Sternotherus odoratus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sternotherus odoratus

Description de cette image, également commentée ci-après

Sternotherus odoratus

Classification selon TFTSG
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Chelonii
Ordre Testudines
Sous-ordre Cryptodira
Famille Kinosternidae
Sous-famille Kinosterninae
Genre Sternotherus

Nom binominal

Sternotherus odoratus
(Latreille, 1801)

Synonymes

  • Testudo odorata Latreille in Sonnini & Latreille, 1801
  • Testudo glutinata Daudin, 1801
  • Kinosternon guttatum LeConte, 1854
  • Ozotheca tristycha Agasiz, 1857

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Sternotherus odoratus est une espèce de tortues de la famille des Kinosternidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Common Musk Turtle.jpg
Kinosternon odoratum bw.jpg

Ces tortues sont noires, grises ou brunes, avec une des reliefs très prononcés sur la carapace. Elles atteignent environ 10 cm, ont des pattes plutôt courtes et un grand cou. La tête est striée de jaune. Les mâles ont une queue plus longue que les femelles.

Ce sont des reptiles aquatiques qui vivent dans les eaux calmes avec une forte végétation. Les femelles quittent l'eau pour pondre.

Elles sont des carnivores qui se nourrissent d'une grande variété d'animaux aquatiques (poissons, escargots, insectes).

La reproduction a lieu au printemps. Les femelles pondent de 2 à 9 œufs, qui éclosent à la fin de l'été. Les petits mesurent de 2 à 3 cm à la naissance.

En captivité certains spécimens ont dépassé les 50 ans.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom, odoratus, vient de sa capacité à émettre une substance nauséabonde pour faire fuir les prédateurs, à partir d'une glande située vers le cou.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Sonnini de Manoncourt & Latreille, 1801 : Histoire Naturelle des Reptiles, avec Figures Dessinées d'après Nature. Détérville, vol. 1, p. 1-280 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]