complot de famine, histoire d'une rumeur au XVIIIe siècle, 1982
  • Provisioning Paris. Merchant and Millers in the Grain and Flour Trad during the Eighteenth Century, 1984
  • Le Pain, le Peuple et le Roi : la bataille du libéralisme sous Louis XV, 1986
  • Les Ventres de Paris. Pouvoir et approvisionnement dans la France d'Ancien Régime, 1988
  • Farewell, Revolution: Disputed Legacies, France, 1789/1989, Cornell University Press, 1995
  • The Bakers of Paris and the Bread Question, 1700-1775, 1996
  • Le Meilleur Pain du monde. Les Boulangers de Paris au dix-huitième siècle, 1996
  • Food and Gender: Identity and Power, 1998
  • La Fin des corporations, Paris, Fayard 2001
  • Le Retour du bon pain : Une histoire contemporaine du pain, de ses techniques, et de ses hommes, 2002
  • Cherchez le pain : Guide des Meilleures Boulangeries de Paris, 2004
  • France, malade du corporatisme ?, 2004
  • Le Pain maudit. Retour sur la France des années oubliées, 1945-1958, 2008
  • La France et son pain. Histoire d'une passion, Albin Michel, 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]