Stein am Rhein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stein et Rhein.
Stein am Rhein
Blason de Stein am Rhein
Héraldique
Vue aérienne de Stein am Rhein
Vue aérienne de Stein am Rhein
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Schaffhouse
Maire Franz Hostettmann
NPA 8260
N° OFS 2964
Démographie
Population 3 209 hab. (31 décembre 2010)
Densité 557 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 34″ N 8° 51′ 33″ E / 47.6595, 8.8592 ()47° 39′ 34″ Nord 8° 51′ 33″ Est / 47.6595, 8.8592 ()  
Altitude 469 m (min. : 391 m) (max. : 606 m)
Superficie 576 ha = 5,76 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Schaffhouse

Voir sur la carte administrative du Canton de Schaffhouse
City locator 14.svg
Stein am Rhein

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Stein am Rhein

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Stein am Rhein
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Stein am Rhein est une commune suisse du canton de Schaffhouse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune réputée pour sa vieille ville datant du Moyen Âge, elle se situe à l’endroit où l’Untersee débouche dans le Rhin, à 413 mètres d’altitude. Son territoire se repartit sur les deux côtés du fleuve. Elle est un centre de transit connu entre la Suisse et l'Allemagne.

Selon l'Office fédéral de la statistique, Stein am Rhein mesure 5,76 km2[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement du bourg débuta avec l’implantation de l'abbaye bénédictine de Saint-Georges de Hohentwiel, entre 1003 et 1007. Les maîtres de l’abbaye furent d’abord les Zähringen, puis les barons de Klingen.

Durant le Moyen Âge, l’essor de la cité se poursuivit grâce au transbordement des marchandises transitant du Rhin au lac de Constance.

Stein am Rhein est mentionnée pour la première fois comme ville en 1267, année lors de laquelle elle reçoit les franchises. En 1457, elle obtient l’immédiateté d’Empire.

En 1484, Stein am Rhein passe sous l’autorité de Zurich qui introduit la Réforme en 1525 et sécularise le couvent. La ville devient schaffousoise en 1803.

Le 22 février 1945, un bombardement américain inflige quelques dommages à des immeubles historiques de la ville.

La commune a reçoit le Prix Wakker en 1972 pour la préservation exemplaire de son site urbain.

En 2007, pour célébrer le millénaire de la fondation de la ville, la Poste suisse édite trois timbres avec des photos de la localité.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Stein am Rhein possède 3 119 habitants en 2008[4]. Sa densité de population atteint 541 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Stein am Rhein entre 1850 et 2008[5] :

Économie[modifier | modifier le code]

Le tourisme est la principale ressource de la population locale. La ville connaît quelques activités industrielles : une fabrique de meubles (Dietiker Switzerland), une fabrique de sous-vêtements (Schiesser) et une entreprise d’électromécanique (Phoenix Mecano).

Transports[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Willy Guhl, pionnier du design
  • Johann Rudol Schmid von Schwarzenhorn (1590-1667), diplomate

Curiosités[modifier | modifier le code]

Tracé de l'EV6
  • Ancien Couvent de bénédictins de Saint-Georges
  • Hôtel de ville, construit entre 1539 et 1542
  • Arsenal
  • Ancienne Place du Marché
  • Untertor (porte inférieure)
  • Obertor (porte supérieure)
  • Tour des Voleurs ou des Sorcièes (Diebturm/Hexenturm)
  • Restaurant Adler, dont la façade a été décorée par le peintre Alois Carigiet
  • L'EuroVelo 6 ou EV6, également connue sous le nom d' « Eurovéloroute des Fleuves », est une véloroute de type EuroVelo qui traverse Stein am Rhein en reliant Saint-Nazaire à Constanţa[6]. C'est la plus célèbre véloroutes européennes, longue de 3 653 km, elle traverse l'Europe d'Ouest en Est, de l'Océan Atlantique à la Mer Noire en passant par dix pays. Elle suit l'itinéraire de trois des plus grands fleuves européens : la Loire, le Rhin et le Danube.
Article détaillé : EuroVelo 6.

Galerie[modifier | modifier le code]

Vue panoramique de Stein am Rhein

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. [xls] « Statistique de la superficie standard – Données communales selon 4 domaines principaux », sur Office fédéral de la statistique (consulté en 13/01/2009)
  4. [xls] « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté en 13/01/2009)
  5. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté en 13/01/2009)
  6. EV6 c'est quoi ? - Eurovelo6.org Site édité par le Conseil Régional du Centre. L’EuroVelo 6 Atlantique-Mer Noire est l’un des 12 itinéraires du réseau EuroVelo 6 né à l’initiative de la Fédération européenne des cyclistes (ECF) (...). Son objectif est de suivre trois des plus grands fleuves européens, creusets de la civilisation européenne : la Loire, le Rhin et le Danube. Elle traverse donc la France, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Serbie, la Croatie, la Bulgarie et la Roumanie.