Statik Selektah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Statik Selektah

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Statik Selektah en 2007

Informations générales
Nom de naissance Patrick Baril
Naissance 23 janvier 1982 (32 ans)
Lawrence, Massachusetts
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale DJ, producteur
Genre musical Rap East Coast, gangsta rap
Années actives Depuis 1995
Labels ShowOff Records
Site officiel showoffhiphop.com

Statik Selektah, de son vrai nom Patrick Baril, (23 janvier 1982[1] à Lawrence, Massachusetts – ), est un DJ et producteur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Statik s'intéresse très jeune à la musique, utilisant l'enregistreur huit pistes, le magnétophone à cassettes et l'électrophone de ses parents.

En 1993, il commence à enregistrer des mixtapes, tout en étudiant la musique de Gang Starr, Wu-Tang Clan, A Tribe Called Quest, Rakim, Nas, KRS-One, Pete Rock ou encore CL Smooth[2] et exerce ses talents de DJ au collège.

En 1995, une visite dans le New Jersey, à l'occasion de Thanksgiving, lui fait découvrir Funkmaster Flex et DJ Premier sur les ondes de Hot 97. Il tombe immédiatement amoureux de l'art du turntablism et rentre chez lui bien décidé à s'y adonner. Il commence à acheter des vinyles et après s'être entraîné sur l'électrophone de son père, il s'offre une paire de platines et une table de mixage[2].

En 1996, Statik commence à faire de la radio sur WPEA, une station éducative, faisant office de DJ lors de fêtes[2]. Sa collection de vinyles continue d'augmenter, ses goûts musicaux incluant dorénavant le reggae et le RnB[2].

En 1998, à l'âge de 16 ans, Statik mixe dans des clubs ou lors de fêtes privées dans toute la Nouvelle-Angleterre[2].

En 2000, alors qu'il mixe lors d'une fête dans le Bronx, Statik ajoute « Selektah » à son nom après qu'un artiste local de reggae l'a appelé de cette façon[2]. À la même époque, il déménage à Boston et étudie au New England Institute of Arts, d'où il sortira deux ans plus tard avec un diplôme de production musicale[2]. Il commence également à enregistrer sa série de mixtapes, Spell My Name Right.

En 2003, il crée sa propre société de marketing, ShowOff Marketing, qui compte parmi ses clients Reebok, G-Unit Records, Virgin Records, Universal Records et bien d'autres[2], et en 2006, son propre label discographique, ShowOff Records. Ce label produit des albums de Termanology ainsi que des mixtapes de Nas, G-Unit ou encore AZ[2].

En 2007, Statik Selektah sort son premier album studio, Spell My Name Right (The Album). Son deuxième opus, Stick 2 the Script, sort l'année suivante.

En 2010, il fait un featuring sur The Beat 102.7, une des stations de radio de Grand Theft Auto IV[3], et publie un nouvel album, 100 Proof: The Hangover.

Son dernier album, Population Control, sorti en 2011, compte les featurings d'une quarantaine d'artistes, illustres pour certains (Talib Kweli, Styles P, Lil' Fame, DJ Premier...) ou inconnus comme Gameboi, un jeune rappeur âgé de 15 ans[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2009 : The Pre-Game EP
  • 2010 : The Left-Overs (of What's to Come…)
  • 2011 : Statik Selektah's The Lost and Damned EP (Special Edition)

Albums en collaboration[modifier | modifier le code]

  • 2009 : All in a Day's Work (avec Saigon)
  • 2010 : 1982 (avec Termanology, sous le nom 1982)
  • 2010 : 1982: The EP (avec Termanology, sous le nom 1982)
  • 2010 : The Evening News EP (avec Termanology, sous le nom 1982)
  • 2011 : Statik-Free EP (avec Freeway)
  • 2011 : Lyrical Workout (avec Bumpy Knuckles)
  • 2011 : Lord Giveth, Lord Taketh Away (avec Freddie Gibbs)
  • 2011 : State of Grace (avec Slaine)
  • 2011 : Well-Done (avec Action Bronson)
  • 2012 : Straight, No Chaser (avec Reks)
  • 2012 : 2012 (avec Termanology, sous le nom 1982)
  • 2012 : Stereo Type (avec Strong Arm Steady)
  • 2012 : Ambition (avec Bumpy Knuckles)
  • 2013 :The Proposal (With Ransom)

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Something to Front On
  • 2001 : Wakin' You Up
  • 2001 : Spell My Name Right 1
  • 2001 : Spell My Name Right 2
  • 2001 : SMNR 3: UnderStand Yet
  • 2002 : SMNR 4: The Streets
  • 2002 : SMNR 5: The Allstar Jump Off
  • 2002 : Digiwaxx Mixshow Power Summit Extravaganza
  • 2002 : SMNR 6: Major Threat
  • 2003 : SMNR 7: City on Smash)
  • 2003 : Manhattan Clothing Mix Volumes 1 & 2
  • 2003 : Digiwaxx Mixshow Power Summit Extravaganza 2
  • 2003 : SMNR 8: Major Threat 2004
  • 2004 : SMNR 9: Its a Problem
  • 2004 : Reggae Smashment 2004 (publié au Japon uniquement)
  • 2004 : The Get Lifted Soul Mixtape
  • 2004 : The Prophecy (avec Nas)
  • 2005 : The Champs Are Here Vol 2
  • 2005 : Reggae Smashment: The Classics
  • 2005 : The Empire Strikes Back (avec G-Unit Records)
  • 2006 : The Sun Still Rises in the East (East Coast Slang Volume 1) (avec Big Mike)
  • 2006 : The Prophecy 2: The Beginning of the N (avec Nas)
  • 2006 : The Look of Love: Hip Hop Is Alive (avec Q-Tip)
  • 2010 : MMX The Mixtape (avec Xzibit)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statik Selektah Biography, Allmusic. Consulté le 9 janvier 2013
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Statik Selektah Biography, Hip Hop Galaxy. Consulté le 9 janvier 2013
  3. « The Beat 102.7 - Hosted by DJ Funk Flex & Statik Selektah », gta4net (consulté le 9 janvier 2013)
  4. « Statik Selektah Population Control Review », Allmusic (consulté le 9 janvier 2013)