Steeve Estatof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steeve Estatof

Description de l'image  Steeve_Estatof_-_Mai_2008.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Steeve Estatof
Naissance 29 octobre 1972 (41 ans)
Saint-Martin-d'Hères, France
Activité principale chanteur
Genre musical rock
Instruments Guitare, chant, batterie, clavier, basse
Années actives 2004-présent
Site officiel http://www.myspace.com/steeveestatofficiel

Steeve Estatof, né le 29 octobre 1972 dans la région de Grenoble à Saint-Martin-d'Hères, est un auteur-compositeur-interprète dAlternative-glam français et multi-instrumentiste (batteur, guitariste, bassiste, arrangeur)

Biographie[modifier | modifier le code]

1972 - 2004[modifier | modifier le code]

Steeve Estatof débute la musique en 1988, à 15 ans, en prenant des cours de batterie et de guitare.

Avant Nouvelle Star (programme de la chaîne de télévision française M6), Steeve Estatof chantait et jouait déjà sur de nombreuses scènes de la région Grenobloise, notamment au Summum lors du festival "les 24H du Rock" le 29 octobre 1990 avec le groupe de punk rock français The Pacemaker où il officiait en tant que batteur. Il apparaît alors pour la première fois à la télévision lors du journal de FR3 qui avait couvert l'évènement.

Dans les années 90, il fut animateur sur la radio locale "Couleurs FM 103.1" à L'Isle d'Abeau (Isère), pour une émission sur le thème des musiques "Rock". De 1993 à 1998, il chante dans le groupe "Frénégonde" (Grunge) qui remporte un grand concours national sur la radio Skyrock, ce qui lui donnera l'occasion de jouer Place de la Bastille à Paris.

De 1999 à 2001, avec le groupe Soundfix (Hard/Metal), il réalise l'After-Show de « KoЯn et Mass Hysteria » à Marseille et enregistre avec ce groupe un disque auto-produit qui se vend à 2 000 exemplaires[1].

En 2001, il est sélectionné pour l'émission Rêve d'un soir, diffusée sur TF1 et présentée par Arthur. En 2002, il devient choriste de studio sur quelques titres de l'album du groupe B.O.K.

En 2003, il est occasionnellement chanteur pour le groupe Pep6 (Métal) et choriste et guitariste additionnel sur le 1er CD single du groupe Space Call (Métal-Indus) qu'il produisit également.

A L'Envers[modifier | modifier le code]

En 2004, il remporte la deuxième édition du télé-crochet Nouvelle Star et signe son premier album : À l'Envers, qui se classe cinquième des ventes dès sa sortie[réf. nécessaire] et dont le single Garde-Moi se vend à 260 000 exemplaires[réf. nécessaire] et se classe deuxième des ventes[réf. nécessaire] pendant plusieurs[Combien ?] semaines. L'album est certifié Disque D'or (plus de 100 000 exemplaires vendus) le 20 octobre 2004, après deux mois d'exploitation[réf. nécessaire].

Des artistes tels que Axel Bauer, David Hallyday, Daran, Olivier Schultheis ou encore Najoua Belyzel ont également participé à À l'Envers en écrivant ou composant des titres de l'album.

En novembre 2004, accompagné de ses musiciens, il réalise une tournée d'une cinquantaine de date à travers la France, la Belgique et la Suisse.

Le Poison Idéal[modifier | modifier le code]

Son deuxième album, réalisé par David Corcos, est enregistré à Los Angeles aux studios Conway & Mothership (Steve Vai) et au studio Claudia Sound (à Paris). L'album est ensuite mixé par Mike Fraser (Guns N' Roses, AC/DC, Aerosmith, Bryan Adams, Poison) à Vancouver et sort en mai 2008 chez Jive / Sony BMG. Il se classe premier des ventes d'albums rock français[réf. nécessaire]. Sur cet album il a d'ailleurs repris une chanson de Michel Polnareff "Viens te faire chahuter" en version électro-rock.

En 2014, Steeve Estatof confirme la sortie prochaine de son nouvel album, dans une veine grunge, punk et stoner. Un album présenté comme sombre et efficace, enregistré avec ses frères en région Rhône-Alpes.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2004 À l'envers, BMG Entertainment / BMG, (24 août 2004), 154 000 ex vendus[2]
  • 2008 Le Poison Idéal, Jive / Sony BMG, (19 mai 2008), 15 000 ex vendus

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]