Stephen Segrave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stephen de Segrave (ou Stephen Sedgrave ou Stephen Segrave), né vers 1171, mort le 9 novembre 1241, est justiciar en chef (équivalent de Premier ministre) d'Henri III d'Angleterre.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1232, il succède à Hubert de Burgh comme justiciar en chef d'Angleterre[1].

Actif coadjuteur de Pierre des Roches, évêque de Winchester, Segrave est victime de l'opprobre entourant les favoris poitevins d'Henri III d'Angleterre. En 1234, il est privé de son office de justiciar[1]. Bientôt, cependant, il occupe à nouveau une position influente à la cour d'Henri, qu’il conserve jusqu’à sa mort.

Il devient chevalier et est nommé gardien de la Tour de Londres en 1203. Il obtient des terres et occupe diverses charges sous Henri III. Il reçoit le manoir où est construit le château de Caludon, à Wyken, près de Coventry, en 1232[2] ou avant[3], de Ranulph de Blondeville, 4e comte de Chester. Ranulph lui accorde également Bretby en 1209[4].

En 1236, il devient châtelain du château de Beeston et Chester, conjointement avec Hugues de Spencer et Henri de Aldithley[5].

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un certain Gilbert de Segrave, de Segrave dans le Leicestershire. Il épouse Rohese le Despenser, fille de Thomas le Despenser, puis Ida Hastings, fille de William de Hastings et Margery Bigod de Norfolk[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]