Stevan Bodnarov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Stevan Bodnarov
Stevan Bodnarov 11 01 1986 - s - potpisano.jpg

Stevan Bodnarov en 1986

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Mouvement

Stevan Bodnarov (en serbe cyrillique : Стеван Боднаров ; né le à Gospođinci - mort le à Belgrade) était un sculpteur et un peintre serbe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Buste de Dimitrije Tucović, place de Slavija à Belgrade

Stevan Bodnarov est né le à Gospođinci, une localité qui, à l'époque, faisait partie de l'Empire d'Autriche-Hongrie et qui, aujourd'hui, se trouve en Serbie, dans la province de Voïvodine. À partir de 1925, il fréquente l'École des Beaux-arts de Belgrade, où il étudie d'abord la sculpture aupès de P. Palačinij puis la peinture sous la direction de Mihailo Milovanović. À partir de 1930, il participe aux expositions de printemps et d'automne à Belgrade ; il expose individuellement à Belgrade en 1933 et à Novi Sad en 1938.

En 1934 et 1935, Stevan Bodnarov vit à Paris et, en 1938 et 1939, il participe aux expositions qui ont lieu dans la capitale françcaise. À cause de sa participation au Mouvement de libération nationale (NOP), il est interné au camp de concentration de Banjica de 1942 à 1944 puis, au printemps 1944, il rejoint l'Armée populaire de libération et détachements de Partisans de Yougoslavie (NOVJ).

Stevan Bodnarov est mort à Belgrade le et il est enterré dans l'Allée des citoyens méritants du Nouveau cimetière de Belgrade.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi les œuvres picturales de Stevan Bodnarov, on peut citer un Autoportrait peint en 1932 et conservé dans le musée de la Matica srpska, un portrait de Femme tzigane ou un Paysage près de Pudarci, deux tableaux datés de 1936.

En tant que sculpteur, Stevan Bodnarov a réalisé de nombreux bustes, comme ceux de Pjer Križanić (sh), Ljubica Sokić (Musée de Skopje), Ismet Mujezinović (Musée national de Belgrade), Dimitrije Tucović (Place de Slavija à Belgrade), ainsi que des monuments comme celui de Janko Čmelik à Stara Pazova (1948), celui des victimes du camp de Banjica à Jajinci (1951), celui des soldats morts au combat à Kula (1951) ou encore celui de Bijelo Polje (1952). Il est également l'auteur des bustes d'Ivo Lola Ribar, Ivan Milutinović et Đuro Đaković qui ornent le Tombeau des Héros nationaux de Kalemegdan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]