Stepan Chevyriov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Chevyriov

Stepan Pétrovitch Chévyrev ou Chevyriov (en russe Степа́н Петро́вич Шевырёв, né le 30 octobre 1806 à Saratov, mort le 20 mai 1864 à Paris) est un critique et historien littéraire russe qui fut également poète, académicien de l'Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg, professeur de la littérature russe à l'université impériale de Moscou, conseiller d'État, chevalier de l'Ordre de Sainte-Anne de 3e classe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence par fréquenter la Société de l'amour de la sagesse (1823-1825) fondée à Moscou par Vladimir Odoïevski.

Critique[modifier | modifier le code]

Professeur de littérature russe à l'Université de Moscou et rédacteur, avec Mikhaïl Pogodine, du « Moscovite » (Москвитянин), 1841-1856, Stepan Chévyrev figure le pôle opposé de la critique et de la philosophie d'art contemporaine. Par ses relations et ses inclinations naturelles il tenait aux slavophiles.

Ses leçons contiennent en nombre égal des faits positifs et des hypothèses, auxquelles il attribuait la même valeur dogmatique. Il avançait avec la même assurance et que Vladimir II Monomaque était l'auteur d'une « Instruction curieuse » (ru:Поучение Владимира Мономаха), destinée à ses enfants, et que l'enseignement de Hegel procédait d'un ensemble d'idées développées par Nikifor dans une épître à l'adresse de Vladimir.

Son « Histoire de la poésie chez les anciens et les nouveaux peuples » (Теория поэзии в историческом её развитии у древних и новых народов, Moscou, 1835) est empreinte de ses fantaisie de jugement et d'un goût du paradoxe tout aussi déconcertants. Chévyrev les appliquait avec la même sérénité aux produits de la littérature contemporaine. L'art italien fut le grand cheval de bataille de cet Stepan Chévyrev.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres majeures de Stepan Chévyrev sont :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Une partie de cet article est une copie de l'ouvrage Littérature russe de Kazimierz Waliszewski, aujourd'hui dans le domaine public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]