Steve Stevaert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steve Stevaert
Image illustrative de l'article Steve Stevaert
Biographie
Nom de naissance Robert Stevaert
Date de naissance
Lieu de naissance Rijkhoven (Belgique)
Date de décès (à 60 ans)
Lieu de décès Hasselt (Belgique)
Nationalité Belge

Steve Stevaert, né Robert Stevaert à Rijkhoven (au nord de Tongres, dans la province de Limbourg) le et mort à Hasselt le (à 60 ans), est un homme politique belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d’hôtellerie, Steve Stevaert s'installe comme patron de café en 1972.

Entre 1985 et 1995, il siège au conseil provincial du Limbourg.

Il devient bourgmestre de la ville de Hasselt en 1995. En 1997, il devient célèbre dans tout le pays en rendant gratuits les transports en commun de sa ville, action qui lui vaut le surnom de « Steve Stunt » (« Steve tour de force »).

Entre 1995 et 1999, Stevaert siège en outre au Parlement flamand. Entre 1999 et 2003, il est ministre de la mobilité et vice-président du gouvernement flamand. En 2003, il succède à Patrick Janssens comme président du Parti socialiste flamand.

Le , il est nommé ministre d'État par le Roi.

Il a démissionné de ses mandats politiques le à la suite de sa nomination comme gouverneur de la Province de Limbourg, poste auquel il a succédé le à Hilde Houben-Bertrand.

Le 7 juin 2009, jour des élections régionales, il annonce qu'il démissionne de son poste de gouverneur de la province du Limbourg[1],[2].

Le 1er décembre 2011, il annonce qu'il démissionne de tous ses mandats et se retire de la vie publique au terme de plusieurs semaines au cours desquelles son nom a défrayé la chronique en Flandre. Il a été associé à une affaire de chantage autour d'une vidéo à caractère sexuel, à propos de laquelle il a engagé une procédure en justice[3],[4]. Il a aussi été mis en cause dans la vente contestée des pâtures du festival du Pukkelpop ainsi que dans les conflits qui ont agité la police de Hasselt durant l'époque où il fut le bourgmestre.

Le , à la suite de sa disparition dans la journée et après de longues heures de recherches aux alentours de son domicile, son corps est retrouvé sans vie[5] dans le canal Albert. La thèse du suicide est confirmée par le parquet d'Hasselt[6], une lettre d'adieu ayant été trouvée à son domicile en fin d’après-midi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.hbvl.be/limburg/steve-stevaert-neemt-ontslag-als-gouverneur-van-limburg.aspx
  2. « Steve Stevaert démissionne de son poste de gouverneur », RTBF.be,‎ (lire en ligne)
  3. Mylène Vandecasteele, « Mauvaise semaine pour : Steve Stevaert », Express.be,‎
  4. « Épilogue de l’affaire de chantage sexuel subi par Steve Stevaert », RTBF.be,‎ (lire en ligne)
  5. [http://www.levif.be/actualite/belgique/le-corps-sans-vie-de-steve-stevaert-retrouve-dans-le-canal-albert-a-hasselt/article-normal-381477.html Article du Vif, consulté le
  6. [http://www.msn.com/fr-be/actualite/national/le-parquet-dhasselt-confirme-que-steve-stevaert-a-%C3%A9t%C3%A9-retrouv%C3%A9-dans-le-canal-albert/ar-AAamkUg Article Belga, repris par MSN Actualités, consulté le

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :